Critique de Balade Meurtrière

Balade Meurtrière

9

Scénario

9.4/10

Réalisation

9.5/10

Casting

8.0/10

Bande originale

9.0/10

Les pour

  • Un film fort
  • Certains passages choquants

Les contre

  • L'absence de sortie en salle !

Twitter : #BaladeMeurtrière #EtrangeFestival @etrangefestival

Titre VO : Coming Home in the dark

Réalisateur : James Ashcroft

Acteurs : Matthias Luafutu, Miriama Mcdowell, Erik Thomson

Durée : 1H33

Date de sortie : Inconnue (Vu à L’étrange Festival)

Attendez-vous à être choqué…

Voilà clairement un des films les plus marquants de ce festival et de ceux qui risquent de rester longtemps en tête. A l’image de Eden Lake il y a quelques années, on assiste à un weekend familial qui va tourner mal et ci cette Balade Meurtrière est moins violente et trash que son grand frère, ce film n’en reste pas moins marquant et difficile à encaisser.

Prévu pour une diffusion sur canal + et ne pas sortir en salle (portant il aurait mérité une belle exploitation), on se retiendra de vous dévoiler le contenu du film sous peine de diminuer son effet marquant et dieu sait que j’ai dû mettre quelques longues minutes à me remettre de son premier quart d’heure.

Mais Balade Meurtrière n’est pas juste là pour choquer et délivre même un message contre l’éducation, la violence des institutions spécialisées et ainsi de suite. Le message est proposé intelligemment, mais sans fioriture ou un aspect pseudo éducatif qui aurait plombé le film. On est avant tout dans un road movie violent, froid dont les images choquantes restent dans l’esprit et renforcent justement le message.

Du côté du casting, même si le méchant de service manque un peu de charisme, les autres comédiens s’en sortent très bien.

Peu connus par ici, les acteurs principaux délivrent de belles performances.

La réalisation est fluide, ne propose aucun temps morts et les rebondissements de l’histoire sont semée de manière régulière.

Enfin la bande originale colle parfaitement au genre.

Balade Meurtrière restera un bon moment dans ma mémoire.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :