Cette semaine dans les salles

Cette semaine marque entre autres le retour de John et Sarah Connor. Bons choix et bonnes séances.

  • Terminator Dark Fate (Twentieth Century Fox France) Sixième long de la franchise après Terminator (3.05M), Terminator 2 Le Jugement Dernier (6.11M), Terminator 3 Le Soulèvement Des Machines (3.30M), Terminator Renaissance (1.55M) et Terminator Genisys (1.42M). A la réalisation on retrouve Tim Miller à qui l’on doit Deadpool (3.76M).

De nos jours à Mexico. Dani Ramos, 21 ans, travaille sur une chaîne de montage dans une usine automobile. Celle-ci voit sa vie bouleversée quand elle se retrouve soudainement confrontée à 2 inconnus : d’un côté Gabriel, une machine Terminator des plus évoluées, indestructible et protéiforme, un « Rev-9 », venue du futur pour la tuer ; de l’autre Grace, un super-soldat génétiquement augmenté, envoyée pour la protéger. Embarquées dans une haletante course-poursuite à travers la ville, Dani et Grace ne doivent leur salut qu’à l’intervention de la redoutable Sarah Connor, qui, avec l’aide d’une source mystérieuse, traque les Terminators depuis des décennies. Déterminées à rejoindre cet allié inconnu au Texas, elles se mettent en route, mais le Terminator Rev-9 les poursuit sans relâche, de même que la police, les drones et les patrouilles frontalières… L’enjeu est d’autant plus grand que sauver Dani, c’est sauver l’avenir de l’humanité.

 CRITIQUE 
  • Hors Normes (Gaumont Distribution) Nouveau long du duo Eric Toledano et Olivier Nakache après Je Préfère Qu’On Reste Amis (330.4k), Nos Jours Heureux (1.47M), Tellement Proches (796.7k), Intouchables (19.49M), Samba (3.16M) et Le Sens De La Fête (3.06M).

Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés « d’hyper complexes ». Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

 CRITIQUE 
  • Les Municipaux Trop C’Est Trop (Apollo Films) Deuxième long de Francis Ginibre et Eric Carrière après Les Municipaux Ces Héros (590.2k).

Le charmant petit port de Port-Vendres, riche de 280 employés municipaux est secoué par une rumeur : le Maire, aidé de son chef de service, énarque et parisien, ont le noir dessein de réduire l’effectif des salariés communaux. La révolte gronde, le syndicat majoritaire, puisqu’unique, des Municipaux organise la riposte. Le secrétaire national en personne vient en consultation. Sur sa proposition, une décision historique est prise : les municipaux feront la grève du zèle.

  • Abominable (Universal Pictures International France) Film d’animation de Todd Wilderman et Jill Culton. On doit à cette dernière Les Rebelles De La Forêt (1.57M). C’est la deuxième production Dreamworks Animation à sortir cette année après Dragons 3 Le Monde Caché (3.36M).

Tout commence sur le toit d’un immeuble à Shanghai, avec l’improbable rencontre d’une jeune adolescente, l’intrépide Yi, avec un jeune Yeti. La jeune fille et ses amis Jin et Peng vont tenter de ramener chez lui celui qu’ils appellent désormais Everest, leur nouvel et étrange ami, afin qu’il puisse retrouver sa famille sur le toit du monde. Mais pour accomplir cette mission, notre trio de choc va devoir mener une course effrénée contre Burnish, un homme puissant qui a bien l’intention de capturer la créature car elle ressemble comme deux gouttes d’eau à celle qu’il avait fortuitement rencontrée quand il était enfant.

 CRITIQUE 
  • Sorry We Missed You (Le Pacte) Nouveau long de Ken Loach dont les meilleurs scores sont Le Vent Se Lève (971.3k), Moi Daniel Blake (955.7k), La Part Des Anges (777.2k), Land And Freedom (757.7k) et Family Life (754k). Le film a obtenu le prix du public du meilleur film européen au festival international du film de San Sebastian.

Ricky, Abby et leurs deux enfants vivent à Newcastle. Leur famille est soudée et les parents travaillent dur. Alors qu’Abby travaille avec dévouement pour des personnes âgées à domicile, Ricky enchaîne les jobs mal payés ; ils réalisent que jamais ils ne pourront devenir indépendants ni propriétaires de leur maison. C’est maintenant ou jamais ! Une réelle opportunité semble leur être offerte par la révolution numérique : Abby vend alors sa voiture pour que Ricky puisse acheter une camionnette afin de devenir chauffeur-livreur à son compte. Mais les dérives de ce nouveau monde moderne auront des répercussions majeures sur toute la famille…

  • Braquer Poitiers (Les Bookmakers/Capricci Films) Nouveau long de Claude Schmitt après Les Films De L’Eté (0.2k). Le film a obtenu le prix Jean Vigo 2019.

Thomas et Francis braquent Wilfrid, propriétaire d’un ensemble de carwash. Contre toute attente, celui-ci se montre ravi de cette compagnie venant égayer sa vie solitaire, et les autorise à piquer dans la caisse. Bientôt, Hélène et Lucie, deux copines du Sud, les rejoignent pour profiter de l’été à Poitiers.

  • 5 Est Le Numéro Parfait (Nour Films) L’auteur de bande dessinée Igort adapte sa propre œuvre.

Peppino Lo Cicero, ex-tueur à gages de la Camorra est fier de son fils qui gravit les échelons du crime organisé. Mais quand celui-ci est froidement tué dans un guet-apens, il reprend du service accompagné de son ami Toto le boucher. Leur quête de vérité va déclencher une spirale de vengeances et de trahisons dans les clans mafieux du Naples des années 70.

  • Au Bout Du Monde (Eurozoom) Nouveau long de Kiyoshi Kurosawa dont les meilleurs scores sont Tokyo Sonata (95k), Shokuzai Celles Qui Voulaient Se Souvenir (88.4k), Vers L’Autre Rive (81.7k), Creepy (70.1k) et Shokuzai Celles Qui Voulaient Oublier (68.9k). Le réalisateur reste sur le score d’Invasion (21k).

Reporter pour une émission populaire au Japon, Yoko tourne en Ouzbékistan sans vraiment mettre le cœur à l’ouvrage. Son rêve est en effet tout autre… En faisant l’expérience d’une culture étrangère, de rencontres en déconvenues, Yoko finira-t-elle par trouver sa voie ?

  • Je Ne Sais Pas Si C’Est Tout Le Monde (Rouge Distribution) Documentaire de Vincent Delerm.

Pour son premier film, Vincent Delerm prolonge son travail ultrasensible sur l’intime, la mémoire et le rapport aux autres. Qu’est-ce qui nous construit ? Que ressentent les gens autour de nous ?  Nos émotions et sensations n’appartiennent-elles qu’à nous ?  
Chaque personnage, célèbre ou anonyme, livre à Vincent Delerm quelque chose de lui, définissant sa sensibilité et sa manière de voir l’existence.
Témoignages qui font sourire parfois, serrent le coeur souvent, conjuguent l’intime et l’universel.  
En filigrane, les propres émotions de l’auteur se dessinent le long d’un film musical, photographique, dont la narration est comme un fil invisible. 

  • L’Acre Parfum Des Immortelles (Les Acacias) Nouveau documentaire de Jean-Pierre Thorn après On N’Est Pas Des Marques De Vélo (13.6k), Allez Yallah (10.1k) et 93 La Belle Rebelle (1k).

Au récit enflammé d’une passion amoureuse se mêle la folle espérance soulevée par Mai 68.
Jean-Pierre Thorn remonte le fil de sa vie pour retrouver les figures rebelles qui ont peuplé ses films : des ouvriers en lutte des années 70 jusqu’à leurs enfants du mouvement hip-hop… et aujourd’hui les gilets jaunes d’un rond-point à Montabon. Ensemble, ils composent une fresque lumineuse qui prolonge et répond aux lettres de son amante trop vite fauchée par la mort. Ils montrent combien la rage de Mai est plus que jamais vivante : telle la braise qui couve sous la cendre.

  • Les Charbons Ardents (Jour2fête) Nouveau documentaire d’Hélène Milano après Les Roses Noires (0.2k).

Que signifie devenir un homme aujourd’hui ? Ils ont entre 16 et 19 ans, grandissent en lycées professionnels et interrogent les normes et les codes de la virilité : la place sociale et le monde du travail qui les attend, les relations entre garçons, l’amour. Du social à l’intime on est immergé dans la construction du masculin, dans la « fabrique du garçon ».

  • Serendipity (Art House) Documentaire de Prune Nourry.

SÉRENDIPITÉ (n.f) Capacité, art de faire une découverte, scientifique notamment, par hasard.

Le travail de l’artiste explore depuis toujours les questions autour du corps humain. Depuis 10 ans, son oeuvre se penche sur la sélection du genre mais aussi sur la définition de la féminité dans différentes cultures et les possibilités offertes par la science. À 31 ans, elle témoigne de son parcours en transformant une épreuve personnelle en une véritable épopée artistique.

  • Le Fruit De L’Espoir (Dopamyne Films) Un long d’Alain Williams.

Angeli chercheuse en biologie médicale étudie le Noni, un fruit exotique qui aurait des propriétés thérapeutiques intéressantes, en particulier une variété qui vient d’un endroit précis du Kerala en Inde. 
Pour avancer dans ses recherches, Angeli doit monter une expédition et se rendre sur place. Malheureusement, son laboratoire ayant des difficultés financières, elle doit faire appel à des financements extérieurs. Ainsi, elle sollicite son grand-père, grand notable politique de la région, qui lui obtient une subvention. L’équipe se rend alors au Kerala où après diverses péripéties, ils découvrent l’endroit où pousse cette variété de noni. 
Durant tout le voyage, nos amis étaient sous la surveillance d’un laboratoire concurrent qui a réussi à infiltrer dans l’équipe un de ses collaborateurs qui rapporte tous leurs faits et gestes. 
De retour en France, les travaux d’Angeli continuent jusqu’à ce que le laboratoire antagoniste se manifeste brutalement et que l’histoire bascule vers une intrigue policière où les travaux d’Angeli deviennent l’enjeu d’un combat sans merci.

  • Théâtre Du Radeau Triptyque (Les Films Du Viaduc) Nouveau documentaire de Patrick Viret après La Forme Des Îles (0.1k).

Après un premier tournage en 1988 et un second en 1992, à l’occasion de la création de Soubresaut, le cinéaste pénètre enfin dans  » la salle des machines  » du Radeau en se confrontant à l’énergie d’une création telle que les répétitions la révèlent avec une abondance d’images  » sacrifiées  » qu’il sera peut-être le seul à voir, en tout cas le premier à montrer.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :