Cette semaine dans les salles

  • The Father (Orange Studio Distribution / UGC Distribution) Premier long de Florian Zeller qui adapte sa pièce de théâtre le père. Le film a obtenu deux oscars et deux golden globes dans les mêmes catégories : meilleur scénario et meilleur acteur pour Anthony Hopkins.

The Father raconte la trajectoire intérieure d’un homme de 81 ans, Anthony, dont la réalité se brise peu à peu sous nos yeux. Mais c’est aussi l’histoire d’Anne, sa fille, qui tente de l’accompagner dans un labyrinthe de questions sans réponses.

CRITIQUE

  • Promising Young Woman (Universal Pictures  International France) Premier long de la réalisatrice Emerald Fennel qui est reparti des Oscars avec le prix du meilleur scenario original.

Tout le monde s’entendait pour dire que Cassie était une jeune femme pleine d’avenir…jusqu’à ce qu’un évènement inattendu ne vienne tout bouleverser. Mais rien dans la vie de Cassie n’est en fait conforme aux apparences : elle est aussi intelligente que rusée, séduisante que calculatrice et mène une double vie dès la nuit tombée. Au cours de cette aventure passionnante, une rencontre inattendue va donner l’opportunité à Cassie de racheter les erreurs de son passé.

CRITIQUE

  • Les Bouchetrous (SND) Nouveau film d’animation de David Silverman après La Route D’Eldorado (769.4k), Monstres & Cie (3.53M) et Les Simpson Le Film (3.55M).

Vous n’avez jamais entendu parler des Bouchetrous ? Pourtant, ces étonnantes créatures, aussi maladroites que joueuses, coulent des jours paisibles sur une île perdue depuis des millions d’années. Jusqu’au jour où d’étranges bestioles débarquent dans leur île : des humains ! Quittant leur île, les Bouchetrous partent à l’aventure et déboulent dans d’immenses villes, découvrant cette curieuse civilisation humaine, et ses animaux de compagnie. Les Bouchetrous se laisseront-ils apprivoiser par ces drôles d’humains ?

CRITIQUE

  • Meandre (Alba Films) Nouveau long de Mathieu Turi après Hostile (3.8k).

Une jeune femme se réveille dans un tube rempli de pièges mortels. Pour ne pas mourir, elle devra constamment avancer…

  • Sons Of Philadelphia (Les Bookmakers / The Jokers) Un long de Jérémie Guez adapté du roman brotherly love de Peter dexter.

Philadelphie. Il y a trente ans, la famille de Michael a recueilli Peter à la mort de son père, dans des circonstances opaques. Aujourd’hui, Peter et Michael sont deux petits malfrats aux tempéraments opposés. L’un est aussi violent et exubérant que l’autre est taciturne. Quand Michael est désigné comme « gênant » par la mafia italienne », le passé trouble de la famille ressurgit…

CRITIQUE

  • Vers La Bataille (Rezo Films) Premier long d’Aurélien Vernhes-Lermusiaux.

Vers 1860, Louis, un photographe, réussit à convaincre un général de l’armée française de l’envoyer au Mexique pour prendre des clichés de la guerre coloniale qui y fait rage. Sur place, perdu entre les lignes, toujours à contretemps, Louis est incapable de trouver les combats et de prendre le moindre cliché.
Sa rencontre avec Pinto un paysan mexicain auquel il va lier son destin, va le conduire à découvrir, non la gloire et l’argent, mais un moyen d’affronter les fantômes de son passé.

  • Balloon (Condor Distribution) Nouveau long de Pema Tseden après Tharlo Le Berger tibétain (10k) et Jinpa Un Conte Tibétain (13.5k).

Au cœur des étendues tibétaines, Drolkar et son mari élèvent des brebis, tout en veillant sur leurs trois fils. En réaction à la politique de l’enfant unique imposée par Pékin, elle s’initie en secret à la contraception, pratique taboue dans cette communauté traditionnelle. La maigre réserve de préservatifs qu’elle se procure au compte-gouttes devient alors son bien le plus précieux. Le jour où elle surprend ses enfants en train de jouer dehors avec les « ballons » volés sous son oreiller, Drolkar sait aussitôt qu’elle va devoir tout affronter : les reproches des aînés, le poids de la tradition, le regard des hommes. Et une naissance à venir…

  • Hospitalité (Art House) Un long de Koji Fukada à qui l’on doit Au Revoir L’Eté (2.5k), Harmonium (69.5k), Sayonara (3.9k) et L’Infirmière (75.7k). Le film date de 2010.

Au cœur de Tokyo, la famille Kobayashi vit paisiblement de l’imprimerie. Quand un vieil ami de la famille réapparaît, aucun ne réalise à quel point il est en train de s’immiscer progressivement dans leur vie… jusqu’à prendre leur place.

  • Si Le Vent Tombe (Arizona Distribution) Premier long de Nora Martinosyan.

Alain, un auditeur international, vient expertiser l’aéroport d’une petite république auto-proclamée du Caucase afin de donner le feu vert à sa réouverture. Edgar, un garçon du coin se livre à un étrange commerce autour de l’aéroport. Au contact de l’enfant et des habitants, Alain découvre cette terre isolée et risque tout pour permettre au pays de s’ouvrir.

  • Il Mio Corpo (Nour Films) Documentaire de Michele Pennetta.

Sous le soleil de Sicile, Oscar récupère de la ferraille avec son père. A l’autre bout de la ville, Stanley le Nigérian vivote grâce aux petits travaux donnés par le prêtre de la paroisse.
Tous deux ont le même désir, celui d’une vie meilleure…

  • L’Arbre (Drvo)  (Ed Distribution) Un long du réalisateur portugais André Gil Mata.

Au sein d’une obscurité qui rassure, où seuls les éclairs et le bruit des détonations témoignent de la présence lointaine d’une guerre, un vieil homme imperturbable traverse un paysage hivernal. Il porte sur ses épaules son « pilori » de bois, lui servant à transporter de l’eau. Sur son chemin, il aperçoit un enfant près d’un feu, sous un arbre, sur une berge ; sur une berge, sous un arbre, un enfant qui fuit la peur de la guerre rencontre un vieil homme. C’est sur ce tapis de neige, à l’abri de l’arbre, que les temporalités se croisent, que les souvenirs ressurgissent et que la peur est partagée, avec pour seul réconfort la chaleur humaine.

  • Detective Conan The Scarlet Bullet (Eurozoom) Film d’animation de Chika Nagaoka.

Le Japon se prépare à accueillir les Jeux Sportifs Mondiaux (JSM) à Tokyo. Le tout nouveau train à très grande vitesse Hyper Linear « Japanese Bullet » est le premier au monde à opérer dans un tunnel sous vide. Ce bijou de la technologie japonaise, capable d’atteindre 1000KM/h, sera inauguré à l’ouverture des JSM. Lors d’une fête organisée pour les sponsors des jeux, d’étranges incidents ont lieu, puis des personnalités sont kidnappées. Conan enquête et trouve un lien potentiel avec les kidnappings qui ont eu lieu aux JSM de Boston 15 ans auparavant.

  • A La Recherche De L’Excellence (Jupiter Films) Nouveau documentaire de Gabe Polsky après Red Army (14.7k).

Le film s’interroge sur ce qui fait l’essence d’un grand champion : une particularité physique exceptionnelle ? Un parcours éducatif atypique ? Une force mentale unique ? Ou alors la combinaison de ces nombreux facteurs qui font la rareté des grands sportifs ? De nombreux témoignages de célèbres sportifs, ayant marqué et fait évoluer leur sport, offrent les réponses.

  • Paris Stalingrad (La vingt-Cinquième Heure) Documentaire de Hind Meddeb et Thim Naccache.

Ce film est un portrait de Paris vu par Souleymane, 18 ans, réfugié du Darfour. Arrivé en France après un périple traumatisant de cinq longues années, la  » ville lumière  » dont il avait rêvé, loin de répondre à ses attentes, lui inflige de nouvelles épreuves. À la dureté des situations, répond sa poésie douce- amère. En suivant Souleymane, le film retrace le parcours des migrants dans Paris : les campements de rue, les interminables files d’attente devant les administrations, les descentes de police et la mobilisation des habitants du quartier pour venir en aide aux réfugiés. La caméra témoigne d’une métamorphose d’une ville et nous montre l’émergence de nouvelles frontières intérieures : des kilomètres de grillages pour rendre inaccessibles les allées sous le pont du métro aérien, des pierres pour empêcher les migrants de s’allonger, des rondes de vigiles pour les déloger.

  • Voyagers (Universal Pictures International France) Nouveau long de Neil Burger après L’Illusionniste (282.1k), Limitless (877.2k) et Divergente (1.52M).

Trente enfants sont envoyés dans l’espace dans le cadre d’une mission visant à peupler une planète récemment découverte. Mais le capitaine adulte de l’équipage décède dans des conditions mystérieuses. Les enfants sont alors livrés à eux-mêmes. Petit à petit, le chaos s’installe sur la planète.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :