Critique de Dreamland

Twitter : #Dreamland #EtrangeFestival2019 @etrangefestival

Titre VO :

Réalisateur : Bruce McDonald

Acteurs : Juliette Lewis, Henry Rollins, Stephen McHattie 

Durée : 1H33

Date de sortie : Inconnue (Film vu à l’étrange festival)

Il y a des limites à tout, même pour les tueurs à gages.

Sans être un film qui marquera les esprits, ce qui est évidemment efficace avec Dreamland est son humour sentant bon la Belgique. En effet dès les premières minutes on sent que le film va se permettre des choses que le cinéma d’autres pays ose peu.

Entre un bar nommé Al Quaida ou encore une affaire de reventes d’enfants, Dreamland n’hésite pas à toucher des sujets sensibles, mais avec un humour fort permettant de faire passer le tout.

Malheureusement, et bien que drôle, le film reste quand même assez plan plan ce qui le désert un peu. Plus d’action ou encore plus d’humour aurait pu transformer le tout en oeuvre culte du cinéma tordu, mais son manque de rythme le bloque au stade inférieur.

La photographie du film est quant à elle soignée et le casting assez bon mais non transcendant.

A voir au moins… Une fois !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :