Critique de baby Driver

baby Driver

8.1

Scénario

7.0/10

Acteurs

9.0/10

Musique

7.0/10

Réalisation

9.5/10

Les pour

  • Super divertissement
  • Ansel Elgort est incroyable
  • Bande originale énergique

Twitter : #BabyDriver @SonyPicturesFr

Réalisateur : Edgar Wright

Acteurs : Ansel Elgort, Kevin Space, Lily James, Jon Bernthal, ,Eiza Gonzalez Jon Hamm, Jamie Foxx

Durée : 1h53

Date de sortie : 19 juillet 2017

Film très attendu de par son réalisateur qui n’a jamais déçu, par la promesse d’une bande originale décoiffante, d’un casting de qualité et… C’est déjà pas mal !

Baby Driver ne déçois pas et propose exactement ce qui nous est vendu, un film fun, sans prise de tête avec du gros son et des acteurs à fond la caisse, soit un gros film bourrin pour l’été.

Alors, évidemment, certains iront dire qu’il n’y a pas de véritables scénarios, qu’on cherche toujours le message à la fin du film et… Stop ! On ne va pas spécialement voir le cinéma d’Edgar Wright et encore moins Baby Driver pour se creuser les méninges. Il y a tant de sorties cinéma ces jours-ci que si l’on a envie de réfléchir, il y a du choix et du très bon. Mais rappelons que le cinéma a été inventé pour distraire et en cela Baby Driver est parfait.

Proposant tous les éléments d’un bon film pour mecs (rien de péjoratif ici), à savoir des grosses voitures qui foncent à 100 à l’heure, de jolis filles, de la fusillade non-stop etc. Il n’y a bien que Ansel Elgort pour aller chercher les jeunes filles restées sur Divergente.

Et là aussi c’est tout bon, Edgar Wright sait ce qu’il propose, sait où il va et ne cherche pas à faire du bisounours comme le Tout Hollywood pour faire venir toute la population mondiale. Le seul moment où limite il cherche une autre cible est dans l’introduction d’une romance et encore…

La manière de réaliser d’Edgar Wright est unique et a sa propre approche à l’image des films de Jeunet qu’il cite en inspiration et cela se ressent. Le film a une image et un aspect clip super rapide sans pour autant manquer de clarté de lecture et c’est plutôt agréable. Oui ça bouge non-stop, ça bouge très vite dans les scènes d’action, mais le tout reste lisible et on ne sort pas du film avec un mal de tête ou la nausée.

Concernant la bande originale du film, élément phare de ce dernier, elle est énergique et colle parfaitement aux images… Mais cela s’arrête là. Contrairement à d’autres films utilisant également a musique de cette manière, la bande originale de Baby Driver est agréable sur le moment, mais ne devrait pas rester dans les esprits au-delà du film. On ne voit pas quelle chanson pourrait (re)devenir un carton suite à la sortie le 19 juillet prochain.

Reste à parler du casting et s’ils sont tous bons, à commencer par Kevin Spacey et Jon Hamm, c’est vraiment un film centré sur Ansel Elgort et ce dernier  crève littéralement l’écran. Quand on a un film reposant sur soit, c’est une grande pression et c’est pourtant avec brio que le jeune acteur interprète Baby. Il est de toutes les scènes et offre une jolie palette de jeux à son personnage. Tantôt drôle en ado amoureux, touchant quand il doit s’occuper de son père adoptif, violent dans la dernière partie du film et là où l’on salue Edgar WrightAnsel Elgort reste habillé ! Oui on évite la scène « cliché » des blockbusters pour Adolescentes qui s’émoustillent devant un t-shirt enlevé. Ici on retiendra d’Ansel Elgort sa présence et son jeu et c’est exactement ce qu’il faut à un jeune acteur pour exister.

Baby Driver est un très bon divertissement qui propose ce qu’il a toujours été prévu de proposer sans chercher plus loin.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :