Critique de La Stratégie Ender

Avis:

Acteurs : Asa Buterfield, Hailee Steinfield, Abigail Breslin, Harrison Ford, Ben Kingsley, Viola Davis

Réalisateur : Gavin Hood

Date de sortie 6 novembre 2013 (1h54)

Bande-annonce : 

la-strategie-ender-5252e65a93ec0

Adapté d’un célèbre roman de science-fiction écrit par Orson Scott Card en 1985 et n’ayant hélas pas lu le livre, je suis dans l’impossibilité de savoir si le film est une bonne adaptation.

La-strategie-Ender-Teaser-VO_referencemais il est clair que j’ai beaucoup apprécié La Stratégie Ender, malgré que j’ai senti dès les premiers instants que le film était calibré pour les jeunes adolescents de 12-15 ans. C’est d’autant plus dommage que les sujets abordés par le film, tels que l’endoctrinement des enfants à des fins militaires ou le sujet de la guerre préventive, sont vraiment intéressants mais hélas jamais approfondis, tout juste survolés.

Mais bon, malgré son manque de profondeur, le film est très divertissant et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde.  De plus les acteurs sont plutôt bons, surtout les jeunes Asa Buterfield (Hugo Cabret) et Hailee Steinfield (True Grit) ! Harrison Ford et Ben Kingsley quant à eux sont en mode automatique et font quasiment de la figuration.

Même si au début le film peine à démarrer, les séquences de dialogues se suivent et résonnent sans trop d’intérêts, heureusement le rythme s’accélère quand notre jeune héros arrive à l’école de guerre spatiale. C’est ainsi qu’arrivent les séquences de combats stratégiques en apesanteur et les simulations de batailles spatiales virtuelles qui sont certainement les aspects du film les plus réussis et divertissants. Ensuite, le rythme du long-métrage se stabilise et reste soutenu jusqu’à son dénouement final plutôt surprenant, devenant ainsi  le meilleur et plus gros rebondissement du film !

En bref ! La Stratégie Ender ne marquera pas vraiment les esprits mais sa conclusion antimilitariste et ses batailles spatiales plutôt réussies ainsi que ses effets visuels impressionnants séduiront les amateurs du genre. Et au final, le film a le mérite de m’avoir donné envie de lire les bouquins !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :