Creed II : Les Secrets du film !

Beaucoup l’attendent, cette suite du grand succès de 2015, la reprise du flambeau du légendaire Rocky Balboa par le fils de Apollo Creed, Adonis. Et désormais ce face-à-face entre ce dernier et Viktor Drago, le fils de Ivan Drago qui, souvenez-vous avait vaincu Apollo dans Rocky IV, le tuant sur le coup. L’heure de la revanche est sur le point de sonner le 09 janvier prochain… mais c’est une chance pour vous, car nous avons vu le film et en parallèle de notre critique (que vous pourrez retrouver ici), nous vous racontons tout ce qui s’y passe en détails : Adonis va t’il avoir des chances contre le colosse russe ? Comment se place le vieux Rocky face à ces décisions ? Rocky meurt-il à la fin du film ? etc.…

Installez-vous confortablement, nous allons vous raconter les grandes lignes de l’intrigue de CREED II.

Adonis « Donnie » Creed connaît un véritable succès depuis sa défaite contre Pretty Ricky Conlan à la fin du premier film, mais s’apprête à faire face à un nouveau défi lorsque Viktor Drago, le fils de l’homme qui a tué Apollo Creed, le père du héros (revoyez Rocky IV pour en savoir plus) , arrive à Philadelphie pour défier Creed. Le père de Viktor, Ivan, est plus motivé que jamais pour revenir faire face à Rocky Balboa, l’homme qui lui à tout pris lorsqu’il fût vaincu il y’a près de 30 ans : son honneur, son respect, son mariage, et son pays. Rocky refuse d’entrainer Adonis pour le combat, craignant qu’il ne succombe au même sort que son père. Pour compliquer davantage les choses, Creed devient fiancé à Bianca et cette dernière tombe enceinte.

Lors d’un premier combat, Creed fait face à Viktor Drago mais malgré une grande confiance en lui et beaucoup de rapidité, termine au sol, sérieusement blessé, les côtes fracturés et assommé. Viktor est disqualifié de cette première manche, pour l’avoir assommé quand il était déjà à terre. Adonis se retrouve à l’hôpital, physiquement et émotionnellement à bout. En parallèle, Rocky continue de mener une vie simple, allant se recueillir de temps à autre sur la tombe d’Adrienne. On apprend qu’il n’est plus en contact avec son fils Robert depuis de nombreuses années.

Mary-Anne Creed (la mère d’Adonis) contacte Rocky et finit par réussir à le convaincre que son fils a besoin de son aide. Bianca donne naissance à une petite fille nommée Amara, mais malheureusement, elle s’avère être née sourde. Moment difficile une nouvelle fois pour le héros. Mais il réussi à surmonter tous ces obstacles tant bien que mal et part avec Rocky commencer son entrainement dans le désert.

Une fois prêt, Creed part pour le second match contre Drago à Moscou. La mère de Viktor et l’ex-femme d’Ivan, Ludmilla, est présente au premier rang devant le ring pour soutenir son fils, tandis que Rocky, Bianca et Mary Anne sont là pour notre héros. Bien que Viktor mène une victoire titanesque au début, Creed reste fort et ne reste jamais en retrait, obtenant finalement de bons coups et de belles occasions, non sans difficultés mais quand même. Quand il semble que notre héros est sur le point de gagner, Ludmilla abandonne à nouveau son fils, comme Ivan l’avait souligné en début de film et quitte son siège. Ce qui enlève toute volonté de gagner ou d’aller plus loin pour Viktor. Déjà sacrément amoché, il ne semble pas se relever et pouvoir reprendre le dessus. Son père Ivan finit par jeter l’éponge avec un drapeau blanc en guise d’abandon. Creed reste le champion sous une foule monstrueuse qui l’acclame. Rocky se tourne vers lui une dernière fois en lui disant « C’est ton tour ». Puis s’assied dans les tribunes, seul, comme si plus personne ne savait qui il était, n’ayant d’yeux que pour Creed.

Le film se termine de façon magnifique et très calme : Adonis et Bianca vont sur la tombe de Apollo Creed avec la petite Amara tandis que Rocky se rend à Chicago pour retrouver son fils Robert (toujours joué par Milo Ventimiglia) et rencontrer son petit-fils, au même visage que sa grand-mère Adrienne. Le vieux boxeur est ému et on peut déceler un petite larme dans ses yeux lorsqu’il étreint son fils dans ses bras.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire