Cette semaine dans les salles

base sorties 14 octobre 2015

 

Cette semaine, du Woody Allen, du Guillermo Del Toro, du Jean Paul Rappeneau, deux films d’animation et des documentaires.

 

  • CRIMSON PEAK (Universal Pictures International France ~273 copies) Nouveau film de Guillermo Del Toro dont les meilleurs scores en France sont BLADE 2 (1.2M) et PACIFIC RIM (1M).

Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak ». Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse « imagination », Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael.

AVANT-PREMIERE

 

  • L’HOMME IRRATIONNEL (Mars Distribution) Nouveau film de Woody Allen dans la lignée de CRIMES ET DELITS (695k) et MATCH POINT (1.5M). Les deux plus grands succès du réalisateur en France sont MANHATTAN (2.3M) et VICKY CHRISTINA BARCELONA (1.9M). Son dernier film MAGIC IN THE MOONLIGHT a attiré plus d’un million de spectateurs.

Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Il a le sentiment que quoi qu’il ait entrepris – militantisme politique ou enseignement – n’a servi à rien.Peu de temps après son arrivée dans l’université d’une petite ville, Abe entame deux liaisons. D’abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie. Si Jill est amoureuse de son petit copain Roy, elle trouve irrésistibles le tempérament torturé et fantasque d’Abe, comme son passé exotique. Et tandis que les troubles psychologiques de ce dernier s’intensifient, Jill est de plus en plus fascinée par lui. Mais quand elle commence à lui témoigner ses sentiments, il la rejette. C’est alors que le hasard le plus total bouscule le destin de nos personnages dès lors qu’Abe et Jill surprennent la conversation d’un étranger et s’y intéressent tout particulièrement. Après avoir pris une décision cruciale, Abe est de nouveau à même de jouir pleinement de la vie. Mais ce choix déclenche une série d’événements qui le marqueront, lui, Jill et Rita à tout jamais.

 

  • BELLES FAMILLES (ARP Sélection ~377 copies) Nouveau film de Jean Paul Rappeneau après entre autres CYRANO DE BERGERAC (4.7M), LE HUSSARD SUR LE TOIT (2.4M) et BON VOYAGE (808k). Gilles Lellouche, Karine Viard et Marine Vacth ont déjà joué ensemble dans MA PART DU GATEAU (1M).

Jérôme Varenne, qui vit à Shanghai, est de passage à Paris. Il apprend que la maison de famille d’Ambray où il a grandi est au cœur d’un conflit local. Il décide de se rendre sur place pour le résoudre. Cette échappée provinciale changera sa vie…

 

  • PAR ACCIDENT (Ad Vitam ~46 copies) Premier film de Camille Fontaine co-scénariste sur LA GRANDE VIE (21k) et COCO AVANT CHANEL (1M).

Un soir, Amra, une jeune algérienne installée en France, renverse accidentellement un piéton. 
Celui-ci reste entre la vie et la mort. Ravagée par la culpabilité et la certitude qu’elle n’obtiendra jamais ses papiers français, elle est miraculeusement innocentée par Angélique, une belle rousse aussi libre et décomplexée qu’Amra est sauvage et introvertie.
Les deux jeunes filles deviennent amies. Mais l’attitude d’Angélique devient de plus en plus étrange, voire inquiétante…

 

  • UNE JEUNESSE ALLEMANDE (UFO Distribution ~21 copies) Documentaire réalisé à partir d’archives allemandes sur la bande à Baader.

La Fraction Armée Rouge (RAF), organisation terroriste d’extrême gauche, également surnommée « la bande à Baader » ou « groupe Baader-Meinhof », opère en Allemagne dans les années 70. Ses membres, qui croient en la force de l’image, expriment pourtant d’abord leur militantisme dans des actions artistiques, médiatiques et cinématographiques. Mais devant l’échec de leur portée, ils se radicalisent dans une lutte armée, jusqu’à commettre des attentats meurtriers qui contribueront au climat de violence sociale et politique durant « les années de plomb ».

 

  • PHANTOM BOY (Diaphana ~173 copies) Deuxième film d’animation d’Alain Gagnol et Jean loup Felicioli après d’UNE VIE DE CHAT (456k).

Leo, 11 ans, possède un pouvoir extraordinaire. Avec Alex, un policier, il se lance à la poursuite d’un vilain gangster qui veut s’emparer de New York à l’aide d’un virus informatique. À eux deux, ils ont 24 heures pour sauver la ville…

AVANT-PREMIERE
CRITIQUE

 

  • MUNE LE GARDIEN DE LA LUNE (Paramount Pictures France ~288 copies) Premier film d’animation de Benoit Philippon après LULLABY (6.3k).

Dans un monde Fabuleux, Mune, petit faune facétieux, est désigné bien malgré lui gardien de la lune : celui qui apporte la nuit et veille sur le monde des rêves. Mais il enchaîne les catastrophes et donne l’opportunité au gardien des ténèbres de voler le soleil. Avec l’aide de Sohone, le fier gardien du soleil et la fragile Cire, Mune part alors dans une quête extraordinaire qui fera de lui un gardien de légende !

CRITIQUE

 

  • LES NOUVELLES AVENTURES D’ALADIN (Pathé Distribution ~712 copies) Première réalisation d’Arthur Benzaquen. Les avant-premières du film ont attiré plus de 70000 spectateurs « grâce » à la présence de Kev Adams dans les salles. Pour les fans du « comique ».

À la veille de Noël, Sam et son meilleur pote Khalid se déguisent en Père-Noël afin de dérober tout ce qu’ils peuvent aux Galeries Lafayette. Mais Sam est rapidement coincé par des enfants et doit leur raconter une histoire… l’histoire d’Aladin… enfin Sa version. Dans la peau d’Aladin, Sam commence alors un voyage au coeur de Bagdad, ville aux mille et une richesses… Hélas derrière le folklore, le peuple subit la tyrannie du terrible Vizir connu pour sa férocité et son haleine douteuse. Aladin le jeune voleur, aidé de son Génie, pourra-t il déjouer les plans diaboliques du Vizir, sauver Khalid et conquérir le coeur de la Princesse Shallia ? En fait oui, mais on ne va pas vous mentir, ça ne va pas être facile !

CRITIQUE

 

  • TETE BAISSEE (Le Pacte ~16 copies)

Accusé de trafic de fausse monnaie entre la France et la Bulgarie, Samy, un repris de justice, accepte le marché de la police française : infiltrer la mafia bulgare du proxénétisme ! Une mission à très haut risque qui place sur sa route Elka, une jeune prostituée bulgare…

 

  • C’EST QUOI CE TRAVAIL ? (Shellac) Nouveau documentaire de Luc Joulé et Sébastien Jousse après CHEMINOTS (5.4k).

Ils sont au travail. Les salariés d’une usine qui produit 800.000 pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize dont la création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à sa manière, ils disent leur travail. Chacun à sa manière, ils posent la question : alors, c’est quoi le travail ?

 

  • LA FORME DES ILES (Les Films du Viaduc) Documentaire sur l’Archipel de Saint Pierre et Miquelon.

Il est des territoires qui font rêver, non pas qu’on les prenne pour des pays de cocagne mais parce que leur existence constitue un défi à l’imagination. C’est, pour Patrick Viret, le cas de Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel français d’Amérique du Nord, au Sud de l’île canadienne de Terre-Neuve. Il va s’y installer pendent six mois en quête de ce territoire et de ses habitants.

 

  • L’ETAPE DU PAPILLON (Smelly Dog Films ~5 copies) Documentaire sur l’entrée des enfants dans la scolarité.

Vingt-quatre enfants de petite et moyenne section font leur rentrée scolaire en école maternelle, la première pour la plupart d’entre eux. Les parents vont confier leur enfant à l’enseignante, Nadia Gandrey, qui apaise les pleurs et les peurs, et va leur apprendre à vivre ensemble, à communiquer avec les adultes et les autres enfants. Au fil d’une année scolaire, nous verrons ces enfants qui échangent, jouent et apprennent, distraits ou attentifs, concentrés sur un projet commun ou répartis en petits groupes, introvertis ou expansifs : ils apprendront à grandir, à trouver leur place à l’école comme dans la vie. Comment l’enseignante va-t-elle guider les enfants vers l’autonomie, faire en sorte qu’ils s’approprient des connaissances, des compétences qui les prépare aux apprentissages fondamentaux – l’écriture, la lecture, le calcul- du cours préparatoire ? Comment va-t-elle s’adapter à leur envie incessante de parler, de bouger, leurs humeurs, leurs maladresses, leur énergie à la fois débordante et candide et leur «apprendre à apprendre » sans les contraindre ? Ce film aborde avec poésie la manière dont, dès le plus jeune âge, l’on devient élève.

 

  • 7 RUE DE LA FOLIE (R&R Productions) Première comédie de Jawad Rhalid.

Quatre jeunes filles vivent leur enfance séquestrées dans la ferme familiale par leur père, qui craint pour leur virginité. A la mort de celui-ci, les voilà avec un vide à combler et des crédits à rembourser. Mais comment vont-elles faire pour affronter un monde extérieur dangereux et rempli de pièges?

Synopsis © Allociné & Distributeurs

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :