Critique de Under the skin

Avis:

Twitter: #Undertheskin @CEfilmfestival

Acteurs: Scarlett JohanssonJeremy McWilliamsLynsey Taylor Mackay

Réalisateur : Jonathan Glazer

Date de sortie: 25 juin (1h47min

Projection Champs Elysées film festival: 15 juin – Publicis cinema

Avis de Chris

Ok,  depuis les premières projections, je vois du « culte », du « chef d’oeuvre » en veux-tu en voilà concernant Under the skin et ce soir je l’ai vu…

Under the skin Critique2

Autant vous dire que je n’ai pas réellement saisi le délire etc onc pour moi ce ne sera ni culte, ni chef d’oeuvre mais recherche d’informations pour le comprendre et alors pourquoi pas essayer de lui trouver quelque chose car hormis un film d’une platitude incroyable, répétitif et à la bande originale énervante, le seul intérêt reste Scarlett Johansson qui se déshabille et affiche une très jolie plastique.

Under the skin Critique5A ce sujet, sachez que l’on voit plus d’hommes nus que Scarlett et que ceux y allant uniquement pour ça risquent d’être un peu déçus même si on a droit à deux ou trois plans sexy de la belle. Je dis bien sexy car jamais explicite ou sexuel.

Voilà, pas grand chose donc à dire de mon côté concernant ce film qui m’aura plus ennuyé qu’autre chose et sur ce je vais aller lire les critiques de mes camarades blogueurs pour essayer de comprendre.

——-

Under the skin Critique1

Me voilà donc de retour après avoir lu, deux ou trois critiques différentes et cela ne confirme qu’une seule chose à mes yeux… Hormis l’envie de filmer Scarlett et de la déshabiller, il n’y a absolument rien dans ce film pour m’interpeler. Un sens… Pas vraiment non plus, juste une extraterrestre qui vient tuer des hommes et basta.

Bref, je ne regrette pas mon premier avis ci dessus. Très ennuyant comme film !

Avis de Charly

Lorsque l’on parle de Scarlett Johansson et d’extraterrestre, j’aurais plus pour ma part, l’image d’une actrice sexy en train de tirer sur des aliens dans tous les sens. Mais non , ça malheureusement  c’est Avengers et il faudra encore attendre de nombreux mois avant de pouvoir découvrir la nouvelle fournée Marvel.
Under the skin critique bis1
Non , ici , le sujet est bel et bien un film « ovni » traitant de délires extraterrestres avec Scarlett dans le rôle titre mais attention , ce n’est pas pour tout le monde.
Under the skin critique bis2Le film est au-delà de ce qu’on à pour habitude d’appeler le genre expérimental parce que bien qu’il y’ai de nombreuses figures abstraites que seule l’interprétation qu’on en fera soit même pourra donner un sens au film, il y’a tout de même une histoire pas aussi aboutie et ficelée qu’ont en à l’habitude c’est sûr mais néanmoins présente
Pour le coup, la fin aura même réussi à me surprendre tant c’est assez inattendu.
La mise en scène et l’esthétique du film, qui c’est vrai se base un peu sur la lenteur et la platitude pourront en laisser plus d’un sceptique  mais pour moi, une fois que entré à fond dedans, cela a le mérite d’être fascinant et ce pour une grande partie du film.
En partie uniquement, car malheureusement et c’est le cas souvent dans ces productions indépendantes, on aurait pu facilement enlever 25 minutes qui n’apportent quasiment rien au film si ce n’est plus de scènes avec Scarlett mais bon … Elle joue un alien et donc n’a pas d’expressions propres dans ce film, alors la mettre dans telle ou telle situation, on comprend bien vite le petit manège et l’on se lasse donc vite de cet effet de répétition et c’est bien dommage.
L’ouverture du film laisse supposer clairement qu’on va assister à quelque chose d’inédit dans le pasyage cinématographique de ces derniers années et c’est le cas de le dire puisque l’on se retrouve devant des images rappelant fortement celles de l’épilogue de 2001, l’Odyssée de l’Espace, signé Kubrick.
Ici , la bande-originale est très très dérangeante colle cependant bien à l’ambiance avec un thème glauque récurrent lors des scènes de sexe dans l’antre de l’alien.
En gros, Under the skin n’est pas le chef d’œuvre que beaucoup pensaient voir, loin de là mais à côté de ses défauts, il dispose également de très belles qualités ce qui fait de lui un film assez bon et correct, dans la mesure où le spectateur sait ce qui l’attend.
Under the skin critique bis3
Pas mal.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :