Cette semaine dans les salles

Une nouvelle semaine de sorties en plein barnum cannois. Bons choix et bonnes séances.

  • Séduis-Moi Si Tu Peux (SND ~294 copies) Nouveau long de Jonathan Levine après Wackness (16.5k), 50/50 (18.7k) et Warm Bodies Renaissance (292.7k).

Fred, un journaliste au chômage, a été embauché pour écrire les discours de campagne de Charlotte Field, en course pour devenir la prochaine présidente des Etats-Unis et qui n’est autre… que son ancienne baby-sitter ! Avec son allure débraillée, son humour et son franc-parler, Fred fait tâche dans l’entourage ultra codifié de Charlotte. Tout les sépare et pourtant leur complicité est évidente. Mais une femme promise à un si grand avenir peut-elle se laisser séduire par un homme maladroit et touchant ?

 CRITIQUE 
AVANT-PREMIERE
  • Cold Blood Legacy La Mémoire Du Sang (Paramount Pictures France ~180 copies) Premier long de Frédéric Petitjean.

Le plus recherché des tueurs à gage goûte une retraite solitaire au bord d’un lac isolé dans le grand Nord-Américain. Une jeune femme grièvement blessée vient trouver refuge dans son chalet. Pour la sauver, il pourrait bien risquer sa propre vie…

  • Just Charlie (2iFILMS ~50 copies) Premier long de Rebekah Fortune inspiré de son court « something blue ».

Charlie vit à Tamworth, une petite ville anglaise où tout le monde se connaît. C’est un adolescent destiné à un bel avenir dans le football et son père voit en lui le professionnel qu’il n’a jamais pu être. Mais Charlie se retrouve tiraillé entre le désir de répondre aux attentes de son père et le fait qu’il se sent emprisonné dans le corps d’un garçon. En proie à une crise identitaire, la relation précieuse qu’il avait alors avec son père se dégrade et c’est tout son univers qui est sur le point de basculer, y compris sa future carrière de footballeur. Sa volonté de découvrir sa véritable identité, va bouleverser tout l’équilibre de sa famille et celui de ses amis. Just Charlie est un film sur l’acceptation de soi et l’acceptation des différences.

  • Hard Paint (Optimale Distribution) Nouveau long de Filipe Matzembacher et Marcio Reolon après Beira-Mar (2.2k).

Depuis son exclusion de l’université, Pedro vit reclus chez lui à Porto Alegre. Son seul contact avec l’extérieur, il l’a à travers sa webcam lorsqu’il s’exhibe contre de l’argent. Devant son objectif, il sait comment susciter le désir de ses admirateurs par un subtil jeu de lumières et de peintures colorées qu’il étale sur son corps nu. Un jour quand il s’aperçoit qu’un autre jeune homme imite ses performances, il décide de rencontrer son mystérieux rival. Mais ce rendez-vous aura des conséquences imprévisibles.

  • Passion (Art House Films) Nouveau long de Ryusuke Hamaguchi après Senses 1&2 (67.6k), Senses 3&4 (42.1k), Senses 5 (33.7k) et Asako I&II (101.5k).

Un jeune couple annonce son mariage lors d’un dîner entre amis. Les réactions de chacun vont révéler des failles sentimentales jusque-là inexprimées au sein du groupe. 

  • Tous Les Dieux Du Ciel (To Be Continued ~6 copies) Un long de Quarxx inspiré de son court un ciel bleu presque parfait.

Simon, trentenaire, travaille à l’usine et vit reclus dans une ferme décrépite. C’est un homme solitaire, en charge de sa sœur Estelle, lourdement handicapée à la suite d’un jeu qui a mal tourné dans leur enfance. Malgré ses remords et l’agressivité du monde environnant, Simon garde au plus profond de sa chair le secret espoir de sauver sa sœur en la libérant de la pesanteur terrestre. Et si leur salut venait des cieux ?

  • Meurs Monstre Meurs (UFO Distribution ~30 copies) Nouveau long d’Alejandro Fadel après Los Salvajes (2.1k).

Dans une région reculée de la Cordillère des Andes, le corps d’une femme est retrouvé décapité. L’officier de police rurale Cruz mène l’enquête. David, le mari de Francisca, amante de Cruz, est vite le principal suspect. Envoyé en hôpital psychiatrique, il y incrimine sans cesse les apparitions brutales et inexplicables d’un Monstre. Dès lors, Cruz s’entête sur une mystérieuse théorie impliquant des notions géométriques, les déplacements d’une bande de motards, et une voix intérieure, obsédante, qui répète comme un mantra : “Meurs, Monstre, Meurs”…

 CRITIQUE 
  • Norilsk L’Etreinte De Glace (Les Films D’Un Jour) Documentaire de François-Xavier Destors.

Isolée du chaos de l’humanité par un continent de glace, Norilsk est une ville fermée, interdite aux étrangers. Plus grande ville au Nord du monde, elle est aussi l’une des plus polluées de la planète. Norilsk Nickel, le premier producteur de cuivre et de nickel, la contrôle depuis son émergence sur les cendres du goulag. 180 000 personnes y vivent dans des conditions extrêmes : l’hiver dure neuf mois et les températures descendent jusqu’à -60°C. Ancré dans leur quotidien extraordinaire, le film dresse le portrait poétique d’une ville impossible d’où chacun cherche, à sa manière, à s’échapper.

  • Permanent Green Light (Local Films ~10 copies) Un long de Dennis Cooper et Zac Ferley.

Roman, à peine vingt ans, a envie « d’exploser ». Il n’est pas suicidaire. Il ne souscrit à aucune idéologie. Il ne s’intéresse pas au « paradis » et n’a pas envie de s’y rendre. Il ne voudrait pas que les gens, par erreur, interprètent l’explosion comme étant sa mort.

  • Les Chinois Et Moi (Next film Distribution) Nouveau documentaire de Renaud Cohen après Quand On  Sera Grand (70.5k) et Au Cas Où Je N’Aurais Pas La Palme D’Or (0.6k).

En tant que producteur exécutif, parlant couramment le chinois, je m’occupe d’une équipe chinoise venue à Marseille tourner la deuxième saison de la série télévisée la plus populaire de Chine (150 Millions de téléspectateurs, un record absolu). Les Chinois et moisera, à travers mon regard, le récit sensible et burlesque de la rencontre entre Marseillais et Chinois qui apprendront peu à peu à se connaître.

  • Swing Time In Limousin (Les Découvertes Du Saint-André ~1 copie) Documentaire de Dilip et Dominique Varda.

Une page méconnue de l’histoire du jazz. Dès 1945, de grands jazzmen américains, victimes de la ségrégation, débarquent en France. Jean-Marie Masse, batteur et fervent défenseur de la musique noire américaine, les invite à Limoges. Ainsi, des légendes du jazz et du blues, comme Lionel Hampton,Bill Coleman, Buck Clayton… se sont produits en Limousin.

  • Mr Local (Aanna Films) Un long de M. Rajesh.

Un « Local » dans le jargon tamoul est une personne de la classe moyenne inférieure. Manohar est un « Local ». Son rencontre avec Keerthana, une riche entrepreneuse, va être électrique.

  • India’s Most Wanted (Night Ed Films) Un long de Rajkumar Gupta.

Basé sur des faits réels : un terroriste sans nom et sans visage, sème la terreur en Inde avec de nombreux attentats. L’inspecteur Prabhat se porte volontaire pour la mission secrète en vue d’arrêter ce terroriste surnommé, le Oussama Ben Laden Indien.

  • Douleur Et Gloire (Pathé) Nouveau long de Pedro Almodovar en sélection et compétition officielle du festival de Cannes 2019. Le film clot la trilogie commencée avec La Loi Du Désir (102.8k) et La Mauvaise Education (1.08M). Parmi les meilleurs scores du réalisateur, on peut citer Volver (2.34M), Parle Avec Elle (2.15M) et Tout Sur Ma Mère (2.01M). Le réalisateur reste sur le score de Julieta (794.9k).

Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.

Synopsis © Distributeurs & Allociné 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :