Critique de Nurse 3D

Twitter: #Nurse3D @Metropolitan_Fr

Acteurs: Paz de la Huerta, Katrina Bowden, Corbin Bleu

Réalisateur : Douglas Aarniokoski

Date de sortie:4 juin 2014 (1H39) – Direct to DVD

Bande annonce: http://youtu.be/s6vnlfQ9CBs

Nurse 3D2

CETTE CRITIQUE EST POUR UN PUBLIC AVERTI ET MAJEUR

Lorsque la promo du film a débuté, de suite je me suis intéressé au projet me disant qu’un film avec une infirmière serial killeuse (ok ça ne se dit pas vraiment) pourrait être fun.

Arrive ensuite les nombreuses photos promo où l’on comprend qu’en plus de jouer sur l’horreur, le film va jouer sur le côté sexy des infirmières… Désolé mais s’il y a un phantasme pour ainsi dire commun à tous les hommes, c’est celui de l’infirmière et… Je suis un homme !

Autant dire que tous les ingrédients semblaient réunis pour faire un très bon film.

Nurse 3D4La sortie US passe et aucune informations pour la France. Qu’en est-il ?

Puis Bam un mail arrive dans ma boîte m’annonçant que le film ne sortira pas en salle mais uniquement en direct to DVD. Autant dire que je suis déçus tant ce film me donnait envie.

Pas de soucis… Tant qu’à avoir un direct to dvd en juin… Autant passer par la case import et ça tombe bien le bluray US est déjà sorti.

Me voilà donc à la maison à découvrir le film et après 5 minutes…

Je comprend maintenant pourquoi Metropolitan ne sortira ce film qu’en direct to DVD tout en me demandant même pourquoi il sortira tout simplement tant le niveau du film frôle le néant.

Le film débute par un premier meurtre précédé de dialogues d’une nullité sans précédents et d’une scène de masturbation sur un toi. Le ton est donné, le film va essayer d’être sexy sans jamais rien montrer, entouré de dialogues écrits par un enfant de 15 ans qui découvre le sex.

Un des gros problème aussi du film est justement d’essayer d’être sexy tout en ayant une vedette dont le degré de sexyness frôle le néant lui aussi.

Il me faut en effet bien plus que des grosses lèvres refaites, une paire de sein refaits également et une coiffure atroce pour m’exciter un minimum.

La seconde actrice du film et second rôle est bien plus jolie et attirante que la vedette… Comble pour un film essayant d’être sex avec son héroïne .

Nurse 3D1

Alors oui, l’infirmière va se promener sans culotte mais en gardant son soutien-gorge (totalement con) et montrer furtivement 2 fois ses seins mais le côté « pseudo érotique » du film va s’arrêter là.  Paz de la Huerta (la vedette) va marcher comme une idiote tout du long (genre les pucelles de films pour Ado qui essayent d’être sexy) pour essayer de rendre la chose B****** mais rien n’y fait !

On se dit alors que pour un film d’horreur on va avoir au moins des meurtres originaux puisque l’on flirte avec le domaine médical…

1h20 plus tard, on a 3 morts à tout casser et si l’une d’elle est assez sanguinolente, les deux autres sont assez pauvres et ennuyeuses. Remarquant qu’un film d’horreur sans meurtres n’a aucun intérêt, le réalisateur va alors enchaîner ceux ci vite fait bien fait, le tout dans le même lieu, l’hôpital, histoire de faire des économies sur les décors sans doute.

Nurse 3D3Faut-il préciser que l’on aura droit à une scène de boîte de nuit avec un trio sexuel qui va se terminer au lit et là où dans un film d’horreur classique se disant pour mec, on aurait eu droit à un petit passage lesbien… On aura finalement ici qu’une photo avec un gros plan sur le cul du mec et aucune trace de l’infirmière ! Même dans la seule scène susceptible d’émoustiller un peu le spectateur masculin… Le film se plante ! Où sont nos bons films d’horreurs pour mec avec le juste dosage entre le sang et le sex ? Pas ici en tout cas.

La fin est ridicule… Inutile de le préciser mais bon on ne sait jamais si par malchance vous vouliez quand même acheter ce navet… Même la fin vous décevra.

Donc avec une sortie direct to DVD… On ne peut qu’espérer que ce film tombe dans l’oubli très rapidement.

J’oubliais un truc car il faut quand même un peu de positif… La 3D est plutôt belle… les 5 premières minutes avant de devenir gadget incluant giclées de sang vers l’écran et effets dignes de la 3D de 1982.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :