Cette semaine dans les salles

BLOC SORTIES 2-12-2015

Cette semaine, la toile nous propose entres autres du Spielberg,du Moretti et du Donzelli sans oublier Demain, le Prophète, Kill Your Friends et Taj Mahal.

 

  • BABYSITTING 2 (Universal Pictures International France) Le premier opus sorti en avril avait su attirer le public (2.3M) avec un budget de 3.7M. On souhaite le même succès à ce deuxième opus d’autant que le budget a presque triplé.

Sonia souhaite présenter Franck à son père, Jean-Pierre directeur d’un hôtel écologique au Brésil. Toute la bande s’y retrouve ainsi pour y passer des vacances de rêve. Un matin, les garçons partent en excursion dans la forêt amazonienne. Jean-Pierre leur confie sa mère acariâtre Yolande. Le lendemain, ils ont tous disparu… On a juste retrouvé la petite caméra avec laquelle ils étaient partis. Sonia et son père vont regarder cette vidéo pour retrouver leur trace…

CRITIQUE

 

  • MARGUERITE ET JULIEN (WildBunch Distribution ~116 copies) Quatrième long métrage de Valérie Donzelli après LA REINE DES POMMES (29k), LA GUERRE EST DECLAREE (898k) et MAIN DANS LA MAIN (320k) avec toujours au casting et au scénario Jérémie Elkaim.

Julien et Marguerite de Ravalet, fils et fille du seigneur de Tourlaville, s’aiment d’un amour tendre depuis leur enfance. Mais en grandissant, leur tendresse se mue en passion dévorante. Leur aventure scandalise la société qui les pourchasse. Incapables de résister à leurs sentiments, ils doivent fuir…

CRITIQUE

 

  • MIA MADRE (Le Pacte ~184 copies) Nouveau film de Nanni Moretti dont les plus grands succès sont entres autres LA CHAMBRE DU FILS (791k), HABEMUS PAPAM (749k), JOURNAL INTIME (421k) et LE CAIMAN (238k).

Margherita est une réalisatrice en plein tournage d’un film dont le rôle principal est tenu par un célèbre acteur américain. À ses questionnements d’artiste engagée, se mêlent des angoisses d’ordre privé : sa mère est à l’hôpital, sa fille en pleine crise d’adolescence. Et son frère, quant à lui, se montre comme toujours irréprochable… Margherita parviendra-t-elle à se sentir à la hauteur, dans son travail comme dans sa famille ?

 

  • LE PONT DES ESPIONS (Twentieth Century Fox France ~350 copies) Nouvelle collaboration de Steven Spielberg avec Tom Hanks après IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN (4.1M), ARRETE MOI SI TU PEUX (3.6M) et LE TERMINAL (1.1M). Le meilleur score de Spielberg en France est E.T. (9.4M) et le réalisateur reste sur le score de LINCOLN (1.3M). Celui de Tom Hanks est pour DA VINCI CODE (4.1M) et l’acteur reste sur les scores de CAPITAINE PHILLIPS (457k) et DANS L’OMBRE DE MARY (228k).

James Donovan, un avocat de Brooklyn se retrouve plongé au cœur de la guerre froide lorsque la CIA l’envoie accomplir une mission presque impossible : négocier la libération du pilote d’un avion espion américain U-2 qui a été capturé.

CRITIQUE

 

  • TAJ MAHAL (BAC Films ~75 copies) Deuxième film de Nicolas Saada après ESPION(S) (456k), un film malheureusement d’actualité puisqu’il relate une attaque terroriste.

Louise a dix-huit ans lorsque son père doit partir à Bombay pour son travail. En attendant d’emménager dans une maison, la famille est d’abord logée dans une suite du Taj Mahal Palace. Un soir, pendant que ses parents dînent en ville, Louise, restée seule dans sa chambre, entend des bruits étranges dans les couloirs de l’hôtel. Elle comprend au bout de quelques minutes qu’il s’agit d’une attaque terroriste. Unique lien avec l’extérieur, son téléphone lui permet de rester en contact avec son père qui tente désespérément de la rejoindre dans la ville plongée dans le chaos.

 

  • DEMAIN (Mars Distribution ~154 copies) Un documentaire d’actualité avec la COP21 et financé via le crowfunding.

Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

AVANT-PREMIERE

 

  • KILL YOUR FRIENDS (Chrysalis Films ~76 copies) Adaptation éponyme du roman de John Niven par Owen Harris sur l’univers de l’industrie musicale, un bon challenge pour le distributeur Chrysalis dont le meilleur score est ALBERT NOBBS (79k).

Londres, 1997. Les groupes pop comme Blur, Oasis et Radiohead règnent en maîtres sur les ondes. Steven Stelfox, 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, écrase tout sur son chemin. Poussé par sa cupidité, son ambition et une quantité inhumaine de drogues, il recherche le prochain tube. C’est l’époque d’un business où les carrières se font et se défont. A mesure que les tubes se font plus rares, il tente de désespérément de sauver sa carrière.

CRITIQUE

 

  • LE PROPHETE (Pathé Distribution ~64 copies) Une adaptation du livre deKhalil Gibran par Roger Allers à qui l’ondoit LE ROI LION (11.3M) et LES REBELLES DE LA FORET (1.5M) mais cette sortie est plutôt confidentielle.

Sur l’île fictionnelle d’Orphalese, Almitra, une petite fille de huit ans, rencontre Mustafa, prisonnier politique assigné à résidence. Contre toute attente, cette rencontre se transforme en amitié. Ce même jour, les autorités apprennent à Mustafa sa libération. Des gardes sont chargés de l’escorter immédiatement au bateau qui le ramènera vers son pays natal. Sur son chemin, Mustafa partage ses poèmes et sa vision de la vie avec les habitants d’Orphalese. Almitra, qui le suit discrètement, se représente ces paroles dans des séquences oniriques visuellement éblouissantes. Mais lorsqu’elle réalise que les intentions des gardes sont beaucoup moins nobles qu’annoncées, elle fait tout son possible pour aider son ami. Arrivera-t-elle à le sauver ?

CRITIQUE
MUSIQUE
RENCONTRE

 

  • BEFORE I DISAPPEAR (VisioSfeir ~10 copies) Une adaptation du court métrage oscarisé CURFEW.

Au plus bas de son existence, Richie, éternel raté, plonge malgré lui dans une odyssée nocturne tragi-comique, au côté de sa nièce qu’il ne connait pas. Responsable de la jeune Sofia, petit génie pas vraiment acquis à sa cause, il se retrouve également au milieu d’une guerre entre ses deux boss mafieux. Ce qui devait être un simple babysitting se transforme alors en une tournée démente de New-York, de son obscurité, sa violence et sa folie.

 

  • NEW TERRITORIES (ZED Films ~10 copies)

C’est le mois d’août en Chine du sud, la fête des morts et des esprits. Li Yu, une jeune ouvrière du Guangdong, s’apprête à entreprendre le voyage de sa vie pour suivre l’homme qu’elle aime en passant clandestinement à Hong Kong. De l’autre côté de la frontière, Eve, une française, vient conquérir le marché chinois avec un nouveau procédé funéraire. Entre ces deux mondes, il y a un no man’s land que l’on appelle les « Nouveaux Territoires ». Et tout autour, des dizaines d’hommes et de femmes qui ne cessent de disparaître mystérieusement, sans que jamais on ne retrouve leur trace…

 

  • ORLANDO FERITO (La Huit)

Dans la remise d’un petit théâtre de Palerme, les Pupi (les fameuses marionnettes siciliennes) se lamentent sur leur sort alors que le réalisateur débarque pour la première fois en Sicile. 
Même si Pasolini annonçait en 1975 la Disparition des Lucioles, le triomphe du Château des Mensonges berlusconien et la fin politique du monde, de nouvelles rencontres et la lecture d’un petit essai de Georges Didi-Huberman vont venir questionner le pessimisme désabusé du cinéaste. Son récit intime se colore peu à peu d’espoir et de révolte, sous le signe d’Orlando, le prince blessé des Pupi, et des lucioles. Dans son regard documentaire et lucide sur la Sicile d’aujourd’hui, les clichés se rebellent : derrière la théâtralité des Pupi, la déréliction politique, l’homosexualité honteuse et l’omniprésent culte de la mort, finissent par se dessiner des poches fragiles de résistance. « Et d’abord, les lucioles ont-elles disparu ? Ont-elles TOUTES disparu ? »

 

Synopsis © Allociné & Distributeurs

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :