Cette semaine dans les salles

On attaque déjà la deuxième quinzaine du mois d’août et cette semaine est un peu moins chargée en sorties, ce qui n’est pas plus mal. Bon choix et bonnes séances.

 

  • Atomic Blonde (Universal Pictures International France ~398 copies) Nouveau long de David Leitch après John Wick (401.4k). Le film est adapté du livre d’Antony Johnston et San Hart « The Coldest City ».

L’agent Lorraine Broughton est une des meilleures espionne du Service de renseignement de Sa Majesté ; à la fois sensuelle et sauvage et prête à déployer toutes ses compétences pour rester en vie durant sa mission impossible. Envoyée seule à Berlin dans le but de livrer un dossier de la plus haute importance dans cette ville au climat instable, elle s’associe avec David Percival, le chef de station local, et commence alors un jeu d’espions des plus meurtriers.
CRITIQUE

 

  • Summertime (Mars Films ~25 copies) Nouveau long de Gabriele Muccino après Juste Un Baiser (227.7k), Souviens Toi De Moi (152.5k), A La Recherche du Bonheur (894.7k), Sept Vies (1.1M) et Encore Un Baiser (30.8k).

Maria et Marco, deux ados italiens, décident d’aller passer une partie de l’été à San Francisco où ils sont accueillis chez un couple gay à peine plus âgé qu’eux. Au cours de ces quelques jours, ces quatre jeunes gens issus d’univers différents remettent en question leurs certitudes et se lient d’une profonde amitié…
CRITIQUE

 

  • Overdrive (Ocean Films ~400 copies) Un long d’Antonio Negret avec à la production Pierre Morel le réalisateur de Taken (1M) et Scott Eastwood en tête d’affiche.

Les frères Andrew et Garrett Foster sont des pilotes d’exception, mais aussi des voleurs d’exception. Leur spécialité : voler les voitures les plus chères au monde. A Marseille, ils parviennent à dérober une sublime BUGATTI 1937, joyau de l’exceptionnelle collection de Jacomo Morier, parrain de la Mafia locale.  Ce dernier décide alors d’utiliser leur talent à son profit contre son ennemi juré, Max Klemp. Mais s’ils acceptent de rentrer dans ce jeu, c’est qu’ils ont en réalité conçu un coup d’une audace inégalée.  

 

  • Une Femme Douce (Haut et Court ~55 copies) Nouveau long de Sergei Loznitsa après My Joy (7.2k), Dans La Brume (14.4k), Maidan (1.9k) et Les Ponts De Sarajevo (1.3k).

Une femme reçoit le colis qu’elle a envoyé quelques temps plus tôt à son mari incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Inquiète et profondément désemparée elle décide de lui rendre visite. Ainsi commence l’histoire d’un voyage, l’histoire d’une bataille absurde contre une forteresse impénétrable.

 

  • Lumières D‘Eté (Potemkine Films ~30 copies) Deuxième long de Jean Gabriel Periot après Une Jeunesse Allemande (31.6k).

Akihiro, réalisateur japonnais, vient de Paris, où il vit, interviewer à Hiroshima des survivants de la bombe atomique. Profondément bouleversé par ces témoignages, il fait une pause et rencontre dans un parc une étrange jeune femme, Michiko. Petit à petit, il se laisse porter par la gaîté de Michiko et décide de la suivre pour un voyage improvisé à travers la ville, jusqu’à la mer.

 

  • Bigfoot Junior (Studiocanal ~313 copies) Film d’animation de Jeremy Degrusson et Ben Stassen. Parmi les meilleurs scores de Ben Stassen, on retient Le Voyage Extraordinaire De Samy (1.3M), Le Manoir Magique (1M) et Sammy 2 (725k).

Adam, un adolescent rêveur et solitaire, doté de pouvoirs surnaturels, décide de partir à la recherche de son père, disparu depuis des années dans des circonstances plus que mystérieuses. Son enquête le mène rapidement à la rencontre d’une créature tout aussi magique que légendaire : Le Bigfoot ! Commence alors pour eux deux une aventure extraordinaire au cœur de la forêt peuplée d’adorables animaux, sans savoir qu’une dangereuse organisation est sur leurs traces et prête à tout pour mettre la main sur le Bigfoot…

 

  • Egon Schiele (Bodega Films ~47 copies) Un long de Dieter Berner sur le peintre Egon Schiele.

Au début du XXe siècle, Egon Schiele est l’un des artistes les plus provocateurs de Vienne. Ses peintures radicales scandalisent la société viennoise tandis que les artistes audacieux comme Gustav Klimt les considérent exceptionnelles. Egon Schiele, artiste prêt à dépasser sa propre douleur et à sacrifier l’Amour et la Vie pour son Art guidés depuis toujours par son amour des femmes. Mais cette ère touche à sa fin…

 

  • Wilson (Park Circus) Un long de Craig Johnson adapté du livre éponyme de Daniel Clowes.

Après la mort de son père, un misanthrope cherche son ex-femme, droguée. Lorsqu’il apprend qu’une fille est née après leur divorce, il tente de reconstituer sa famille coûte que coûte.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :