Wild Bunch claque la porte !

C’est une première en 70 ans mais cela devrait marquer les esprits. Wild Bunch n’est pas content de l’arrivée d’un nouveau président en la personne de Serge Toubiana à la tête de Unifrance (dont le but est de promouvoir les films français dans le monde) et a décidé de claquer la porte !

Une décision violente et catégorique de la part du célèbre distributeur français qui n’ pas l’intention de soutenir l’ex responsable de la Cinématheque Française fraîchement élu.

Pointé du doigt comme n’ayant que peu d’expérience vis-à-vis du marché international, Serge Toubiana a été préféré par le comité d’entreprise de Unifrance à Yves Marmion et Pierre-Ange Le Pogam.

La décision de Wild Bunch a été expliquée par son président Vincent Maraval qui reproche cette décision puisque celle-ci va à l’encontre des règles établies par Unifrance elle-même.

En effet dans une longue lettre il explique que Unifrance se devait d’engager un réalisateur, producteur, acteur, scénariste, un agent ou un responsable dans l’export là où Serge Toubiana est avant tout « Un président d’ entreprise ».

De ce fait, plutôt que d’accepter cette mascarade, Wild Bunch préfère se retirer d’Unifrance.

Rapidement Isabelle Giordano, responsable de Unifrance a répondu qu’elle ne comprenait pas une telle violence de la part de Maraval et que selon elle, Serge Toubiana (auteur d’un documentaire en 1993) était totalement éligible et que sa nomination avait été votée démocratiquement.

Concernant Serge Toubiana, il a été journaliste cinéma avant de passer à la tête de La cinémathèque française jusqu’en 2015. Depuis 2016, il était devenu un des piliers de Pathé films.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :