Critique: At the devil’s door

Avis:

Twitter : #devilsdoor

Titre original : /

Acteurs : Ashley RickardsColin EgglesfieldNaya Rivera

Réalisateur : Nicholas McCarthy

Date de sortie : 25 février 2015 (VOD)(1h31min) 

N’ayant aucune date de sortie française annoncée, une fois encore on passe par la case VOD US avant la sortie en limité salle, elle aussi US le 12 septembre prochain.

At the devil's door critique1

Une jeune fille qui évoque le diable, une disparition, une enquête, une fin décevante…

At the devil's door critique5Voilà comment résumer ce film. La promesse était grande puisque le film est venu comme une nouvelle façon de voir les choses concernant l’arrivée de l’Antéchrist sur notre monde mais pour le coup, la nouveauté n’est pas vraiment au rendez-vous. Oui ce n’est pas un curé ou un détective qui enquête mais une agent immobilière et oui au départ ce n’est pas un enfant qui est possédé mais une ado mais cela ne change absolument rien au sens de l’histoire et au final ce n’est que de petites choses qui sont ainsi modifiées pour nous éviter de penser à Damien: Le fils de diable et ce jusqu’à sa fin assez décevante puisque justement très proche de Damien.

Les scènes d’horreur sont plutôt efficaces mais rivaliseront définitivement pas avec les autres films du genre et même si certaines surprises concernant l’évolution de l’histoire sont proposées, on a tendance un peu à s’ennuyer.

At the devil's door critique3Par contre, la grande surprise du film est définitivement Ashley Rickards qui montre qu’elle est bien plus que la jeune tête à claque Jenna dans la série télé Awkward. En effet elle joue incroyablement bien, parvient à faire oublier son rôle vedette en 2 minutes et est par moment même assez flippante. Il ne fait aucun doute qu’avec ce film, on regardera la jeune actrice différemment et ce serait bain qu’elle soit plus présente au cinéma car elle a définitivement un très grand potentiel. 

Le film se laissera donc regarder pour ceux aimant les petites frayeurs, là où les habitués du genre auront tendance à vouloir saper sur plus effrayant.

At the devil's door critique2

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :