Critique : Collide

Collide

4.3

Scénario

1.0/10

Acteurs

4.0/10

Réalisation

4.0/10

Bande originale

8.0/10

Les pour

  • La bande son est vraiment bien
  • Les cascades sont bien faites

Les contre

  • Les acteurs manquent de crédibilité
  • Le scénario est creux

#Twitter : #Collide

Réalisateur : Eran Creevy

Acteurs : Felicity Jones, Nicholas Hoult, Anthony Hopkins

Date de sortie : prochainement en e-cinema

Durée : 1h40min

Synopsis :

Casey, un jeune Américain vivant en Allemagne, tombe amoureux de Juliette, une compatriote qui voyage à travers l’Europe. Lorsqu’elle tombe gravement malade, il décide de renouer avec son passé de criminel pour payer le traitement médical qui pourrait sauver sa bien-aimée. Le jeune homme se retrouve alors impliqué dans un vaste réseau de trafic de drogue. Pourchassé par un mafieux, il s’embarque dans une course poursuite infernale sur les gigantesques réseaux routiers du pays.

Collide

Pour son 3ème film, le discret Eran Creevy met en scène un film particulier, au scénario creux.
Irréaliste et pas franchement bon dans l’ensemble, Collide a franchement du mal à convaincre. L’idée de base n’est pas originale, mais le réalisateur aurait pu faire de jolies choses. Malheureusement on se retrouve avec des courses poursuites irréalistes et un personnage qui se relève et marche tranquillement après avoir fait 10 tonneaux en voiture (oui, oui, tout va bien). S’il n’y avait que ça, limite on pourrait pardonner cette erreur, mais Eran Creevy ne s’arrête pas en si bon chemin et nous livre des personnages d’un cliché formidablement agaçant.


Nicholas Hoult n’est d’habitude pas mauvais, mais se révèle franchement décevant dans ce film. Felicity Jones est, elle aussi, une bonne actrice qui a prouvé ses talents plus d’une fois, mais le rôle de la demoiselle en détresse ne lui va franchement pas. Enfin, Ben Kinglsey sauve un peu les meubles et son personnage amène un humour franchement sympathique. Pour terminer, on se demande comment Anthony Hopkins a pu tomber si bas.


Collide arrive à convaincre avec ses cascades franchement bien faites, mais les scènes sont tellement irréalistes pour la plupart, qu’on l’oublie assez vite.
Eran Creevy veut épater la galerie, mais se loupe grandement. Tout n’est pas mauvais, mais l’ensemble est plutôt à prendre au second degré qu’autre chose.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :