Critique de Baby balloon

Avis:

Twitter : #Babyballoon

Titre original : /

Acteurs : Ambre GrouwelsCésar DomboyPauline Parigot, Isabelle De Hertogh…

Réalisateur : Stefan Liberski

Date de sortie : 30 juillet 2014 (1h24min)

Voilà une petite surprise venue une fois encore de Belgique. Pour tout vous dire, cela m’a amusé car je suis allé voir le film sans avoir réellement prêté attention à sa fiche technique et quelques minutes après, rien qu’avec le ton du film, on pouvait dire qu’il était Belge…

Baby Balloon critique1

Car une fois encore, Baby Balloon a cette saveur et cet humour unique au cinéma belge cela fait mouche comme bien souvent. Il y a définitivement un style belge dans les comédies.

Baby Balloon critique5Baby balloon n’hésite ainsi pas à utiliser certains personnages pour se moquer du poids de l’héroïne, amenés ici de façons naturelle, avec une approche vraiment typique au style belge. Pas de grosses blagues lourdes ou vulgaires comme le cinéma français aime le faire histoire de ne pas assumer la moquerie et rester  « politiquement correcte » à l’horizon, non Baby Ballon assume la moquerie et y va à fond. Ici la pauvre Bici (très bien interprétée par Ambre Grouwels s’en prend plein la tête et par pas mal de monde, y compris sa mère obèse qui lui balance la phrase horrible « Au moins ton père, lui il était mince » alors que la pauvre jeune fille est déjà au plus mal.

Tout l’humour du film est ainsi brut et ne prend spas des gants ou ne fait de courbettes et chaque fois cela fonctionne. La salle du UGC les halles, certes pas bien grande, n’a eu de cesse de rire de bon coeur et ce tout du long.

Baby Balloon critique6

Mais Baby Baloon est bien plus qu’une comédie et met en avant le sujet sensible du surpoids et la façon dont certains jeunes qui en souffrent, essayent de vivre avec. Ici la jeune femme s’enferme dans la musique, s’habille de façon excentrique pour détourner le regard de son poids sur son style ou boit à outrance lors des soirées pour essayer de se sentir mieux même si l’on ressent constamment ce mal être en elle.

Subissant le regard des autres, le rejet d’un homme qui l’aime mais qui pourtant ne veut pas s’afficher avec elle, Bici n’est finalement heureuse que sur scène lorsqu’elle chante…

Baby Balloon critique4De ce côté là, Baby Balloon dispose d’une excellent bande originale composée par le réalisateur ainsi que les deux acteurs principaux, Ambre Grouwels et César Domboy. Les chansons sont très agréables, parfaitement écrites et on se dit qu’un véritable concert du duo doit vraiment fonctionner et que les figurants, lors des scènes de concerts, n’ont pas eu beaucoup à jouer la comédie tant les chansons sont entraînantes et plaisantes.

Autre point positif du film qui forcément m’aura particulièrement touché, étant originaire de là bas, est la façon magnifique dont est filmé la ville de Liège (Belgique). Que ce soit le quai de la batte, le Boulevard d’Avroy, la place Saint-Lambert avec son superbe Opéra Royale de Wallonie en fond, la Meuse, sa baraque à frite et ses mitraillettes… Pendant 1H30, je me suis retrouvé à la maison. Liège y est un personnage à part entière, notamment au travers d’une réplique culte délivrée par Pauline Parigot que je vous laisserai découvrir en salle.

Baby Balloon critique3

Seul bémol, la fin qui arrive selon moi un peu abruptement mais cela reste un détail pas spécialement gênant.

Des dialogues excellents, un humour bien belge, une ville de Liège joliment filmée, une bande originale très soignée et agréable ainsi qu’une histoire touchante… Baby Ballon est une véritable réussite.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :