Critique de Cold in July

Avis:

Twitter : #ColdInJuly @thejokersfilms

Titre original: Cold In July

Acteurs : Michael C. Hall, Sam Shepard, Don Johnson

Réalisateurs : Jim Mickle

Date de sortie : 31 décembre 2014 (1h49min) 

Comme quoi parfois il faudrait attendre le 1er janvier de l’année suivante pour faire son top annuel car on pourrait passer à coter de pépites telles que celle ci.

Cold in July critique1

Cold in july est d’une efficacité incroyable, cela en est désarmant. A la fois un des meilleurs films des années 80 et l’un des meilleurs films des années 2000, on a là une petite bombe.

Cold in July critique4Mais alors comment un film qui sort en 2014 peut être un des meilleurs films des années 80 ? Simplement parce que l’histoire de ce dernier se déroule en 1989 et comprend toutes ces petites choses propres au 80’s Allant de la vhs, au snuff movies, en passant par les vidéo clubs, les voitures typées  sans oublier la coiffure tellement kitsch de notre heros principal brisement interprété par Michael C. Hall. Tout hurle donc années 80 et surtout est un vibrant hommage à ces années pas si lointaines

Ensuite, il est un des meilleurs films des années 2000 car il comprend l’une des meilleures bandes originales que le cinéma moderne nous a offert depuis longtemps , une brochette d’acteur excellente menée de main de maître par un Sam Shepard on ne peut plus incroyable et totalement bouleversant sans oublier une réalisation proche d’un John Carpenter à ses débuts. On ressent ainsi le même sentiment que lorsque l’on découvre Halloween pour la première fois. Une tension palpable, une façon de filmer prenante et soutenue par une bande originale d’une force incroyable qu’il vous sera impossible de ne pas acheter  sur iTunes ou dans l’idéal dans sa version physique (oui j’aime les cd).

Cold in July critique2

Quant à l’action, elle est bien actuelle avec giclées de sang parfaitement dosées et maîtrisées capables d’exciter le moindre fan de Tarantino en manque sans pour autant rebuter ceux qui n’aiment pas l’exagération propre au réalisateur de Kill Bill.  Jim Mickle parvient ici à offrir un excellent spectacle sans ce besoin d’en faire trop au risque de tourner à la parodie comme on a pu le voir bien trop souvent ces dernières années (notamment chez Tarantino). De plus les scènes d’actions s’alternent avec des passages plus intimistes entre les différents protagonistes, laissant ainsi le temps au spectateur de reprendre son souffle avant un final incroyable.

Le scénario, qui est l’adaptation d’une nouvelle est vraiment bon même si certaines questions resteront un peu en suspens comme le lien entre la police et les bad Guy du film si bien que 15 petites minutes supplémentaires n’auraient pas été inutiles. Mais bon ce détail là n’empêche en rien Cold in July de figurer par mis les grands films de 2014.

Cold in July critique3

A voir, écouter, revoir et à acheter quand il sera dispo en Blu-ray !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :