Critique : Ogre

7.7

Scénario

8.5/10

Casting

9.0/10

Réalisation

8.5/10

Bande originale

4.8/10

Les pour

  • Une belle proposition dans le paysage du cinéma français
  • Une très jolie photographie
  • Un montage réussi
  • Un casting de qualité

Twitter : #OGRE

Réalisateur : Arnaud Malherbe

Acteurs : Ana Girardot, Giovanni Pucci, Samuel Jouy

Durée : 1h43

Date de sortie : 9 mars 2022 20 avril 2022

Synopsis :
Fuyant un pas­sé dou­lou­reux, Chloé démarre une nou­velle vie d’ins­ti­tu­trice dans le Mor­van avec son fils Jules. Accueillie cha­leu­reu­se­ment par les habi­tants du vil­lage, elle tombe sous le charme de Mathieu, un méde­cin cha­ris­ma­tique et mys­té­rieux. Mais de ter­ribles évé­ne­ments per­turbent la tran­quilli­té des vil­la­geois : un enfant a dis­pa­ru et une bête sau­vage s’attaque au bétail. Jules est en alerte, il le sent, quelque chose rôde la nuit autour de la maison…

Doté d’une ambiance malaisante qui ne nous lâche du début à la fin (même après le film), le premier long métrage d’Arnaud Malherbe est une jolie proposition, assez originale et bien foutue.

Avec une photographie très jolie, un montage impeccable qui appuie encore plus sur le côté effrayant et flippant, des musiques qui renforcent l’atmosphère pesante et très malaisante, un monstre qui est superbement bien réalisé, ainsi qu’un superbe travail sur le son, « Ogre » parvient à proposer quelque chose d’assez novateur (et ce sans que ce soit trop casse-gueule) avec un film fantastique et d’horreur en même temps.

D’autre part, le casting est impeccable, Ana Girardot est très bien (encore une fois), le jeune Giovanni Pucci est superbe et Samuel Jouy est inquiétant et bon.

Un film de genre surprenant, inquiétant et qui fait plaisir à voir dans le paysage du cinéma français.

Complément de Chris :

J’ai également eu la chance de découvrir ce film et je ne peux que rejoindre l’avis d’Adélaide. Ce type de film est très rare dans le paysage français.

Ogre ne cherche jamais à tomber dans l’horreur pure et s’appuie surtout sur une ambiance oppressante, glauque et malsaine.

De plus le film utilise également le surnaturel pour dénoncer un problème bien plus grave, qui ne peut laisser incessible quiconque a des enfants.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :