Critique de Jurassic World: Fallen Kingdom

Jurassic World

5.8

Scénario

6.0/10

Réalisation

6.0/10

Acteurs

9.0/10

Musique

2.0/10

Les pour

  • Des acteurs toujours aussi bon
  • Des scènes dramatiques réussite

Les contre

  • Des répétitions inutiles
  • Aucune musique
  • Une fin bâclée

Twitter:  #JURASSICWORLD @UniversalFR

Réalisateur: Juan Antonio Bayona

Acteurs : Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Raff Spall, James Cromwell, Géraldine Chaplin, Isabella Sermon, Jeff Goldblum

Durée: 2h08

Date de Sortie: 6 juin 2018

Synopsis:

Cela fait maintenant trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l’île commence à rugir, Owen et Claire s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction.  Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission. Arrivant sur l’île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire.

Critique

Eh bien ce nouveau film de la grande saga Jurassic est un peu décevant ! Commençons d’abord par un des côtés négatifs du film, à savoir est le personnage de Franklin interprété par Justice Smith. Si y a bien un personnage pénible et inutile, c’est bien lui. Dans un souci d’incorporer de l’humour dans un film d’apparence plus sombre, on nous affuble d’un personnage lourd au possible repentant sans cesse ses « blagues » peu drôles toutes les 5 minutes. De plus,  il fait que hurler et devient rapidement pénible.

A ce jour, la saga Jurassic Park marquait par ses visuels, son histoire, ses acteurs, mais aussi sa bande originale… Et bien cette fois, oubliez cet aspect du film tant la bande originale semble absente et en aucun point marquante. Cela rend l’aventure bien beaucoup plus décevante encore.

Du côté du scénario, c’est un peu le vide complet et des deux heures de film…. On ne retiendra finalement pas grand chose si ce n’est des scènes qui se répètent et qui ne surprenant absolument pas.

Quand à la nouvelle créature, on a juste envie de dire que finalement le T-Rex de 1993 était vraiment plus imposant et impressionnant que cette nouvelle marionnette… même l’indominus rex était plus flippant. Puis depuis le retour de la saga, on a comme l’impression que le T-Rex est le héros de chaque situation dangereuse pour la vie de nos héros. Chose finalement facile et surtout qui dénature l’espèce.

Assez parlé du négatif, car heureusement Jurassic World comprend tout d même quelques bonnes choses, à commencer par la talentueuse Isabella Sermonpersonnage clef et important ici…  Capable de passer de la joie à la tristesse en quelques secondes, la jeune femme offre un très bon jeu. Il en est d’ailleurs de même pour Geraldine Chaplin. Inutile de parler de Chris Pratt et Bryce Dallas Howard qui sont toujours aussi talentueux et focalisés sur leurs personnages.

Le film nous embarque parfois dans des scènes tristes,  à la fois touchante et bouleversante apportant quand même de l’humanité dans ce gros blockbusters où l’action reste l’attrait principal. Du côté des effets spéciaux, c’est à nouveau une réussite, là où la mise en scène est soignée. On regrette donc vraiment ce mauvais scénario éclipsant tous les bons points du film.

Un exemple de ce qui est absolument sans intérêt dans le film et clairement l’aspect le plus décevant :  La relation entre Blue et Owen.Cette dernière n’apporte rien à l’histoire et ne fait que  ralentir le film…. Du remplissage par le vide

Le film sort aujourd’hui dans nos salles, et on vous conseille malgré tout d’aller le voir, car ça reste quand même une bonne aventure jurassique

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :