Critique de « La cité rose »

La cité rose

10

Scénario

10.0/10

Réalisation

10.0/10

Acteurs

10.0/10

Musique

10.0/10

Les pour

  • Un très grand film
  • Un excellent casting
  • Une superbe écriture

Critique de « La cité rose »

Twitter: #Laciterose @Laciterose @Jimmy_LT @ugcdistribution @France2tv

Acteurs: Azize Diabate Abdoulaye, Idrissa Diabaté, Ismaël Ouazzani, Zouher Rahim, Anaïs Begue, Ibrahim Koma, Juliette Lamboley, David Ribeiro, Steve Tran, Mahamadou Coulibaly, Diouc Koma…

Réalisateur: Julien Abraham

Date de sortie: 27 Mars 2013

2-La-Cite-Rose-copyright-Sebastiaan-Deerenberg

Avis de #Chris

Il y a une petite histoire vis-à-vis de cette critique que je vous livre en préambule. Tout a commencé par un tweet me demandant de suivre « La cite rose ». Étant curieux, je follow et commence à regarder l’équipe du film parler du projet. Le tout semble intéressant, mais manque d’images. J’attends donc la bande annonce. Pendant ce laps de temps, je vois plusieurs tweets de personnes disant « super film » « le film à voir » etc.. Là je me dis, on doit tenir quelque chose et donc m’intéresse encore plus au projet. Je vais donc lire le synopsis et là c’est la douche froide: encore un film sur la cité avec un jeune qui tourne mal… Super, un de plus.

La bande annonce arrive et en effet, cela se passe dans une cité, il y a des bons et des méchants, de la musique rap, de la drogue et je me dis « laisse tomber, rien de neuf à l’horizon ». Sauf que plus les jours passent et plus je vois des tweets positifs sur le film.

Bon sang, mais ça m’énerve cette « Cité rose », je veux en savoir plus !!

5-La-Cite-Rose-copyright-Sebastiaan-Deerenberg

Arrive le 14 février, tout est rose partout et moi je ne peux m’empêcher de repenser à ce film. Je poste donc un article très court sur ce dernier en disant que la bande annonce laisse entendre que ce sera très cliché, mais que les acteurs semblent très bons et que finalement pour me faire ma propre idée, je ne demande qu’à voir !!

Surprise pour moi, Jimmy, le scénariste du film, lance sur Twitter que si je ne demande qu’à voir, il m’invite à le faire !

Déjà je me dis, voilà au moins des gens qui suivent et s’intéressent même aux petits blogs comme le mien et ne sont pas juste là pour faire de la promo. Très bon point parce que déjà par respect vis-à-vis de ce tweet, cette fois c’est certain, j’irai voir ce film et en ferai une critique. Après tout, si le scénariste du film s’intéresse à mon travail, il est normal que je m’intéresse au sien.

Quelques jours plus tard, message Perso de Jimmy qui m’explique qu’une projo pour les blogs et le web va avoir lieu ce mercredi et qu’il compte sur ma présence et ma critique.

Ni une ni deux, je confirme ma venue et moi qui voulais à présent absolument voir ce film trépigne d’impatience. Et pour le coup, je ne regrette pas du tout !

9-La-Cite-Rose-copyright-Renaud-Konopnicki

Énorme coup de coeur. Soyons clair dès le départ, tous les préjugés que je pouvais avoir sur ce film éclatent après 5 minutes de projection.

Le film nous montre la vie dans la cité, la vraie vie. Oui il y a de la violence, des racailles, de la drogue, mais surtout il y a une vie au-delà de ça avec de la joie, des moments de tendresses, des rêves et de la gentillesse. Oui la cité, ce n’est pas que des gangsters et des voyous. C’est qu’à force de voir les reportages sur M6, TF1 et Nrj12, on aurait presque fini par le croire.

Le film suit le parcours de mitraillette, un garçon de 12 ans ainsi que ses proches. Chacun avec des rêves et un parcours différent qu’ils vont emprunter pour y arriver. Bon ou mauvais, celui-ci n’est jamais simple, mais montre qu’en y croyant vraiment et en prenant les bonnes décisions…

Ça c’est pour le résumé très Light, car je veux vous laisser découvrir ce film par vous-même.

Qu’est-ce qui rend ce film si bon à mes yeux.

Tout d’abord, Les acteurs, tous très bons, ne tombent jamais dans la caricature et jouent de façon très juste. On s’attache à tous les personnages: bons ou méchants il y a juste ce qu’il faut pour les rendre à la fois crédibles, intéressants et attachants.

Le scénario est puissant et même si la finalité est montrée dès le départ, on ne peut qu’être choqué une fois que la boucle bouclée et la fin du film face à nous (tant l’on s’attache aux personnages – signe d’une excellente écriture).

La musique n’est pas que du rap lourd et pénible, mais se trouve être variée et tout ce qui pourrait être considéré comme « clichés de cités » est contrebalancé par des scènes de tous les jours, de tous les genres.

L’humour est vraiment bon et ne semble aucunement forcé si bien qu’on rigole de bon coeur à chaque petite scène. Pas de blagues potaches faciles, de blagues bien lourdes ne faisant plus rire personne, mais bien un humour intelligent et bon sang se cela fait du bien.

Non vraiment, je ne m’attendais pas à ça

Le dernier film se déroulant dans une cité qu’il m’ait été donné de voir était « La vraie vie des profs » et vous savez combien j’ai détesté cette parodie ridicule de la cité. Ici on est à 1000 lieux de cette bêtise là.

Je pense avoir déjà dit beaucoup de choses et je ne vais pas continuer à écrire (ce n’est pas l’envie qui manque que de continuer à parler des qualités du film mais le désir de vous le laisser découvrir par vous même) mais «La cité Rose» montre qu’il est possible de parler de la cité de façon intelligente.

4-La-Cite-Rose-copyright-Sebastiaan-Deerenberg

Foncez le voir le 27 mars !

2 commentaires sur Critique de « La cité rose »

  1. Merci, d’avoir fait l’effort d’aller à l’encontre de votre premier sentiment! Membres de l’équipe, nous nous efforçons de promouvoir une belle histoire et une nouvelle façon de raconter des histoires au cinéma. Merci

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Projection spéciale du film La cité rose | Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :