Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-97

 

La sortie de cinq films ayant été décalée au mardi, ce mercredi nous propose de l’horreur, du manga, l’agonie d’un roi, un rocker et sa groupie et du docu. Bonnes séances.

  • Ouija Les Origines (Universal Pictures International France ~171 copies) Film d’horreur de Mike Flanagan qui tentera de faire aussi bien que Ouija (286.3k) dont il est le préquel. En 2015, Ouija s’était classé à la sixième place dans la catégorie horreur derrière Paranormal Activity 5 The Ghost Dimension (582.3k), Insidious Chapitre 3 (394.3k), Sinister II (310.1k), Poltergeist (308.2k) et Unfriended (291.6k). Le top 5 de 2016 dans la catégorie horreur est actuellement le suivant : Conjuring 2 Le Cas Enfield (1.4M), Dans Le Noir (684.2k), American Nightmare 3 Elections (680.8k), The Boy (408.2k) et The Door (245.3k).

À Los Angeles en 1965, une veuve et ses deux filles montent une nouvelle arnaque pour pimenter leur commerce de séances de spiritisme bidon. Chemin faisant, elles font involontairement entrer chez elles un esprit maléfique bien réel. Lorsque la fille cadette est possédée par la créature impitoyable, la petite famille doit surmonter une terreur dévastatrice pour la sauver et renvoyer l’esprit de l’autre côté…

CRITIQUE

 

  • La Mort De Louis XIV (Capricci Films ~52 copies) Nouveau film d’Albert Serra après Honor De Cavalleria (4.5k), Le Chant Des Oiseaux (7.3k) et Histoire De La Mort (1.1k). Le film a reçu le prix Jean Vigo 2016 du long métrage et était en sélection officielle hors compétition en séances spéciales au festival de Cannes 2016. Au casting, on retrouve Jean Pierre Léaud.

Août 1715. À son retour de promenade, Louis XIV ressent une vive douleur à la jambe. Les jours suivants, le Roi poursuit ses obligations mais ses nuits sont agitées, la fièvre le gagne. Il se nourrit peu et s’affaiblit de plus en plus. C’est le début de la lente agonie du plus grand roi de France, entouré de ses fidèles et de ses médecins.

 

  • One Piece Gold (KMBO ~47 copies) Manga japonais de Hiroaki Miyamoto adapté des oeuvres de Eiichiro Oda. C’est la troisième adpatation à sortir en France après One Piece Z (58.5k) et One Piece Strong World (25.6k).

Dans sa quête du One Piece, l’équipage au Chapeau de Paille arrive sur Grantesoro, capitale mondiale du divertissement, où les hommes fortunés viennent jouer au casino et assister aux spectacles les plus grandioses. Grantesoro est un sanctuaire imprenable contrôlé par l’Empereur de l’Or, Gild Tesoro. Même la Marine ne peut y intervenir. Mais Luffy et ses compagnons vont vite découvrir l’effrayante face cachée de cette ville et devront risquer leurs vies pour tenter de s’en échapper

CRITIQUE

 

  • For This Is My Body (JHR Films) Film de Paule Muret avec au casting Carl Barât (chanteur de The Libertines), Audrey Bastien (découverte dans Simon Werner A Disparu (84.6k)) et Fanny Ardant qui reste sur le score de Chic (70.6k).

C’est l’histoire d’une rencontre, celle d’un rocker et d’une groupie. Elle, amoureuse comme une fan, lui magnifique, déglingué, à côté,  ne lui apporte rien de ce qu’elle attend. Elle sait pourtant qu’elle vit à cet instant les heures les plus intenses de sa vie, le temps d’une journée, entre deux concerts.

 

  • Roseville (Kanibal Films Distribution ~5 copies) Film d’horreur bulgare de Martin Makariev adaptée d’un fait divers de 1985 :  la police a découvert quatre corps dans une demeure isolée nommée « ROSEVILLE » (« Vila Roza »), située dans les montagnes des Balkans. Sur le groupe d’amis identifiés, manque une personne : un jeune homme prénommé Vassil. Cette affaire est encore non élucidée aujourd’hui et Vassil n’a jamais été retrouvé par les autorités.

Vassil et Nadya, un jeune couple en vacances à Roseville, une maison située dans les montagnes des Balkans, y rencontrent le flegmatique George, accompagné de son amie Dora et de son associé américain Stephen Court. La présence de Vassil dans cet endroit reculé déclenche une série d’évènements mystérieux et inquiétants qui mettront à l’épreuve la santé mentale du groupe. Tout un chacun aura à affronter ses peurs les plus profondes tandis qu’une force obscure tentera de prendre le contrôle de leur esprit.

 

  • The Mirror (Chapeau Melon Distribution ~13 copies) Film d’horreur de’Edward Boase inspiré d’un article de journal paru en 2013 à propos d’un miroir hanté mis en vente sur eBay qui a fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux.

Trois colocataires achètent un miroir hanté sur eBay afin de remporter le prix Paranormal One Million Dollar offert par la Fondation James Randi. Le principe est simple : un million de dollars sera offert en échange d’une vidéo montrant des faits paranormaux. Le désir de gagner va aveugler les trois jeunes gens, les poussant à continuer l’expérience malgré les forces obscures qu’ils ont fait rentrer dans leur monde…

 

  • Food Coop (Lardux Films ~25 copies) Documentaire de Tom Boothe sur le  supermarché coopératif alimentaire Park Slope Food Coop (PSFC) situé dans Park Slope, quartier de Brooklyn à New York.

En pleine crise économique, dans l’ombre de Wall Street, une institution qui représente une autre tradition américaine est en pleine croissance. C’est la coopérative alimentaire de Park Slope, un supermarché autogéré où 16 000 membres travaillent 3 heures par mois pour avoir le droit d’y acheter les meilleurs produits alimentaires dans la ville de New York aux prix on ne peut moins chers.

 

  • Amère Victoire (Le Saint André Des Arts ~9 copies) Documentaire de Luc Verdier Korbel.

Le jeune député européen écologiste Yannick Jadot se questionne : comment est‐ce possible que l’on accorde si peu d’importance au sujet du nucléaire après Fukushima ? La France étant le pays le plus nucléarisé de la planète, il se lance dans des négociations importantes pour améliorer la sécurité des centrales, alors que les partis politiques majoritaires tentent de rationaliser les évènements. En parallèle, le jeune député conseille la candidate écologiste à la primaire Eva Joly pour rendre visible et audible la nécessaire sortie du nucléaire. C’est alors que les évènements se bousculent rapidement.

 

Rappel des films sortis le 1er novembre 2016.

sorties-du-1er-novembre-2016

  • Snowden (Pathé Distribution ~232 copies) Nouveau film d’Oliver Stone inspiré de l’Affaire Snowden. Les meilleurs scores du réalisateurs restent Platoon (2.9M) et JFK (2.5M) et son dernier film à être sorti en France remonte à 2012 : Savages (501.4k).

Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire.
Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée.
En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication.
Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.

AVANT-PREMIERE
CRITIQUE

 

  • Réparer Les Vivants (Mars Films) Film de Katel Quillévéré adapté du roman éponyme de Maylis De Kerangal. On doit également à la réalisatrice Un Poison Violent (102.4) et Suzanne (318.9k).

Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire.
Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée.
En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication.
Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.

  • La Folle Histoire De Max Et Léon (Studiocanal) Comédie de Jonathan Barre avec David Marsais et Grégoire Ludig du Palmashow.

Les aventures de Max et Léon, deux amis d’enfance fainéants et bringueurs, qui tentent par tous les moyens d’échapper à la Seconde Guerre mondiale.

  • Mr Wolff (Warner Bros France) Nouveau film de Gavin O’Connor après Le Prix De La Loyauté (162.1k), Warrior (195.8k) et Jane Got A Gun (157k).

Petit génie des mathématiques, Christian Wolff est plus à l’aise avec les chiffres qu’avec les gens. Expert-comptable dans le civil, il travaille en réalité pour plusieurs organisations mafieuses parmi les plus dangereuses au monde. Lorsque la brigade anti-criminalité du ministère des Finances s’intéresse d’un peu trop près à ses affaires, Christian cherche à faire diversion : il accepte de vérifier les comptes d’une entreprise de robotique ayant pignon sur rue. Problème : la comptable de la société a décelé un détournement de fonds de plusieurs millions de dollars. Tandis que Christian épluche les comptes et découvre les rouages de l’escroquerie, les cadavres s’accumulent…

  • Mademoiselle (The Jockers / Bac Films ~100 copies) Film de Park Chan Wook adapté du roman « du bout des doigts » de Sarah Waters. Parmi les films les plus connus du réalisateur, on trouve Old Boy (143k), Thirst Ceci Est Mon Sang (56k) et Stoker (126.4k).

Corée. Années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko…

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :