Critique de Dark Places

Avis:

Twitter : #DarkPlaces @MarsFilms

Acteurs : Charlize Theron, Nicholas Hoult, Chloë Grace Moretz, Tye Sheridan

Réalisateur : Gilles Paquet-Brenner

Date de sortie : 8 avril 2015 (1h53min)

Bonus: Photos et vidéo de l’avant-première

Voir sur l’affiche par l’auteur de « gone girl » avait de quoi me mettre la puce à l’oreille mais je ne pensais pas me retrouver devant un film aussi pesant, angoissant et d’une noirceur aussi intense.

Dark Places critique2

Il faut dire que ce film ci repose sur pas mal de secrets, de non dis comme tout bon thriller mais va bien plus loin en explorant des thèmes assez violents, capables de détruire une vie, tels que la violence sexuelle sur des mineurs, le sentiment de n’être rien, la protection de l’autre, le sentiment de culpabilité, bref toute une palette de sentiments capables de vous détruire, de vous pousser à vivre dans le mensonge, le déni mais aussi vous empêcher d’avancer comme c’est le cas du personnage interprété par Charlize Theron qui d’une certaine manière va se réconcilier avec sa vie et son passé; un passé meurtri par les autres.

Dark Places critique3Comme gone girl, il est difficile d’évoquer tous les aspects du film sans tomber dans de gros spoiler et dès lors je ne vais pas m’aventurer à vous raconter l’histoire en détail, et si certains comme David qui m’accompagnait ont vu venir un des nombreux Twists de fin, l’auteur est quand même parvenu à en garder sous le pied pour nous offrir quelques révélations supplémentaires permettant au film de rebondir à plusieurs reprises.

Après, dark places n’est pas parfait et souffre de quelque chose commun à de nombreux films avec de multiples personnages, à savoir que certains ne semblent ici faire que de la figuration comme Nicolas Hoult qui même s’il déclenche l’histoire n’y apporte finalement pas grand chose par la suite et s’avère totalement dispensable.

D’autres personnages du temps présent (le film alterne entre le passé et le présent) souffrent également de cette sensation d’inutilité et certains auraient mérités de passer sur la table de montage car même si ils permettent de faire avancer un peu l’histoire comme le personnage du père de Charlize Theron, il y avait d’autres moyens plus rapides et intéressants de dévoiler ces indices que par le biais de personnages supplémentaires là où il y en avait déjà trop.

Pour ce qui est de l’utilisation des flashbacks ils sont vraiment bien menés et nous offrent surtout une super performance de Tye Sheridan décidément incroyable dans chacun de ses rôles mais aussi de Chloë Grace Moretz plus flippante que jamais en satanique totalement allumée notamment lorsqu’elle tue une vache en y prenant plaisir. 

Dark Places critique1

Dark Places est un film très prenant, très sombre qui d’une certaine manière m’a convaincu bien plus que Gone Girl qui pour le coup comprenant des personnes dérangés mais moins torturés que dans ce film ci.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :