Critique de Un bonheur n’arrive jamais seul

Avis:

Acteurs: Sophie Marceau, Gad Elmaleh, Maurice Bathélémy, François Berléand…

Réalisateur: James Huth

Bande Annonce: 

Critique:

James Huth, c’est avant tout les déments Serial Lover et Brice de Nice, le moyen Lucky Luke et l’atroce Hell Phone. Autrement dit, avec ce réalisateur, on ne sait jamais trop à quoi s’attendre. Est-ce que ce «Un Bonheur n’arrive jamais seul» allait être une atrocité ou une réussite… La réponse est «Réussite»

Il nous propose une agréable comédie romantique digne des plus belles histoires d’amour passées et ce n’est pas étonnant de retrouver des références à Casablanca tant nous pourrions rapprocher certaines facettes des héros / héroïnes des deux films.

Gad Elmaleh (Limite maigre) est vraiment bon et parfait dans son rôle de séducteur finalement romantique vivant dans le monde de la musique. Sophie Marceau de son côté décroche «enfin» un véritable rôle de comédie. Le réalisateur lui en fait voir de toutes les couleurs. Elle passe une bonne partie du film à se casser la figure, se ramasser des trucs sur la tête et ainsi de suite…

Le couple colle parfaitement et on est heureux quand ils le sont et triste quand ils le sont également.

Bien entendu, on sait clairement comment cela va se terminer, où l’histoire va aller mais l’on ne va pas voir ce genre de film pour avoir un énorme suspens mais bien pour rire, s’émouvoir et passer un agréable moment et de ce point de vue là, c’est un sans faute.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :