Critique de Anna

Anna

8.5

Scénario

7.8/10

Réalisation

8.2/10

Casting

8.9/10

Bande originale

9.0/10

Les pour

  • Du Besson classique
  • Bon casting

Les contre

  • Rien de bien neuf à l'horizon

Twitter : #Anna @PatheFilms

Titre VO :

Réalisateur : Luc Besson

Acteurs : Sasha Luss, Helen Mirren, Luke Evans, Cilian Murphy

Durée : 1H59

Date de sortie : 10 juillet 2019

Luc Besson est de retour au scénario et à la réalisation avec comme idée de mettre à nouveau une femme forte en avant et il y arrive, n’en déplaise aux mauvaises langues.

On le sait depuis des années maintenant, Luc Besson est pratiquement détesté de la majorité des français, au même titres que tous les français qui réussissent à l’étranger. Oui le français est jaloux du succès des autres, c’est dans sa nature et cela l’aveugle complètement parfois sur les qualités pour ne laisser transpercer que les défauts d’une oeuvre. Il se focalise uniquement sur ça.

Une fois ceci-dit, Anna n’est pas parfait évidement et bien entendu que le film a quelques problèmes à commencer par l’utilisation d’une Timeline confuse, compliquée et inutile via des flashbacks servant ici les nombreux (trop) twists.

Luc Besson utilise l’idée des poupées Russes comme un twist avec pratiquement 5 ou 6 à la chaîne pouvant perdre le spectateur en route, bien que cela reste plutôt cohérent une fois le film terminé. Autre problème également, parce que contrairement à Nikita, on ne voit pas l’entrainement d’Anna, on se dit que cette dernière est quand même très forte en si peu de temps et son personnage n’est pas 100% crédible. Il manque dns le scénario un peu de ces passages d’entrainements.

Au-delà de ses nombreux twists, le film repose évidement sur Sasha Luss dont la performance est réussie. Elle représente ainsi justement la femme forte que Besson aime avoir dans ses meilleurs films. Le personnage d’Anna va prendre son destin en main et tout faire pour obtenir ce qu’elle désire le plus et ce sans se soucier des obstacles devant elle.

Le reste du casting est réussi aussi, que ce soit du côté masculin que du côté d’Helen Mirren, simplement parfaite, composant avec un personnage a plusieurs couches.

Anna est un film de Luc Besson avec les qualités et les défauts propres aux autres « Besson« , mais on ne pourra jamais retirer le fait qu’il est un des rares français à faire ce genre de cinéma à l’américaine avec le seul désir que celui de divertir. Personnellement quand je vais voir ses films, je ne demande pas à me torturer l’esprit ou à voir un film faussement intello parce que cela est tendance, mais simplement de déconnecter le temps de deux heures devant de l’action et une héroïne badasss. Qu’importe si son Pays le rejette, Besson continue de divertir et le fait bien !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :