Critique de Girls Only

Avis:

Twitter : #GirlsOnly

Acteurs : Keira Knightley, Chloë Grace Moretz, Sam Rockwell, Mark Webber

Réalisateur : Lynn Shelton

Date de sortie : 13 mai 2015 (1h41min)

Synopsis :

A l’aube de ses 30 ans, on ne peut pas dire que Megan soit fixée sur son avenir. Avec son groupe d’amies déjà bien installées dans la vie, le décalage se creuse de jour en jour. Et ce n’est pas le comportement des hommes qui va l’apaiser ! Au point qu’elle se réfugie chez Annika, une nouvelle amie… de 16 ans. Fuyant avec joie ses responsabilités, elle préfère partager le quotidien insouciant de l’adolescente et ses copines. Jusqu’à croiser le père d’Annika au petit-déjeuner…

Girls Only

Dans Girls Only, Keira Knightley retombe en pleine adolescence en faisant la connaissance d’une lycéenne, elle fuit alors le mariage et abandonne toute responsabilité. Mais qui n’a pas rêvé de retrouver ses 16 ans, de lâcher prise, d’abandonner son quotidien pour tout simplement profiter de la vie ? Et bien c’est ce qu’a fait Megan dans Girls Only incarnée par Keira Knightley avec fraîcheur et excentricité. Rien de bien nouveau dans ce film qui est rempli de clichés, même si franchement on s’en fiche pas mal de tout ça, puisque au final on passe un bon moment et je vais vous dire pourquoi.

Alors tout d’abord nous avons là enfin un film réaliste et réfléchi sur le passage à l’âge adulte, avec ses désillusions, ses peines, ses changements et ses responsabilités.

Le traitement est assez pauvre et les problématiques ne sont pas abordées en profondeur et c’est là un peu le bémol du film, pour le coup c’est dommage, mais le thème est franchement intéressant, malgré le manque de profondeur et des personnages peu construits.

Girls Only-photo(5)La mise en scène est classique, mais efficace et nous avons face à nous un excellent casting, composé de Keira Knightley, de la jeune actrice montante, Chloë Grace Moretz, dans le rôle de la nouvelle amie  et Sam Rockwell en père divorcé et dépassé. Comme je le disais un peu plus haut, Keira Knightleynous offre une performance pleine de fraîcheur et assez touchante rendant  son personnage facilement identifiable. On se retrouve en elle, car comme elle, on a déjà tous été dans la même situation à plusieurs reprises telles qu’ avoir envie de retomber en enfance pour fuir nos responsabilités, voilà pourquoi j’ai apprécié son personnage.

Dans Girls Only, on peut retrouver les éléments classiques du cinéma indépendant américain. A savoir un film d’apparence simple dit le secret est avant tout de  mettre l’accent sur les relations humaines.

Alors oui Girls Only est du déjà vu, oui c’est une histoire classique, même banale et quelques longueurs se font ressentir sur la fin malheureusement, mais ce n’est pas un problème, loin de là, puisqu’on ne s’ennuie jamais, comme je le disais on peut s’identifier au personnage principale et on passe vraiment un bon moment devant ce feel-good movie qu’on peut voir et revoir sans prises de tête.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :