Critique de Exists

Twitter :  #Exists

Acteurs : Dora Madison Burge, Denise Williamson, Samuel Davis, Roger Edwards

Réalisateur : Eduardo Sanchez

Date de sortie : ??? (1h26min)

Passez votre chemin, ce film est une daube !

exists critique 1

Actuellement sans date de sortie en France, je suis donc passé par la case VOD Us pour louer ce film et j’ai clairement perdu 5 euros tant ce film est une accumulation de bêtises et de choses à ne plus faire en 2014 avec du found footage.

exists critique 2S’il y a 15 ans, Eduardo Sanchez révolutionnait le cinéma avec Le projet Blair Witch et son approche intelligente du found footage, il semble avoir ici perdu toute créativité en multipliant les erreurs et les clichés.

Du portable qui ne capte pas au personnage principal qui filme tout sans raison et de manière totalement idiote (perso si j’ai un ami en danger, je vais essayer de l’aider et pas le filmer se faisant tuer…) en passant par l’acteur noir, pseudo héros pendant 2 minutes mais qui de toute façon se fera tuer (a quand un noir qui s’en sort en tant que vedette principale ?), absolument tout est cliché et mauvais dans ce film !

Pourtant l’idée de départ était sympa, celle du bigfoot s’attaquant à des jeunes ados (classique mais efficace) mais en tant que spectateur, on décroche au bout de 5 minutes. Il faut dire que les acteurs sont énervants, ne jouent pas particulièrement bien  et ne sont absolument pas sympathiques si bien que l’on ne s’attache absolument pas à eux et chaque mort en devient une forme de délivrance plus que que de la tristesse.

Exists movie review

Concernant l’apparence du Bigfoot (dont on ne saura finalement rien), il est plutôt pas mal même si on a du mal à comprendre la démarche finale qui est de nous le montrer en gros plan pendant 1 longue minute en toute fin alors qu’il est pratiquement difficile de le voir pendant 1H20. Quant à ses raisons de tuer, elles sont très faciles et surtout perdent totalement de son sens à la fin du film puisque notre tueur sauvage se retrouve finalement en empathie pour une de ses prochaines victimes et en sort pratiquement comme le héros

A noter également que 15 ans après Eduardo Sanchez nous re-propose une version de sa scène culte issue du Projet Blair Witch qui veut que le héros dise adieu à la caméra sauf qu’ici, cela est fait maladroitement et sans la moindre émotion.

Le film n’a donc pas de date de sortie française et on espère qu’il en restera ainsi car cela ne mérite absolument pas de dépenser le moindre centime pour le voir !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :