Cette semaine dans les salles

Nouvelle semaine de sorties avec trois films sur plus de 500 copies sans pour autant oublier les autres. Bons choix et bonnes séances.

  • Shazam (Warner Bros. France ~565 copies) Troisième long de David F Sandberg après Dans Le Noir (692.2k) et Annabelle 2 (1.23M). Cette fois, le réalisateur adapte le super héros Comics de CC Beck et Bill Parcker. Il s’agit du septième film de l’univers cinématographique DC après Man Of Steel (2.30M), Batman v Superman L’Aube De La Justice (2.50M), Suicide Squad (2.28M), Wonder Woman (2.16M), Justice League (1.72M) et Aquaman (3.27M).

On a tous un super-héros qui sommeille au fond de soi… il faut juste un peu de magie pour le réveiller. Pour Billy Batson, gamin débrouillard de 14 ans placé dans une famille d’accueil, il suffit de crier « Shazam ! » pour se transformer en super-héros.
Ado dans un corps d’adulte sculpté à la perfection, Shazam s’éclate avec ses tout nouveaux superpouvoirs. Est-il capable de voler ? De voir à travers n’importe quel type de matière ? De faire jaillir la foudre de ses mains ? Et de sauter son examen de sciences sociales ? Shazam repousse les limites de ses facultés avec l’insouciance d’un enfant. Mais il lui faudra maîtriser rapidement ses pouvoirs pour combattre les forces des ténèbres du Dr Thaddeus Sivana…

 CRITIQUE 
  • Captive State (Metropolitan FilmExport ~279 copies) Nouveau long de Rupert Wyatt après La Planète Des Singes Les Origines (3.26M).

Les extraterrestres ont envahi la Terre. Occupée, la ville de Chicago se divise entre les collaborateurs qui ont juré allégeance à l’envahisseur et les rebelles qui les combattent dans la clandestinité depuis dix ans.

  • Mon Inconnue (Mars Films ~352 copies) Troisième long d’Hugo Gelin après Comme Des Frères (333.6k) et Demain Tout Commence (3.23M). Le film est reparti du festival international du film de comédie de l’Alpes d’Huez 2019 avec le prix d’interprétation masculine pour François Civil.

Du jour au lendemain, Raphaël se retrouve plongé dans un monde où il n’a jamais rencontré Olivia, la femme de sa vie. 
Comment va-t-il s’y prendre pour reconquérir sa femme, devenue une parfaite inconnue ?

 CRITIQUE 
  • Chamboultout (Gaumont Distribution ~509 copies) Huitième long d’Eric Lavaine après Poltergay (546.8k), Incognito (1.23M), Protéger & Servir (431.5k), Bienvenue A Bord (1.42M), Barbecue (1.60M), Retour Chez Ma Mère (2.20M) et L’Embarras Du Choix (444.9k).

Béatrice célèbre avec les siens la sortie de son livre, dans lequel elle raconte l’accident de son mari qui a bouleversé leur vie. Frédéric a perdu la vue et ne peut s’empêcher de dire tout ce qu’il pense : c’est devenu un homme imprévisible et sans filtre bien que toujours aussi drôle et séduisant. Mais ce livre, véritable hymne-à-la-vie, va déclencher un joyeux pugilat car même si Béatrice a changé les noms, chacun de ses proches cherche à retrouver son personnage. Le groupe d’amis et la famille tanguent… mais certaines tempêtes sont salutaires.

 CRITIQUE 
  • Comme Si De Rien N’Etait (WildBunch Distribution ~55 copies) Premier long d’Eva Trobisch primé au festival international du film de Locarno (meilleur premier film) et au festival premiers plans d’Angers (grand prix du jury et meilleure actrice).

Janne est une femme moderne, éduquée, rationnelle, une femme qui réclame le droit d’être qui elle veut. Lors d’une réunion entre anciens camarades sa vie bascule. Mais elle va persister à faire semblant que tout va bien, refuser de se considérer comme une victime et de perdre le contrôle… jusqu’à quand ?

  • Le Parc Des Merveilles (Paramount Pictures France ~625 copies) Film d’animation.

Le Parc des Merveilles raconte l’histoire d’un parc d’attractions fabuleux né de l’imagination extraordinaire d’une petite fille appelée June.
Un jour, le Parc prend vie…

  • La Lutte Des Classes (UGC Distribution) Cinquième long de Michel Leclerc après J’Invente Rien (47.2k), Le Nom Des Gens (822.8k), Télé Gaucho (105.1k) et La Vie Très Privée De Monsieur Sim (262.2k).

Sofia et Paul emménagent dans une petite maison de banlieue. Elle, brillante avocate d’origine magrébine, a grandi dans une cité proche. Lui, batteur punk-rock et anar dans l’âme, cultive un manque d’ambition qui force le respect ! Comme tous les parents, ils veulent le meilleur pour leur fils Corentin, élève à Jean Jaurès, l’école primaire du quartier. Mais lorsque tous ses copains désertent l’école publique pour l’institution catholique Saint Benoît, Corentin se sent seul. Comment rester fidèle à l’école républicaine quand votre enfant ne veut plus y mettre les pieds? Pris en étau entre leurs valeurs et leurs inquiétudes parentales, Sofia et Paul vont voir leur couple mis à rude épreuve par la « lutte des classes ».

 CRITIQUE 
  • Los Silencios (Pyramide Distribution ~31 copies) Un long de Beatriz Seigner.

Nuria, 12 ans, Fabio, 9 ans, et leur mère arrivent dans une petite île au milieu de l’Amazonie, aux frontières du Brésil, de la Colombie et du Pérou. Ils ont fui le conflit armé colombien, dans lequel leur père a disparu. Un jour, celui-ci réapparait mystérieusement dans leur nouvelle maison.

 CRITIQUE 
  • Terra Willy Planète Inconnue (Bac Films ~269 copies) Film d’animation.

Suite à la destruction de leur vaisseau, le jeune Willy est séparé de ses parents avec lesquels il voyageait dans l’espace. Sa capsule de secours atterrit sur une planète sauvage et inexplorée. Avec l’aide de Buck, un robot de survie, il va devoir tenir jusqu’à l’arrivée d’une mission de sauvetage. En attendant, Willy, Buck et Flash, une créature extra-terrestre avec laquelle ils se sont liés d’amitié, partent à la découverte de la planète, de sa faune, sa flore… mais aussi de ses dangers.

 CRITIQUE 
  • Tel Aviv On Fire (Haut Et Court ~78 copies) Nouveau long de Sameh Zoabi après Téléphone Arabe (5.5k). Le film a été primé dans de nombreux festivals.

Salam, 30 ans, vit à Jérusalem. Il est Palestinien et stagiaire sur le tournage de la série arabe à succès « Tel Aviv on Fire ! » Tous les matins, il traverse le même check-point pour aller travailler à Ramallah.  Un jour, Salam se fait arrêter par un officier israélien Assi, fan de la série, et pour s’en sortir, il prétend en être le scénariste. Pris à son propre piège, Salam va se voir imposer par Assi un nouveau scénario. Evidemment, rien ne se passera comme prévu.

  • Curiosa (Memento Films Distribution ~40 copies) Premier long de Lou Jeunet.

Pour éponger les dettes de son père, Marie de Héredia épouse le poète Henri de Régnier, mais c’est Pierre Louÿs qu’elle aime, poète également, érotomane et grand voyageur. C’est avec lui qu’elle va vivre une initiation à l’amour et à l’érotisme à travers la liaison photographique et littéraire qu’ils s’inventent ensemble.

  • L’Homme A La Moto (Les Acacias ~30 copies) Un long d’Agustin Toscano.

Tucumán, en Argentine. Miguel tente de joindre les deux bouts en pratiquant le vol à l’arraché depuis sa moto. Un jour, alors qu’il dérobe son sac à une vieille dame, il la blesse grièvement. Rongé par la culpabilité, il tente de soulager sa conscience en s’occupant d’elle, sans lui dévoiler son identité. Mais plus il devient proche de sa victime, plus il s’empêtre dans ses mensonges et craint de lui révéler la vérité…

  • Tito et Les Oiseaux (Damned Distribution) Film d’animation.

Tito a 10 ans et vit seul avec sa mère. Lorsqu’une étrange épidémie commence à se propager dans la ville, transformant les gens en pierres chaque fois qu’ils ont peur, Tito comprend que le remède pourrait être lié aux recherches que son père avait faites avec des oiseaux. Accompagné par ses amis, il se donne alors pour mission de sauver le monde.

  • Des Gens Biens (Halo Distribution) Un long de Bruno Lopez et Emmanuel Vieilly.

Au cours d’un casse raté, Gabriel et Raphaël, deux braqueurs du dimanche, s’enfuient en prenant accidentellement en otage Paloma, une fillette de 8 ans. Michel, flic d’expérience, met un point d’honneur à arrêter les deux hommes et à récupérer la gamine. Très vite Gabriel et Raphaël découvrent que la fillette n’est pas seule. Paco, son « ami » imaginaire, l’accompagne et la protège contre un lourd secret… Paloma est une enfant battue par ses parents. Ils ont désormais le choix :  rendre la fillette à ces bourreaux et être des salauds, où la garder avec eux et passer pour des salauds.

  • J’Veux Du Soleil (Jour2fête ~120 copies) Documentaire de François Ruffin (Merci Patron : 508.3k) et Gilles Perret (La Sociale : 147.8k)

« J’ai changé les plaquettes de frein et le liquide de refroidissement. 350 € chez Norauto… » C’est parti pour un road-movie dans la France d’aujourd’hui! Avec leur humour et leur caméra, Gilles Perret et François Ruffin traversent le pays: à chaque rond-point en jaune, c’est comme un paquet-surprise qu’on ouvrirait. Qu’est-ce qui va en sortir ? Des rires ou des larmes ? De la tendresse ou de la colère ? De l’art ou du désespoir ? Les deux compères nous offrent des tranches d’humanité, saisissent cet instant magique où des femmes et des hommes, d’habitude résignés, se dressent et se redressent, avec fierté, avec beauté, pour réclamer leur part de bonheur.

  • La Flor Partie 4 (ARP Sélection) Un long du réalisateur  argentin Mariano Llinas d’une durée initiale de 814 minutes.

« La Flor » cambriole le cinéma en six épisodes.
Chaque épisode correspond à un genre cinématographique.
Le premier est une série B, comme les Américains avaient l’habitude d’en faire.
Le second est un mélodrame musical avec une pointe de mystère.
Le troisième est un film d’espionnage.
Le quatrième est une mise en abîme du cinéma.
Le cinquième revisite un vieux film français.
Le sixième parle de femmes captives au 19e siècle.
Mon tout forme « La Flor ».
Ces six épisodes, ces six genres ont un seul point commun : leurs quatre comédiennes.

D’un épisode à l’autre, « La Flor » change radicalement d’univers, et chaque actrice passe d’un monde à l’autre, d’une fiction à un autre, d’un emploi à un autre, comme dans un bal masqué.
Ce sont les actrices qui font avancer le récit, ce sont elles aussi qu’au fur et à mesure, le film révèle. Au bout de l’histoire, à la fin du film, toutes ces images finiront par dresser leurs quatre portraits.

  • Une Jolie Vallée (Les Découvertes Du Saint André ~1 copies) Un Long de Gael Lepingle.

Un village dans le Tarn, l’été. Ils travaillent dans des bureaux ou en usine, sont médecins, enseignants ou retraités. Ils se réunissent pour raconter ensemble une histoire et pour la chanter. Les chansons contaminent la vie quotidienne, s’installent dans le paysage. Une comédie musicale d’après Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas.

Synopsis © Distributeur & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire