Critique de AntiGang

AntiGang

10

Scénario

10.0/10

Acteurs

10.0/10

Réalisation

10.0/10

Musique

10.0/10

Les pour

  • Superbe scénario
  • Excellents acteurs
  • Un véritable film français en mode US

Twitter : #AntiGang @SNDfilms

Acteurs : Jean Reno, Caterina Murino, Alban Lenoir , Thierry Neuvic, Stéfi Celma, Oumar Diaw, Jean-Toussaint Bernard, Sébastien Lalanne, Sabrina Ouazani, Jakob Cedergren

Réalisateur : Benjamin Rocher

Date de sortie : 19 aout 2015 (1h30min)


Attention très gros film que ce AntiGang ! S’il fallait trouver la relève à Luc Besson, on l’a trouvée en la personne de Benjamin Rocher Qui propose ici exactement tout ce qui fait la force du bon cinéma d’action US avec un côté réel que seul le cinéma français peut proposer.

AntiGang critique 3

Ca frappe dans tous les sens, à main nues, à coup de battes de Baseball, de flingues, ça saute partout, ça explose, bref tout, absolument tout est réuni dans ce film de manière cohérente et aucunement exagérée comme un réalisateur se contentant de facilité aurait pu proposer. Chapeau bas à Benjamin Rocher.

Filmé de manière énergique, les scènes de baston n’en restent pas moins lisibles et agréables à regarder. Le responsable des chorégraphies et des cascades a réalisé un excellent travail pour rendre le tout crédible et diablement efficace.

Tournage Antigang

Une réalisation parfaite si ce n’est un peu trop de plans de Paris vu du dessus. C’est joli, c’est à l’américaine, mais après 4 ou 5 plans de la sorte, les 4 suivants commencent à faire beaucoup. Mais qu’on se rassure c’est bien là la seule petite reproche que l’on pourrait faire au film.

Si son pitch et son affiche laissaient entendre qu’on allait avoir droit à un film de flic de haute voltige, c’était sans dévoiler combien en plus d’être un excellent film d’action, il s’agissait aussi d’une bonne comédie. Entre un Alban Lenoir excellent aussi bien dans l’humour que dans les scènes d’action et la révélation Oumar Diaw, drôle dans chacune de ses apparitions, on rigole régulièrement devant AntiGang apportant ainsi suffisamment de lumière et de bonne humeur dans un film qui là aussi aurait pu tomber dans le piège de la facilité s’il s’était contenté de jouer uniquement sur le côté sombre du sujet. Encore une fois on ne peut que féliciter la qualité d’écriture, car le timing entre scènes intenses et scènes de rigolades est parfait.

AntiGang critique 2

Le groupe d’acteur est un très bon groupe, mais forcément quand on est si nombreux, certains sont mis plus en avant et si forcément Alban Lenoir et Jean Reno (qui a bien vieilli) sortent du lot, il ne faudrait pas oublier Thierry Neuvic très bon surtout vers la fin du film avec sa dernière confrontation face à Jean Reno mais aussi Sabrina Ouazani qui est simplement parfaite et lumineuse dans son petit rôle.

Concrètement, le film passe très vite, ne laisse aucun temps morts, offre assez d’importance aux personnages que pour s’y attacher, propose des scènes de poursuites vraiment incroyables et plausibles ainsi que des passages vraiment drôles (Vous ne pourrez vous retenir de rire lors de la scène de la planque entre Jean Reno, Alban Lenoir et Oumar Diaw, croyez-moi).

S’il fallait retenir un film d’action français sur les dix dernières années, cherchez pas on l’a sous la main avec AntiGang.

1 commentaire sur Critique de AntiGang

  1. Film bidon qui n’est pas la copie plan par plan, meme scénarios que le film britannique  » the swenney » .. Faire un Remake, pourquoi pas, mais il faut annoncer la couleur

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :