Cette semaine dans les salles

Une semaine où l’on attend le score de Joker. Bons choix et bonnes séances.

  • Joker (Warner Bros. France) Nouveau long de Todd Phillip dont les meilleurs scores sont Very Bad Trip 2 (2.50M), Very Bad Trip (2M), Very Bad Trip 3 (1.92M), Starsky & Hutch (1.51M) et qui reste sur War Dogs (513.1k). C’est la seconde production DC Comics à sortir cette année après Shazam (1.07M. Le film est reparti de Venise avec le lion d’or.

Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.

 CRITIQUE 
  • Papicha (Jour2fête) Premier long de Mounia Meddour qui est reparti du festival du film francophone d’Angoulême 2019 avec le valois de la meilleure actrice, le valois du scénario et le valois du public.

Alger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux  » papichas « , jolies jeunes filles algéroises. La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

  • La Fameuse Invasion Des Ours En Sicile (Pathé) Film d’animation de Lorenzo Mattotti.

Tout commence le jour où Tonio, le fils du roi des ours, est enlevé par des chasseurs dans les montagnes de Sicile… Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi décide alors d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il réussit à vaincre et finit par retrouver Tonio. Mais il comprend vite que le peuple des ours n’est pas fait pour vivre au pays des hommes… 

 CRITIQUE 
  • Donne-Moi Des Ailes (SND) Nouveau long de Nicolas Vanier après Au Nord De L’Hiver (6.4k), L’Enfant Des Neiges (123.9k), Le Dernier Trappeur (2.25M), Loup (1.24M), Belle Et Sébastien (3.01M) et L’Ecole Buissonnière (1.94M).

Christian, scientifique visionnaire, étudie les oies sauvages. Pour son fils, adolescent obnubilé par les jeux vidéos, l’idée de passer des vacances avec son père en pleine nature est un cauchemar. Pourtant, père et fils vont se rapprocher autour d’un projet fou : sauver une espèce en voie de disparition, grâce à l’ULM de Christian ! Commence alors un incroyable et périlleux voyage…

  • La Grande Cavale (Septième Factory) Nouveau film d’animation de Christophe et Wolfgang Lauenstein après Léo Et Les Extra-Terrestres (220.7k).

Marnie, une petite chatte d’intérieure passionnée d’enquêtes policières, apprend que des cambriolages ont lieu dans son petit village de campagne. Ravie de quitter son confort, elle part en mission secrète pour arrêter les malfaiteurs ! Marnie trouve de l’aide auprès de trois animaux farfelus : un coq fan de yoga, un drôle de zèbre et un chien de garde froussard. Accusés à tort d’être les voleurs, ils sont entrainés dans une aventure poilante pour prouver leur innocence.

  • Chambre 212 (Memento Films Distribution) Douzième long de Christophe Honoré dont les meilleurs scores sont Les Malheurs De Sophie (557.7k), Non Ma Fille Tu N’Iras Pas Danser (416k), Les Chansons D’Amour (302.4k), Dans Paris (298.5k), Les Bien-Aimés (263k) et qui reste sur Plaire Aimer Et Courir Vite (232.1k). Le film est reparti de Cannes 2019 avec le prix d’interprétation féminine dans la section un certain regard.

Après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage. Elle se demande si elle a pris la bonne décision. Bien des personnages de sa vie ont une idée sur la question, et ils comptent le lui faire savoir.

  • Jacob Et Les Chiens Qui Parlent (Les Films Du Préau) Nouveau film d’animation de Edmunds Jansons après Mr Chat Et Les Shammies (5.9k) et Myrtille Et La Lettre Au Père Noël (170.8k).

Quand son père doit s’absenter pour son travail, Jacob est, à son grand regret, obligé de passer une semaine chez son oncle Ange et sa cousine Mimi qui vivent en périphérie de Riga, à Maskachka, un quartier populaire presque rural. Le séjour tant redouté va prendre une tournure inattendue quand, avec l’aide de drôles de chiens qui parlent, Jacob et Mimi vont tenter de sauver le vieux quartier d’un colossal et destructeur projet immobilier.

  • Tout Est Possible (Le Pacte) Documentaire de John Chester.

John et Molly décident de quitter Los Angeles pour se lancer dans le développement d’une ferme écoresponsable.

  • Nos Défaites (Météore Films) Documentaire de Jean Gabriel Périot à qui l’on doit Une Jeunesse Allemande (36.4k) et Lumières D’Eté (11.1k).

Nos défaites dresse un portrait de nos rapports à la politique par un jeu de réinterprétation par des lycéens, d’extraits issus du cinéma post-68, associé à des interviews de ces jeunes acteurs. Comment appréhendent-ils le monde dans lequel ils grandissent et surtout, auraient-ils envie de le changer, de le détruire ou d’en construire un nouveau ?

  • Quelle Folie (New Story) Documentaire de Diego Governatori.

Aurélien est charmant, mais il est tourmenté. Aurélien est volubile, mais il est solitaire. Aurélien se sent inadapté, mais il a tout compris. Aurélien est autiste. Filmé, il a délié sa parole, libérant un chant d’une intensité prodigieuse, un miroir tendu vers nous. 

  • On Va Tout Péter (Revolt Cinéma) Documentaire de Lech Kowalski.

Un mix de blues et de rock and roll : voilà le secret d’une révolte réussie. Quand je suis arrivé en plein cœur de la France dans l’usine d’équipement automobile GM&S menacée de fermeture, j’ai senti qu’un concert exceptionnel allait s’y donner. Il le fut : paroles inventées par des salariés poussés au-delà des limites du supportable, musique écrite par des êtres humains déterminés à bouleverser toutes les règles, y compris celles de la lutte… Et comme le son était suffisamment fort pour attirer les médias nationaux, le concert a résonné dans le pays tout entier. J’étais là, caméra en main, composant mon film grâce au lyrisme déchaîné de ces hommes et de ces femmes, en retrait, mais avec eux.

  • Betty Marcusfeld (Les Découvertes Du Saint André) Documentaire de Martine Bouquin.

 » J’ai toujours su que ma mère avait eu une petite sœur, Betty, qui était morte en déportation. Je n’ai jamais rien su d’elle ou presque, un prénom, une photo de jeune fille… Je suis partie à sa recherche et j’ai retrouvé des fragments de sa vie. Alors je me suis mise à faire son portrait… « 

  • Pour Sama (KMBO) Documentaire de Waad Al Kateab et Edward Watts primé à Dinard (Hitchcock coup de cœur) et à Cannes (œil d’or scam).

Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Waad et son mari médecin sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour la liberté de leur pays.

  • Cervin La Montagne Du Monde (Filigranowa) Documentaire de Nicolas Bongiorno

Le Cervin a été conquis le 14 juillet 1865, par Edward Whymper au cours d’une ascension dramatique qui fait partie de l’Histoire de l’alpinisme. Trois jours plus tard, Jean-Antoine Carrel réussit la première ascension du versant italien. 150 ans plus tard, le cinéaste Nicolò Bongiorno part sur les traces de ces pionniers et de la fascinante compétition qui s’était alors établie entre eux. Une fois sur place, il réalise que pour comprendre l’histoire du Cervin, il est indispensable d’en faire l’ascension. Avec l’aide du guide Marco Barmasse, il part à la conquête des 4478 mètres d’altitude de ce sommet mythique…

  • Sœurs D’Armes (Metropolitan FilmExport) Un long de Caroline Fourest.

Deux jeunes françaises, Kenza et Yaël, rejoignent une brigade internationale partie se battre aux côtés des combattantes Kurdes. Leur quête croise celle de Zara, une rescapée Yézidie. Issues de cultures très différentes mais profondément solidaires, ces Sœurs d’Armes pansent leurs blessures en découvrant leur force et la peur qu’elles inspirent à leurs adversaires.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :