Cette semaine dans les salles

bases sortie 6-5-2015

Cette semaine encore, beaucoup de films en sortie. A noter que ce sont en majorité des premiers films.

Il sera intéressant de suivre le parcours de trois films sortant sur un nombre de copies semblable : UN PEU BEAUCOUP AVEUGLEMENT, LE TALENT DE MES AMIS et LES JARDINS DU ROI.

 

  • PYRAMIDE (Twentieth Century Fox France ~160 copies) Le premier film de Grégory Levasseur, habituellement scénariste sur les films d’Alexandre Aja.

En Égypte, en plein désert, des archéologues découvrent une pyramide unique en son genre. En y pénétrant, ils vont affronter bien plus qu’une malédiction. Ils sont piégés au cœur d’un labyrinthe, et quelque chose les traque…

CRITIQUE

 

 

  • LE TALENT DE MES AMIS (Studiocanal ~220 copies) Le premier film d’Alex Lutz. Après Entre Amis et Nos Femmes, encore un film sur l’amitié.

Alex et Jeff, collègues de bureau dans une multinationale, sont aussi les meilleurs amis du monde depuis le lycée. Avec leurs femmes respectives, ils forment ensemble presque une famille, qui se fraye un chemin dans la vie, tranquillement, doucement, sans grande ambition. Pourtant l’arrivée de Thibaut, conférencier et spécialiste en développement personnel, ne va pas tarder à mettre à mal leur équilibre pépère. Et pour cause, Thibaut est un ami d’enfance d’Alex. À l’époque, ces deux-là, super complexés et toujours mis à l’écart dans la cour d’école, s’étaient promis de réussir leur vie, coûte que coûte. Aujourd’hui, le beau et brillant Thibaut semble pour sa part avoir tenu sa promesse et pousse Alex à réaliser ses rêves au risque de perdre l’amitié de Jeff… Mais sommes-nous tous voués à un destin exceptionnel ?

 

 

  • LES JARDINS DU ROI (Metropolitan FilmExport ~230 copies) Deuxième réalisation pour Alan Rickman après L’Invitée Du Roi en 1998 (141k).

Artiste aussi douée que volontaire, Sabine De Barra conçoit de merveilleux jardins. En 1682, son talent lui vaut d’être invitée à la cour de Louis XIV, où le célèbre paysagiste du roi, André Le Nôtre, fasciné par l’originalité et l’audace de la jeune femme, la choisit pour réaliser le bosquet des Rocailles. Ce sera une pièce maîtresse des jardins, la salle de bal à ciel ouvert du nouveau palais que le Roi Soleil souhaite créer à Versailles pour éblouir l’Europe. Tout en donnant son maximum et en menant l’incroyable chantier pour terminer à temps, Sabine s’aperçoit vite qu’à la cour, le talent ne suffit pas : il faut aussi maîtriser l’étiquette et savoir naviguer dans les eaux troubles des intrigues. La jeune femme défie les barrières sociales et celles liées à son sexe ; elle noue même une surprenante relation avec le roi et gagne la confiance du frère du souverain, Philippe. Au-delà des interdits et des passions, au coeur d’une cour sur laquelle le monde entier a les yeux rivés, Sabine et Le Nôtre vont tout donner pour porter le rêve de leur vie malgré les obstacles…

 

 

  • UN PEU BEAUCOUP AVEUGLEMENT (Paramount Pictures France ~243 copies) Première réalisation pour Clovis Cornillac.

Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

 

  • L’EPREUVE (Septième Factory ~105 copies) Deuxième réalisation pour Erik Poppe après celle d’En Eaux Troubles en 2009 (6k).

Rebecca est une photographe de guerre de renommée internationale. Alors qu’elle est en reportage en Afghanistan pour suivre un groupe de femmes qui préparent un attentat suicide, elle est gravement blessée par l’explosion d’une bombe. De retour chez elle en Irlande, pour se remettre de ce traumatisme, elle doit affronter une autre épreuve. Marcus, son mari et Stéphanie, sa fille ainée de 13 ans, ne supportent plus l’angoisse provoquée par les risques que son métier impose. Rebecca, qui est déchirée entre les souffrances qu’elle fait subir à ses proches et sa passion de photoreporter, doit faire face à un ultimatum : choisir entre son travail et sa famille. Mais peut-on vraiment échapper à sa vocation, aussi dangereuse soit-elle ? Renoncera t-elle à couvrir ces zones de combats, et à sa volonté de dénoncer la tragédie humaine de son époque ?

CRITIQUE

 

 

  • HYENA (The Jokers/Bac Films ~21 copies) Premier film pour Gérard Johnson.

Michael Logan est un mélange complexe d’alcoolique occasionnel et d’officier de police corrompu. Mais l’univers sinistre dans lequel il évolue est en pleine mutation. L’arrivée en masse de gangsters sans pitié venus d’Albanie menace de bouleverser le paysage criminel londonien. Jusqu’ici son instinct lui avait toujours donné une longueur d’avance, mais son comportement de plus en plus autodestructeur et la brutalité des nouveaux chefs de gangs vont le plonger dans une spirale de peurs et de doutes.

 

  • PARTISAN (ARP Sélection ~55 copies) Première réalisation pour Ariel Kleiman.

Grégori est à la tête d’une communauté protégée du monde qui abrite des femmes et leurs enfants. Parmi eux, Alexandre, 11 ans, a grandi en voyant le monde à travers les yeux de Grégori. Mais des événements inattendus vont l’amener à penser par lui-même.

 

  • MY OLD LADY (Zelig Films Distribution ~120 copies) Premier film pour Israel Horowitz qui fut scénariste sur Sunshine de Szabo en 2000 (29.5k)

Mathias, la cinquantaine, new-yorkais, divorcé et sans ressources, débarque à Paris pour vendre la maison qu’il a héritée de son père. Il découvre alors que ce magnifique hôtel particulier du Marais est habité par une vieille dame de 92 ans, Mathilde, et sa fille, Chloé. Un hôtel particulier que Mathilde a placé il y a bien longtemps en viager, coutume typiquement française que ne comprend évidemment pas cet Américain pragmatique, qui, non seulement se retrouve en plus à devoir payer une rente.

Avant-première

Critique

 

  • LADYGREY (Rezo Films ~13 copies) Première réalisation pour Alain Choquart, plus connu comme directeur de la photo sur une quinzaine de films.

Dix ans après la fin de l’apartheid, au sein d’une mission française installée au pied des somptueuses montagnes du Drakensberg, une communauté de sud-africains noirs et blancs tente de vivre dans l’oubli des violents affrontements dont chacun porte encore en secret les blessures. Le passé va ressurgir et briser le silence, mettant en péril le fragile équilibre de la réconciliation et les rêves un peu fous des plus innocents.

 

  • TITLI UNE CHRONIQUE INDIENNE (UFO Distribution ~38 copies) Un film qui a fait partie de la sélection Un Certain Regard au Festival de Cannes 2014.

Dans la banlieue de Delhi, Titli, benjamin d’une fratrie de braqueurs de voitures, poursuit d’autres rêves que de participer aux magouilles familiales. Ses plans sont contrecarrés par ses frères, qui le marient contre son gré. Mais Titli va trouver en Neelu, sa jeune épouse, une alliée inattendue pour se libérer du poids familial…

 

 

  • MELODY (Damned Distribution ~35 copies) Deuxième film pour Bernard Bellefroid après La Régate en 2010 (25.6k)

Melody, modeste coiffeuse à domicile, est prête à tout pour réaliser son rêve : ouvrir son propre salon de coiffure. Contre une importante somme d’argent, elle accepte de porter le bébé d’une autre et rencontre Emily, riche Anglaise qui cherche désespérément à en avoir un…

 

  • GUILLAUME LA JEUNESSE DU CONQUERANT (Cartel Distrib ~1 copie) Un film sur le duc de Normandie.

1066, Guillaume Le Conquérant est sur le point d’embarquer depuis Dives-sur-Mer pour la conquête de l’Angleterre. Dans l’éventualité où il ne reviendrait pas vivant, Guillaume présente son fils Robert à ses fidèles barons pour recevoir le trône ducal en héritage. Wilhelm, bras droit de Guillaume, raconte à Robert la jeunesse de son père.
Trente ans plus tôt, Robert le magnifique, père de Guillaume, est sur le point de se rendre en pèlerinage en Palestine. Il présente Guillaume au parlement de Normandie comme son héritier. Malgré l’opposition de Renouf, un baron normand, et la bâtardise qui entache la réputation du petit Guillaume, le parlement normand accepte. Robert annonce que durant son absence, Gilbert de Brionne prendra la tête de la Normandie.
Un an plus tard, la nouvelle arrive en Normandie : Robert est mort. C’est la panique. Osbern, Sénéchal du duché, vient chercher le petit Guillaume, car des barons félons, ayant pourtant juré fidélité, veulent tuer le petit duc et s’emparer de la Normandie. Guillaume et Osbern prennent alors la route pour fuir, mais aussi pour reconquérir le titre qui lui revient de droit.

 

  • LA TRIBU DES FOURMIS (Jupiter Films ~50 copies) Un film sur la face cachée de la croissance chinoise.

Tang Jia Ling est un village en banlieue de Beijing. Des milliers de travailleurs sans résidence s’y installent, attirés par les loyers abordables. On les surnomme « La Tribu des Fourmis ». Au travers de leur vécu, leurs amours et les doutes sur leur avenir, nous découvrons la face cachée de la croissance chinoise.

 

  • ZANETA (Norte Distribution ~17 copies) Deuxième film pour Petr Caclav après Marian en 1997 (3.5k).

Zaneta lutte sans cesse et jamais ne s’essouffle. Elle est Rom. Mère d’une fillette en bas âge. En quête de travail et de dignité, elle lutte pour intégrer une société tchèque qui lui est hostile. Son quotidien se transforme en tempête quand, menacé par les usuriers illégaux et les huissiers en col blanc, son compagnon David fait le pari de l’illégalité. Elle tente tout pour l’en détourner et trouver une solution à leur infortune. Elle devra batailler pour s’en sortir.

 

  • LES TERRASSES (Les Films De l’Atalante ~20 copies) Par Merzak Allouache dont le plus grand succès en France est Chouchou (3.8M).

De l’aube à la nuit au rythme des appels à la prière. Une foule étonnante grouille et s’agite sur les terrasses d’Alger. Des espaces clos, devenus miroirs à ciel ouvert des contradictions, de la violence, de l’intolérance, des conflits sans fin qui minent la société algérienne.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :