Cette semaine dans les salles

Bons choix et bonnes séances.

  • Light Of My Life (Condor Distribution) Deuxième long de Casey Affleck après I’m Still Here (7.9k).

Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs: alors que tout s’effondre, comment maintenir l’illusion d’un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ?

  • Yakari (Bac Films) Film d’animation de Xavier Giacometti et Toby Genkel. On doit à ce dernier Oups J’Ai Raté L’Arche (550.4k) et Le Voyage De Ricky (620k).

Alors que la migration de sa tribu est imminente, Yakari le petit Sioux part vers l’inconnu pour suivre la piste de Petit-Tonnerre, un mustang réputé indomptable. En chemin, Yakari fera la rencontre magique de Grand-Aigle, son animal totem, de qui il recevra une superbe plume… et un don incroyable : pouvoir parler aux animaux. Seul pour la première fois, sa quête va l’entraîner à travers les plaines, jusqu’au territoire des terribles chasseurs à peaux de puma… Mais comment retrouver la trace du tipi ? Au bout du voyage, le souffle de l’aventure scellera pour toujours l’amitié entre le plus brave des papooses et le mustang plus rapide que le vent.

  • Voir Le Jour (Pyramide Distribution) Nouveau long de Marion Laine après Un Cœur Simple (108.9k) et A Cœur Ouvert (72.2k). La réalisatrice adapte le roman « chambre 2 » de Julie Bonnie.

Jeanne travaille comme auxiliaire dans une maternité de Marseille. Nuit et jour, Jeanne et ses collègues se battent pour défendre les mères et leurs bébés face au manque d’effectif et à la pression permanente de leur direction. Jeanne vit avec Zoé, sa fille de 18 ans, qu’elle élève seule. Lorsqu’un drame survient à la maternité et que Zoé part étudier à Paris, le passé secret de Jeanne resurgit soudain et la pousse à affirmer ses choix de vie.

  • The Perfect Candidate (Le Pacte) Nouveau long de Haifaa Al Mansour après Wajda (511k) et Mary Shelley (104.1k).

Maryam est médecin dans la clinique d’une petite ville d’Arabie saoudite. 
Alors qu’elle veut se rendre à Riyad pour candidater à un poste de chirurgien dans un grand hôpital, elle se voit refuser le droit de prendre l’avion.
Célibataire, il lui faut une autorisation à jour signée de son père, malheureusement absent. 
Révoltée par cette interdiction de voyager, elle décide de se présenter aux élections municipales de sa ville.
Mais comment une femme peut-elle faire campagne dans ce pays ?

  • The Crossing (3L Films) Premier long de Bai Xue.

Peipei est une lycéenne de 16 ans qui vit avec sa mère à Shenzen et étudie à Hong Kong. Avec sa meilleure amie Jo, elles rêvent de vivre un jour de Noël sous la neige au Japon.
Alors que Peipei cherche du travail pour financer ce voyage, le petit ami de Jo lui propose de se faire de l’argent en passant illégalement des téléphones portables par la frontière.
D’abord craintive, Peipei prend de l’assurance quand les entrées d’argent se font plus importantes…

  • Nana Et Les Filles Du Bord de Mer (Cassias’s Productions) Un long de Patricia Bardon

Un village au loin, en bord de mer, où Internet est arrivé. « C’est Mathieu qui a commencé » déclare Nana dans le prologue. La « déclaration » de Mathieu se révèle aussi violente que naïve. Nana part en guerre : elle décide de ne pas pleurer, de ne pas discuter, mais de faire sa guerre en allant encore plus loin que son homme dans la séduction sur les réseaux, en cherchant le pire. Sa guerre sème la zizanie dans le groupe des filles du bord de mer, et des gars. Les désirs et les amours contrariés de Nana et sa bande vont et viennent au rythme des clics comme au rythme des marées, dans des situations aussi irréalistes et farfelues que réelles et contemporaines.

  • Lil Buck Real Swan (Sophie Dulac Distribution) Documentaire de Louis Wallecan.

Lil’ Buck, jeune prodige de la street dance de Memphis baptisée « jookin’ » est rapidement devenu l’un des meilleurs danseurs de la ville avant de décider de prendre des cours de ballet.
De cette alchimie va naître un mythe, celui d’un virtuose défiant la gravité, réconciliant deux styles et s’imposant comme une référence pour des artistes comme Yo-Yo Ma, Benjamin Millepied, Spike Jonze ou encore Madonna.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :