Critique de La revanche de Freddy

La revanche de Freddy

6.9

Scénario

6.7/10

Casting

6.0/10

Réalisation

7.9/10

Les pour

  • Un Freddy encore plus tordu

Les contre

  • Casting faiblard
  • Une mythologie moins respectée

Twitter : #Freddy2

Titre VO :

Réalisateur : Jack Sholder

Acteurs : Robert Englund, Mark Patton, Kim Myers

Durée : 1H27

Date de sortie : 26 février 1986

Non, il n’y a pas de nouveau film au cinéma et on a déjà consacré un C Comme culte à la saga dans son intégralité il y a quelques années, mais après m’être amusé à revisiter la saga vendredi 13 en la critiquant comme si on ne connaissait pas la suite, j’ai eu l’envie de continuer avec l’autre slasher mythique qu’est Freddy Krueger. Chaque film de la saga sera donc critiqué comme si la suite n’était pas déjà connue.

Freddy est de retour dans ce second opus qui bien qu’il évoque les événements du précédent film ne fait malheureusement revenir personne.

Et c’est peut-être là le plus gros défaut du film (il y a aussi des qualités), à savoir son casting. Si l’idée d’avoir un homme en Final girl est intéressante et originale, Mark Patton est malheureusement rapidement irritant et énervant de par ses cris et son manque de charisme. On ne s’attache pas autant à lui qu’on ne pouvait s’attacher aux héros du premier film. Il en va de même avec Kim Myers vraiment molle et dont on ne se soucie que peu.

Là où le casting est réussi est dans le retour de Robert Englund en Freddy. Il est encore plus menaçant, tordu et même vicieux.

Du côté du scénario, on retrouve le monde des rêves, même si cette fois, Freddy est plus présent que jamais du côté des vivants qui enlève pour le coup un peu la mythologie de départ.

A noter des scènes de meurtres réussies mais moins sauvages que celles du premier film et notamment celle de de Glen.

Cette suite est réussie, se regarde avec plaisir mais s’éloigne du concept de base en ajoutant ici un aspect « possession de la victime » et une plus grande présence dans le monde réel.

Concernant la réalisation, le rythme est bien équilibré et l’ennui ne pointe jamais son nez.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :