Critique de A l’abordage

A l'abordage

7.5

Scénario

7.5/10

Réalisation

7.5/10

Casting

7.5/10

Les pour

  • Film charmant et léger
  • Quelques petites touches de comédie

Twitter : #Alabordage #CEFF2020 @CEfilmFestival

Réalisateur : Guillaume Brac

Acteurs : Éric Nantchouang, Salif Cissé, Édouard Sulpice

Durée : 1h35

Date de sortie : Vu lors du Champs Elysées Film Festival 2020

Après nous avoir enchanté avec Contes de Juillet en 2018, il était impossible pour nous de louper le nouveau film de Guillaume Brac. Et A l’abordage ne nous a pas déçu.

Le film se déroule en été, là où les rencontres naissent au détour d’une soirée. C’est ce qui arrive à Félix qui fait la connaissance d’Alma. Mais le lendemain cette dernière part en vacances. C’est alors que Félix décide de partir la rejoindre par surprise. Il propose à son pote Chérif de l’accompagner. Comme ils n’ont pas de voiture, ils se retrouvent avec Edouard. Le trio apporte de supers échanges mettant en avant certaines barrières sociales mais qui par le ton de la comédie finiront très vite par s’assouplir.

Le ton se veut léger et c’est agréable à regarder. Quelques séquences et situations nous font rire et nous permettent de nous détendre. Puis le calme de ces vacances au bord de la rivière nous donne envie.

Comme pour Contes de juillet, le réalisateur a fait appel à de jeunes élèves du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Ceci offre une belle fraîcheur dans les interprétations de chacun et un certain lâché prise également.

Nous voilà donc ravi de A l’abordage qu’on vous conseille de découvrir si vous en avez l’occasion. Malheureusement celui-ci n’a pas encore de date de sortie.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :