Critique de The Amazing Spider-Man 2.

Avis:

Twitter: #AmazingSpiderman #AmazingSpiderman2 @SonyPicturesFr

Acteurs: Andrew GarfieldEmma StoneJamie Foxx, Dan Dehaan

Réalisateur : Marc Webb

Date de sortie: 30 avril 2014 (2H21)

Bande annonce :

Je tiens à signaler que je n’avais pas été très convaincu par le premier Amazing Spider-Man. Tout d’abord parce-que je trouvais idiot de réaliser un reboot, dix ans à peine après la première version de Sam Raimi qui était très réussie. Et bien qu’au final ce reboot réalisé par Marc Webb soit en grande partie réussi et mise à part la relation entre les personnages plutôt bien développé et un humour bien plus proche du comics d’origine, pour moi le gros problème de ce premier épisode d’Amazing Spider-Man était les séquences d’actions dont la mise en scène manquait grandement d’inspiration et d’envergure. Qui plus est l’adversaire de Spidey « le Lézard » en plus d’être complètement raté en termes d’effets spéciaux, n’avait aucun charisme.

the-amazing-spider-man-2-power-electro-psshit

Avec ce deuxième Amazing Spider-Man le défi était de taille pour le réalisateur Marc Webb. Il devait à la fois rattraper la mollesse du premier film et à la fois réussir à exister dans un univers Marvel de plus en plus foisonnant où la concurrence est réellement de plus en plus rude pour pouvoir s’imposer. Au final, cette suite est plutôt une bonne surprise et est peut-être bien le meilleur épisode de la franchise depuis le Spider-Man 2 de Sam Raimi.

En effet, The Amazing Spider-Man 2 : Le Destin d’un Héros este manière générale beaucoup plus dense, intense et rythmé que son prédécesseur. De plus, l’intrigue de ce deuxième opus nous offre enfin l’originalité qui était déjà tant attendue pour le premier film, ce qui ne gâche rien. Tous les ingrédients sont donc bien présents : l’entourage de Peter Parker (Gwen Stacy et Harry Osborne (Dane DeHaan vraiment très bon et décidément à l’aise partout), mais aussi des nouveaux vilains (le très convainquant Jamie Foxx en Electro et Paul Giamatti dans la peau du Rhino), le tout porté par une intrigue plus complexe et plus riche aux enjeux dramatiques beaucoup plus intéressants.

Le film est une véritable montagne russe d’effets spéciaux et de séquences d’actions toutes plus originales les unes que les autres. L’action est à la fois très énergique et époustouflante, ce qui donne un vrai souffle épique au film. Et même quand le rythme retombe légèrement pour aborder les scènes plus intimistes, l’histoire garde cette fluidité et ce dynamisme très enivrant qui vous gardera en haleine jusqu’à la toute fin du long-métrage, sans que jamais l’ennui ne pointe le bout de sa toile.

Le risque était pourtant grand, car ces constantes variations de rythme, mal dosée, aurait pu êtres une véritable catastrophe pour la réussite du long-métrage. Mais c’était sans compter sur le fait que Marc Webb ait apparemment appris de ses erreurs passées !

Jamie-Foxx-in-The-Amazing-Spider-Man-2-2014-Movie-Image-2

Pour en venir au casting. Le couple Andrew Garfield & Emma Stone fait toujours des étincelles à l’écran. Nous découvrons également un Spider-Man beaucoup plus drôle que dans le précédent film. Jamais en manque de répliques cinglantes et toujours prêt à ne jamais rien prendre au sérieux, même dans les situations les plus délicates rend cette version de Spiderman vraiment plaisante le rendant bien plus proche de l’esprit de la BD que ne l’était le Spider-Man de Sam Raimi. Pour ce qui est des supers vilains, je retiendrai surtout Electro (Jamie Foxx) qui m’a vraiment convaincu malgré qu’il soit très souvent dans la caricature. Nous avons donc à faire à un véritable vilain et bien que le personnage manque de complexité, les pouvoirs d’Electro apportent énormément au film, aussi bien visuellement qu’en termes de dynamisme ! Sans oublier évidemment Le Bouffon Vert, interprété par l’excellent Dane Dehaan, qui bien qu’encore peu présent à l’écran, nous livre avec beaucoup d’aisance un vilain psychopathe fort bien développé. En tout cas, le potentiel est là pour le prochain film déjà en chantier !

The Amazing Spider-Man 2 est un savant dosage entre scènes d’actions, scènes intimistes et grand spectacle. Marc Webb et ses scénaristes réussissent avec cette suite à combler les gros défauts de rythme, du manque d’inspiration et d’envergure au niveau de la mise scène  dont souffrait le premier film. Ils arrivent également à relancer entièrement l’intérêt de la saga en apportant tout un tas de nouveautés fort rafraîchissantes et très bien pensées. (Mention spéciale au compositeur Hans Zimmer dont la partition musicale apporte une ambiance très particulière au film).

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :