Critique de Vendredi 13 : Meurtres en 3 dimensions

Vendredi 13 : Meurtres en 3 dimensions

5.5

Scénario

6.5/10

Casting

4.5/10

Réalisation

6.0/10

Bande originale

5.0/10

Les pour

  • Le nouveau look de Jason
  • Des meurtres plus variés
  • Bonne utilisation de la 3D

Les contre

  • Scénario décevant
  • Personnages peu attachants

Twitter : #Vendredi13

Titre VO : Friday the 13th Part III D

Réalisateur : Steve Miner 

Acteurs : Richard Brooker, Dana Kimmell. Synopsis 

Durée : 1H35

Date de sortie : 15 février 1983

Non, il n’y a pas de nouveau film au cinéma et on a déjà consacré un C Comme culte à la saga dans son intégralité il y a quelques années, mais après avoir publié la critique du premier film pour ses 40 ans, j’ai eu l’envie de continuer à critiquer les autres films de la saga comme si on les découvrait aujourd’hui, sans connaitre les suites, ce que Jason devient etc…

Jason est de retour pour un troisième volet un peu décevant !

Alors que l’on pensait notre ami Jason vaincu à la fin de vendredi 13 partie 2, voilà que nous arrive une suite débutant pour ainsi dire à l’instant même que le précédent s’achève. Un groupe de jeunes n’ayant pas connaissance de ce qu’il vient de se passer vient passer un week-end entre amis dans l’ancienne demeure de l’une des leurs, Chris.

Ce troisième opus, au-delà de jouer sur la 3D (assez réussie et notamment sur une scène de tir qu’on ne vous spoliera pas ici) n’apporte pas grand chose de neuf, mais essaye de s’éloigner un peu du thème du camp pour enfants en nous montrant une bande d’amis venus en weekend pour aider Chris, visiblement ayant vécu un trauma dans sa jeunesse.

Si l’histoire essaye de donner un peu d’explications sur ce qu’était devenu Jason entre le premier et le Second film, on découvre avec étonnement que visiblement ce dernier aurait été un violeur avant d’être un tueur et c’est un peu près tout ce que l’on va apprendre sur lui, autant dire que cela fait mince. Cette fois, il va retrouver face lui sa prétendue victime ainsi qu’une bande de personnages pour la plupart énervants.

Que ce soit le lourd Shelly, le groupe de bikers pénibles au possible ou même l’héroïne principale, ces derniers manquent cruellement de charisme en comparaison des deux précédents films et cela nuit gravement au récit. On ne se soucie ainsi que peu de leur sort et on est limite heureux quand ils meurent.

Le rythme du film est quand à lui soutenu, mais on aurait aimé un scénario plus intéressant et un développement plus poussé sur Jason.

A noter une bande originale franchement kitsch et on a ici un opus, certes distrayant, mais bien en dessous des deux précédents films.

Avec une utilisation de la 3D amusante et des meurtres plus intéressant qu’avant, le film aurait pu être une suite avec un scénario plus intéressant et surtout des personnages plus attachants. A noter que Jason change de look dans le film et ce dernier est vraiment réussi. Jason est encore plus effrayant maintenant.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :