Harvey Weinstein sabote le dernier Jean-Pierre Jeunet

Harvey Weinstein est connu pour être un producteur difficile et ces dernières années ces déboires avec les réalisateurs n’ont eu de cesse de faire le tour du web. Entre sa décision de charcuter Snowpiercer, Grace de Monaco ou encore The immigrant, le grand manitou de Hollywood a le bras long et peut vous planter votre film sur son simple désir.

Sa dernière cible, Jean-Pierre Jeunet et son pourtant magnifique T.S. Spivet acheté par la Weinstein company il y a de cela maintenant 2 ans.

Semi-succès en France, le film devait sortir en grande pompe aux Etats-Unis mais entre temps, Jean-Pierre Jeunet a eu la mauvaise idée de critiquer le célèbre producteur. Cela a débuté lors de l’achat de distribution du film lorsque Gaumont a annoncé à Harvey Weinstein que par contrat Jean-Pierre Jeunet avait le final cut sur son film et qu’il  était hors de question qu’il le modifie pour la sortie US. Mais Harvey Weinstein se sentant plus puissant que tous a tout de même voulu à coup de pression modifier le film et couper certaines scènes, chose à laquelle Jean-Pierre Jeunet s’est formellement opposé.

Si lorsque Jean-Pierre Jeunet a crié sa colère sur le web déclarant que si le film n’était pas encore sorti en salle aux Etats-Unis c’était la faute d’Harvey Weinstein, frustré de ne pouvoir modifier son film, le studio US déclarait qu’il n’en était rien, on a encore aujourd’hui la preuve de ce rejet.

En effet le film est sorti vendredi passé aux Etats-Unis mais sans la moindre promo si ce n’est la bande annonce lancée sans fanfare quelques heures à peine avant sa sortie. Pas de projections pour la presse, aucune communication, absolument rien ne pouvant offrir la moindre chance au film de faire parler de lui.

Un réel gâchis d’autant que le film est une petite merveille.

Voici à nouveau ma critique

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :