Cette semaine dans les salles

Septembre tire déjà sa révérence et cette semaine est chargée en sorties. Qui va s’imposer ? Bon choix et bonnes séances.

 

  • Un Beau Soleil Intérieur (Ad Vitam ~200 copies) Nouveau long de Claire Denis dont le meilleur score en France reste Chocolat (793.7k) et qui reste sur Les Salauds (86.7k). Le film a été présenté en ouverture de la quinzaine des réalisateurs de Cannes 2017 et a reçu le prix SACD.

Isabelle, divorcée, un enfant, cherche un amour. Enfin un vrai amour.

 

  • Le Château De Verre (Metropolitan FilmExport ~88 copies) Nouveau long de Destin Cretton après States Of Grace (95.2k) qui comptait également Brie Larson au casting. Le film est adapté du roman autobiographique éponyme de Jeannette Walls.

Jeannette Walls, chroniqueuse mondaine à New-York, a tout pour réussir et personne ne peut imaginer quelle fut son enfance. Elevée par un père charismatique, inventeur loufoque qui promet à ses enfants de leur construire un château de verre mais qui reste hanté par ses propres démons, et une mère artiste fantasque et irresponsable, elle a dû, depuis son plus jeune âge, prendre en charge ses frères et sœurs pour permettre à sa famille dysfonctionnelle de ne pas se perdre totalement. Sillonnant le pays, poursuivis par les créanciers, et refusant de scolariser leurs enfants, les Walls ont tout de même vécu une vie empreinte de poésie et de rêve, qui a laissé des marques indélébiles mais qui a créé des liens impossibles à renier.
CRITIQUE

 

  • Espèces Menacées (Mars Films ~75 copies) Cinquième long de Gilles Bourdos après Disparus (11k), Inquiétudes (20.4k), Et Après (295.3k) et Renoir (502k). Le film est adapté du roman « Turks Fruit » de Jan Wolkers.

Trois destins familiaux entrelacés. Joséphine et Tomaz viennent de se marier dans l’allégresse. Mais bientôt, derrière le bonheur solaire des époux, les parents de Joséphine vont découvrir une réalité plus sombre. Mélanie, elle, annonce à ses parents qu’elle attend un bébé mais le père de l’enfant n’a pas du tout le profil du gendre idéal ! De son côté, Anthony, étudiant lunaire et malheureux en amour, va devoir prendre en charge sa mère, devenue soudainement incontrôlable.

 

  • Le Petit Spirou (La Belle Company / Apollo Films) Troisième long de Nicolas Bary après Les Enfants De Timpelbach (741.4k) et Au Bonheur Des Ogres (162.9k).

Petit Spirou, comme toute sa famille avant lui, a un destin professionnel tout tracé. Quand sa mère lui annonce qu’il intègrera dès la rentrée prochaine l’école des grooms, Petit Spirou, avec l’aide de ses copains, va profiter de ses derniers jours de classe pour déclarer sa flamme à Suzette. Et pas n’importe comment. Ils décident de vivre une aventure extraordinaire.

 

  • Money (Océan Films ~100 copies) Nouveau long de Gela Babluani après 13 Tzameti (54.4k) et L’Héritage (7.6k).

Fatigués de leurs fins de mois difficiles, trois jeunes sans avenir voient l’opportunité de gagner beaucoup d’argent en volant une mallette à un notable du Havre. Sans le savoir, ils viennent de braquer un secrétaire d’État corrompu et de voler l’argent d’une entreprise criminelle. Débute alors, une spirale qui les dépasse complètement.

 

  • Demain Et Tous Les Autres Jours (Gaumont Distribution ~111 copies) Sixième long de Noémie Lvosky après Oublie Moi (54.5k), La Vie Ne Me Fait Pas Peur (108.1k), Les Sentiments (1.23M), Faute Que Ca Danse (302.5k) et Camille Redouble (952.2k).

Mathilde a 9 ans. Ses parents sont séparés. Elle vit seule avec sa mère, une personne fragile à la frontière de la folie. C’est l’histoire d’un amour unique entre une fille et sa mère que le film nous raconte.

 

  • Stupid Things (The Jokers / Les Bookmakers ~16 copies) Premier long d’Amman Abbasi.

C’est l’été. Dayveon a 13 ans, et un grand frère mort trop tôt. Dans la chaleur étouffante de sa petite ville de l’Arkansas, sur son vélo, il traine sa mélancolie. Lorsqu’il intègre le gang local, les Blood, c’est à la fois la violence de ce monde et de nouveaux liens d’amitié qui font irruption dans sa vie…

 

  • Le Jeune Karl Marx (Diaphana Distribution ~110 copies) Nouveau long de Raoul Peck après L’Homme Sur Les Quais (35.7k), Lumumba (29k) et I Am Not Your Negro (78k) qui reste son meilleur score.

1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s’organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.
Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.
Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer ». Entre parties d’échecs endiablées, nuits d’ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.

 

  • Des Trésors Plein Ma Poche (Folimage ~57 copies) Un programme de six courts : Le Petit Bonhomme De Poche de Ana Chubinidze 0h07, Toile D’Araignée de Natalie Chernysheva 0h04, Le Dragon Et La Musique de Camille Muller 0h08, A Tire D’Aile de Vera Myakisheva 0h05, Le Nuage et La Baleine de Alena Tomilova 0h03, La Luge de Olesya Shchukina 0h04

Qu’on ait dans la poche un petit bonhomme, une flûte ou beaucoup de courage, on a tous un secret pour apprendre à grandir, s’entraider ou réaliser ses rêves ! Six jeunes réalisatrices emmènent les plus petits dans leurs univers tendres, drôles et poétiques.

 

  • L’Intelligence Des Arbres (Jupiter Films) Documentaire de Julia Dordel et Guido Tolke.

Un forestier en Allemagne, Peter Wohlleben, a observé que les arbres de sa région communiquent les uns avec les autres en s’occupant avec amour de leur progéniture, de leurs anciens et des arbres voisins quand ils sont malades. Il a écrit le bestseller « La Vie Secrète des Arbres » (vendu à plus d’1 million d’exemplaires) qui a émerveillé les amoureux de la nature. Ses affirmations ont été confirmées par des scientifiques à l’Université du « British Columbia » au Canada. Ce documentaire montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte.

 

  • Une Suite Qui Dérange Le Temps De L’Action (Paramount Pictures France ~100 copies) Documentaire de Jon Shenk et Bonni Cohen qui fait suite à Une Vérité Qui Dérange (740.9) de Davis Guggenheim sorti en 2006 et qui avait reçu l’oscar du meilleur documentaire.

L’ex vice-président Al Gore poursuit infatigablement son combat en voyageant autour du monde pour former une armée de défenseurs du climat et exercer son influence sur la politique climatique internationale. Les caméras le suivent en coulisse, saisissent des moments publics et privés, drôles et émouvants : alors que les enjeux n’ont jamais été aussi importants, il défend l’idée que les périls du changement climatique peuvent être surmontés par l’ingéniosité et la passion des hommes.
CRITIQUE

 

  • Le Maître Est L’Enfant (Dans le sens de la vie) Documentaire d’Alexandre Mourot.

Alexandre Mourot, réalisateur et jeune père, regarde sa fille faire sa propre expérience du monde. S’interrogeant sur sa scolarisation prochaine, il décide d’aller tourner dans une classe d’enfants de 3 à 6 ans de la plus ancienne école Montessori de France. Dans une salle accueillante, avec des fleurs, des fruits, beaucoup de matériel, Alexandre rencontre des enfants libres de leurs mouvements et de leurs activités, qui travaillent seuls ou à plusieurs dans une ambiance étonnamment calme. Le maître est très discret. Chacun lit, fait du pain et des divisions, rit ou dort en classe. Pendant une année, le réalisateur filme la mise en œuvre de cette pédagogie de l’autonomie et de l’estime de soi que Maria Montessori voyait, en pleine fureur de la première moitié du XXe siècle, comme la promesse d’une société nouvelle de paix et de liberté.

 

  • L’Architecte Textile (Les Découvertes Du Saint André) Documentaire de Mika’ela Fisher.

Un documentaire en profondeur sur l’architecture d’un costume sur mesure.
Durant des centaines d’heures, ‘la’ maître tailleur s’est, elle même, filmée alors qu’elle réalisait un costume trois pièces. Ce film est une fenêtre ouverte sur ce métier sartorial.

 

  • Kalachakra (Leelame Distribution) Documentaire de Natalie Fuchs.

Immergée dans la cité animée et colorée de Dharamsala (Inde du Nord), Natalie fait la rencontre de trois tibétains qui vont l’amener à la grande initiation du Kalachakra conduite par Sa Sainteté le Dalaï-lama et suivit par des millions de personnes.

 

  • Judwaa 2 (Night Ed Films) Film indien de David Dhawan.

Prem et Raja sont deux jumeaux séparés dès la naissance mais… Leurs réflexes sont génétiquement liés.

 

  • Black Sabbath The End Of The End (Trafalgar Releasing) Documentaire musical de Dick Carruthers.

The End of the End est l’histoire du dernier concert de Black Sabbath, le groupe pionnier du heavy metal.
Après presque 50 ans de carrière, le groupe originaire de Birmingham est monté sur scène pour couronner son ultime tournée mondiale.
Le film donne aux fans la possibilité de revivre ce dernier concert, offrant un aperçu intime de chaque membre du groupe à travers des interviews exclusives.
Le groupe a aussi profité de sa visite à l’Angelic Studio pour interpréter des morceaux qui n’ont pas vu le jour depuis quarante ans.
Après presque un demi-siècle, ce film est votre dernière chance de vivre le bouquet final du plus grand groupe de métal de tous les temps.

 

  • Hara Hara Mahadevaki (Aanna Films) Film indien de Santhosh P. Jayakumar.

Un film qui traite de la romance entre un couple puis de sa rupture.

 

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

 

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :