Critique de American Nightmare 2

Avis:

Twitter : #AmericanNightmare2 #Thepurgeanarchy @UniversalFR

Titre original : The purge: Anarchy

Acteurs : Frank GrilloCarmen EjogoZach Gilford

Réalisateur : James DeMonaco

Date de sortie : 23 juillet 2014 (1h43min)

Je ne sais pas ce qui est le plus énervant avec ce genre de film… Est-ce les gamins de 14 ans qui appellent cette chose « film d’horreur », les blogueurs qui pour une invitation ou un retweet sortent que ce film est excellent ou simplement la simple existence de ce genre de navets… Mon cœur balance.

American Nightmare 2 critique4

Mais quoi qu’il en soit il faut bien se dire une chose, c’est que si voir des gens utiliser des armes à feu est considéré comme un film d’horreur alors Expendables est proche du film gore que du film d’action et E.T est le porno secret d’Universal.

Oui, cela m’exaspère au plus haut point ces studios, qui pour attirer un max de gamins dans les salles et  se faire de l’argent facile, osent sortir des niaiseries pareilles et surtout appeler ça « film d’horreur ».  On est clairement ici dans le manque de respect le plus complet du spectateur et en tant que spectateur… J’aime pas être pris pour un con.

Attention je ne jette pas la pierre à Universal, responsable de ce film car ils sont loin d’être les seuls a faire ce genre de faux marketing. Pas de chance cela tombe sur eux ici.

Il n’y a absolument rien d’horreur ici et ce n’est pas deux gouttes de sang et un mec qui surgit devant la caméra pour faire peur que ça en fait un film d’horreur.

American Nightmare 2 critique2

Je me suis refait dernièrement la saga Scream qui remonte à 1996 (le 1er) et il y a bien plus de sang, d’horreur et de véritable violence dans toute cette saga que dans les derniers films sortis ces dernières années et qui osent utiliser le label « film d’horreur ».

Entre des dialogues d’une médiocrité sans nom, des acteurs énervants au possible au charisme frôlant le néant, sans oublier un scénario ridicule qui comme le premier film gâche une super idée en faisant n’importe quoi… Ce American Nightmare 2 est un condensé de bêtise.

American Nightmare 2 critique3La bonne idée du scénariste a sans doute été de se dire… Les gens aiment les super héros sombres, on a qu’à faire un mec qui veut tuer un autre (Ooohhh le bad Guy) mais qui en réalité est bon et va sauver tout le monde… Oui sauf qu’il est ridicule, que sa rédemption est prévisible et qu’il agit comme un con. Ses passages d’hésitations sont ainsi à crouler de rire… Sans oublier le passage culte où alors qu’il s’en va tuer quelqu’un, il remonte son col…. Bon sang qu’elle était bonne !

et puisque l’on parle de crouler de rire… Un pseudo film d’horreur où la salle entière  pouffe de rire toutes les 2 minutes est-il synonyme d’efficacité… Non, moi quand je rigole, c’est que je suis devant une comédie, une parodie ou dans ce cas présent… Un navet !

Après s’il faut trouver un peu de positif dans ce film, on pourra parler du concept de tuer les gens pour éliminer les pauvres et établir un équilibre qui est plutôt pas mal ou encore l’achat de pauvres par des riches mais tout ça on l’avait déjà dans le premier donc au final rien de bien nouveau. Et enfin oui il est plus agréable et divertissant que le 1 mais le 1 était si mauvais que ce n’est pas très compliqué…

American Nightmare 2 critique1

Quoi qu’il en soit, j’espère que ce sera le dernier film dans cette franchise qui est on ne peut plus mauvaise ! Et si vous voulez un bon suspens horrifique… Replongez vous dans la saga Scream, là on a du film d’horreur intelligent !

A noter que ce film semble plaire aux jeunes… Mais bon vu qu’ils ne mangent que de ce pain là depuis pratiquement 10 ans, ils ne connaissent définitivement plus le véritable sens de « Film d’horreur »

1 commentaire sur Critique de American Nightmare 2

  1. Scream un film d'horreur? c'etait un slasher de bas étage, tout comme une majorité de films d'horreur années 80/90. Oui, American nightmare n'est pas un film d'horreur, mais bien un pamphlet d'anticipations qui pose des questions sur l'Amerique actuelle : port d'armes, violences, massacre des pauvres (sous couvert de biens être economique = Bresil), le fossé riche-pauvre. Croire que c'etait un film d'horreur, c'etait croire n'importe quoi, sachant que la bande annonce donnait le ton justement du film. Un film qui trompe sur la marchandise, personnellement c'etait Star trek Into darkness, et divers autres qui ose prétendre a des éléments determinés alors qu'ils sont vides de sens.

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :