Nebraska: plus blanc que blanc

Alexander payne et son contrat en couleur

Parfois pour faire un film il faut faire des sacrifices, quitte à le regretter juste derrière… C’est la mésaventure qui arrive maintenant à Alexander Payne et son film Nebraska.

Tourné en noir et blanc, il a du par contrat accepter de faire également une version colorisée du film destinée au marché de la télé et de la vidéo. On imagine clairement que sans cela, le film n’aurait pas vu le jour faute de financement car si les intentions du réalisateur ont toujours été de proposer le film en noir et blanc, il a réalisé non sans broncher la version couleur qu’il a tenu à superviser tout en gardant espoir qu’elle ne serait jamais utilisé ni même vue sauf qu’aujourd’hui, son contrat lui revient en pleine figure et ce sans même en avoir été avertis.

En effet, la chaîne de télé us Epix qui a l’exclusivité de la première diffusion du film sur le sol américain a décidé de proposer le film deux fois à la suite et si la première diffusion est en noir et blanc, la seconde juste dernière sera la version colorée pour toucher « selon eux » un maximum de personne réfractaires au noir et blanc.

20140806-095429-35669439.jpg
Le tout à bien entendu été finalisé sans même consulter le réalisateur puisque vu que « c’était dans le contrat » il n’y avait aucune raison de redemander son accord…

Voilà donc une situation regrettable pour le célèbre réalisateur même si cette situation montre une fois encore qu’un film, aussi simple semble-t-il être peut-être dirigé par contrats et gros billets…

20140806-095508-35708484.jpg

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :