Critique de Tous en scène (Sing)

Tous en scène

8.3

Scénario

7.0/10

Réalisation

7.5/10

Doublage

9.0/10

Musique

9.5/10

Les pour

  • Une super BO
  • Des moments très drôles

Les contre

  • Une petite baisse de régime par moment

#Twitter : #TousEnScène #Sing @UniversalFR

Réalisateur : Garth Jennings

Voix VF : Patrick Bruel, Jenifer Bartoli, Elodie Martelet Sacha Perez, Laurent Gerra

Voix VO: Matthew McConaughey, Reese Witherspoon, Scarlett Johansson, Seth MacFarlane, Taron Egerton, Tori Kelly, Nick Kroll, Leslie Jones, Jennifer Saunders,

Date de sortie : 25 janvier 2017

Durée : 1h50

On attendait ce film et alors que le grand public va devoir patienter encore quelques mois pour le découvrir… On peut déjà vous dire que sans être parfait, Tous en scène ne déçoit absolument pas.

Voir des animaux qui parlent, bougent, vivent et chantent est toujours efficace et cela ne trompe pas avec Tous en scène auprès des petits, mais surtout auprès des grands.

tous-en-scene-sing-critique3

En effet si Tous en scène amusera les enfants, il parlera bien plus aux jeunes adultes fans des émissions TV telles que La nouvelle star, Star academy, X-Factor et consorts, mais attention, pas question d’assister à un réchauffé d’émission, au contraire. Ainsi la session de casting est très rapidement exécutée (un peu trop rapidement, selon moi) et la majorité a même déjà été vue dans les différentes bandes annonces. Le film va, à la place, se concentrer sur le personnage du Koala qui va tant bien que mal essayer de sauver son théâtre. Matthew McConaughey est ainsi clairement le premier rôle du film et le tout tourne autour de lui. Heureusement pour nous, Matthew McConaughey joue enfin autre chose que Matthew McConaughey et sa prestation est très bonne. Il a diminué son accent (ou ne l’a pas forcé, selon votre point de vue sur l’acteur) et donne clairement vie au personnage.

tous-en-scene-sing-critique4Il est dès lors entouré d’un casting incroyable où chaque personnage est interprété par une célébrité chantante ou pas. Passé les castings, on va dès lors suivre les différents protagonistes dans leurs vies et être exposés aux motivations de ceux-ci. Ainsi certains personnages sortent rapidement du lot et s’en trouvent plus attachants que d’autres à l’image de Johnny interprété par Taron Egerton, aussi bon acteur que doubleur, que chanteur. Réellement découvert dans Kingsman, Taron Egerton dégage quelque chose et bénéficie d’un capital sympathie énorme qui se ressent même au travers de sa voix et son accent British incroyable. On tombe ainsi instantanément fan de lui et pour le coup de son personnage.

Interprétant un gorille, une scène du film (centrée sur son père) rappellera même King Kong aux plus âgés.

Mais le film étant un film de groupe, pas question de rester bloqué sur deux personnages et chacun d’entre eux a une vie bien chargée et montrée à l’écran ce qui peut expliquer un petit creux d’énergie vers les 3/4 du film. Ainsi, si certaines histoires sont vraiment amusantes telles que celles de Rosita (Reese Witherspoon) ou Ash (Scarlett Johansson), Celle de Meena (Tori Kelly) est un peu trop classique et déjà vue et celle de Mike (Seth MacFarlane) prend un peu trop de place au détriment d’autres personnages dont Gunter (Nick Kroll)excellent, mais dont on ne sait finalement pas grand chose

tous-en-scene-sing-critique1

Mais, Tous en scène parle de chanteurs amateurs souhaitant monter un spectacle et chaque répétition ou prestation se transforme en un moment sympa à regarder et écouter. Le choix des chansons est vraiment réussi bien qu’il lui manque le tube grand public à l’image de Can’t stop the feeling de Justin Timberlake. La chanson finale du film (hors celle du générique très accrocheuse et interprétée par Stevie Wonder) est ainsi assez moyenne en comparaison du reste de la bande originale et n’a absolument pas les épaules pour devenir un véritable carton ou même rester dans les mémoires. On préféra bien plus le titre Set it al free interprété superbement par Scarlett Johansson et dont on aimerait assez voir une sortie radio.

Concernant les morceaux phares de la bande originale, impossible de ne pas s’éclater sur la relecture de Shake it off de Taylor SwiftMy way de Sinatra et Bad Romance de Lady Gaga.

Tous en scène, c’est un peu comme si on avait « Un moment perdu » de Zootopie où le monde animal passerait un casting de chant. Le tout est diablement efficace, accrocheur, même si à l’image des Trolls dernièrement, le plus gros du film repose sur l’efficacité de sa bande originale plus que sur l’originalité de son histoire.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :