Cette semaine dans les salles

Une semaine plus que chargée en nouveautés dans un marché déjà saturé. Bon choix et bonnes séances.

 

  • La Belle Et La Bête (The Walt Disney Company France ~676 copies) C’est la quatrième adaptation du conte de Jeanne Marie Leprince de Beaumont après celle de Cocteau (3.77M), celle Trousdale et Wise (4.18M) et celle de Gans (1.83M). Disney a déjà ré-adapté quelques classiques : Alice Au Pays des Merveilles (4.55M), Maléfique (2M), Cendrillon (1.72M) et Le Livre de La Jungle (3.71M).

Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

 

  • Brimstone (The Jokers / Les Bookmakers ~70 copies) Un western-thriller du réalisateur néerlandais Martin Koolhoven.

Dans l’Ouest américain, à la fin du XIX siècle.
Liz, une jeune femme d’une vingtaine d’années, mène une vie paisible auprès de sa famille.
Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite.
Liz devra prendre la fuite face à cet homme qui la traque sans répit depuis l’enfance…

 

  • Une Vie Ailleurs (Haut Et Court ~79 copies) Troisième long d’Olivier Peyon après Les Petites Vacances (21k) et Comment J’ai détesté Les Maths (76.4k). Au casting, on retrouve Isabelle Carré qui reste sur le score de Le Cœur Régulier (63k).

C’est en Uruguay que Sylvie retrouve enfin la trace de son fils, enlevé il y a quatre ans par son ex mari. Avec l’aide précieuse de Mehdi, elle part le récupérer mais arrivés là-bas, rien ne se passe comme prévu : l’enfant, élevé par sa grand-mère et sa tante, semble heureux et épanoui. Sylvie réalise alors que Felipe a grandi sans elle et que sa vie est désormais ailleurs.

 

  • Sage Femme (Memento Films Distribution ~450 copies) Nouvelle réalisation de Martin Provost après Le Ventre de Juliette (13.5k), Séraphine (850.7k), Ou Va La Nuit (122.8k) et Violette (136.1k).

Claire est la droiture même. Sage-femme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

  • Going To Brazil (Ocean Films ~177 copies) Deuxième film de Patrick Mille après Mauvaise Fille (63.6k).

La folle aventure de trois copines invitées au mariage de leur meilleure amie au Brésil.
À peine arrivées à Rio, elles tuent accidentellement un jeune homme trop insistant.
Dès lors, tout s’emballe..!

 

  • London House (Septieme Factory ~48 copies) Premier long de David Farr.

Dans un quartier résidentiel de Londres, Kate et Justin, trentenaires bientôt parents, occupent un grand appartement au premier étage d’une belle maison bourgeoise. Lorsque Theresa et Jon, un couple aisé également dans l’attente d’un enfant, emménagent dans l’appartement du rez-de-chaussée, les deux couples se lient d’amitié. Kate est fascinée par Theresa mais au fil d’événements troublants, elle est envahie par un sentiment d’inquiétude qui va se transformer en un véritable cauchemar.

 

  • The Warriors Gate (EuropaCorp Distribution ~14 copies) Un film de Matthias Hoene sur un scénario de Luc Besson.

Un adolescent passionné de jeux vidéo se retrouve par magie transporté dans la Chine médiévale. Il lui faudra user de tous ses talents de gamer pour devenir un authentique guerrier kung-fu capable de sauver la princesse et de rétablir la paix entre les empires… et ce, avant que ne résonne le gong du game over.

 

  • Wrong Elements (Le Pacte ~25 copies) Premier documentaire de Jonathan Littell.

Ouganda 1989. Un jeune insurgé acholi guidé par des esprits, Joseph Kony, forme un nouveau mouvement rebelle contre le pouvoir central, la LRA, « l’Armée de Résistance du Seigneur ». Une armée qui se développe au fil des années par des enlèvements d’adolescents – plus de 60 000 en 25 ans – dont moins de la moitié sont ressortis vivants du « bush ». Geofrey, Nighty et Mike, un groupe d’amis, ainsi que Lapisa, font partie de ces adolescents, enlevés à l’âge de 12 ou 13 ans. Aujourd’hui ils tentent de se reconstruire, de retrouver une vie normale, et reviennent sur les lieux qui ont marqué leur enfance volée. À la fois victimes et bourreaux, témoins et acteurs d’exactions qui les dépassent, ils sont toujours les “Wrong Elements” que la société a du mal à accepter. Pendant ce temps, l’armée ougandaise traque, dans l’immense forêt centrafricaine, les derniers rebelles LRA dispersés. Mais Joseph Kony, lui, court toujours.

  • Fiore (Paradis Films ~38 copies) Nouveau long de Claudio Giovannesi après Ali A Les Yeux Bleus (8.3k).

Daphné est une adolescente de 17 ans, frêle, jolie, paumée, qui survit dans le métro de Rome en braquant les usagers pour leur voler leur téléphone. Arrêtée, condamnée, elle atterrit dans une prison mixte pour mineurs. Elle y rencontre Josh, rebelle, romantique, à fleur de peau – comme elle. Au sein d’un univers répressif où tout contact entre filles et garçons est interdit, au rythme des conversations échangées d’une cellule à l’autre et des messages clandestins, Daphné et Josh tombent amoureux.

 

 

  • Fantastic Birthday (UFO Distribution ~33 copies) Un long de la réalisatrice australienne Rosemary Myers.

Greta Driscoll, jeune fille introvertie, est en passe de franchir le cap de ses 15 ans. Seule ombre au tableau : elle ne veut pas quitter le monde douillet et rassurant de l’enfance, une bulle dans laquelle elle s’enferme avec son seul ami au collège, Elliott. Quand ses parents lui annoncent l’organisation d’une grande fête pour son anniversaire, elle est prise de panique. Le grand soir, elle va basculer dans un univers parallèle un peu effrayant et complètement absurde dans lequel elle va devoir affronter ses peurs pour pouvoir se trouver et aborder autrement cette nouvelle ère.

 

  • Fixeur (Damned Distribution) Nouveau film d’Adrian Sitaru après Picnic (3.7k) et Illégitime (6.5k).

Radu, un jeune et ambitieux journaliste veut se faire un nom dans la presse internationale. Quand deux prostituées mineures sont rapatriées de France, il est engagé comme fixeur dans l’équipe d’une chaîne de télévision française dirigée par un journaliste reconnu. Mais durant le voyage, les intentions, les ambitions et les limites de chacun vont se révéler.

 

  • Islam Pour Mémoire (ISKRA) Deuxième long et premier docu de Bénédicte Pagnot après Les Lendemains (8k).

D’Ispahan à Sidi Bouzid, en passant par Jérusalem, Cordoue, Dubaï… le  film invite à un voyage en Islam. Islam avec un I majuscule, comme celui qu’Abdelwahab Meddeb a eu à cœur de faire connaître. La réalisatrice prolonge la voie tracée par le poète et intellectuel franco-tunisien aujourd’hui disparu pour qui « une des façons de lutter contre l’intégrisme est de reconnaître à l’Islam sa complexité et ses apports à l’universalité ». Une navigation entre passé et présent, histoire et politique, musique et poésie.

  • Were Wolf (Ligne 7 Distribution ~6 copies) Premier long de la réalisatrice canadienne Ashley McKenzie.

Sur l’île canadienne de Cap-Breton, Blaise et Nessa, deux jeunes marginaux, vivent de petits boulots. Ils tondent les pelouses pour quelques dollars et font du porte-à-porte pour demander de l’aide.
En quête de stabilité, le couple s’inscrit à un programme de sevrage à la méthadone : tandis que Nessa se bat pour s’en sortir, Blaise s’approche dangereusement du point de non-retour.

 

  • Ewa (Les Films Du Lendemain ~1 copie) nouveau long de Haim Tabakman après Tu N’Aimeras Point (87.7k).

Yoel et Ewa vivent heureux et mariés depuis des années dans leur petit village.
Ewa, rescapée de l’holocauste a une maladie cardiaque. Son état de santé se dégradant, Yoel vend son entreprise pour se dévouer entièrement à sa femme.
Grâce à son nouveau temps libre, Yoel décide de remettre de l’ordre dans leur vieux cabanon. Dans une des boites, il y trouve une lettre de la banque l’informant d’un nantissement sur une maison dont il n’a jamais entendu parler. La banque le réoriente vers Ewa dont la signature est apposée sur tous les documents concernant cette maison.
Yoel décide d’enquêter seul sur cette maison.
Sa décision va changer sa vie à tout jamais.

 

  • Resident Forever (Les Découvertes Du Saint André ~1 copie) Documentaire de la réalisatrice sud-coréenne Lyang Kim.

Née pendant la guerre du Haut-Karabagh dans un village frontalier de l’Arménie, Maria nous guide au long des frontières de son pays. Dans de splendides paysages, la menace du conflit et la tension sont permanentes. Comment ces habitants vivent-ils avec la peur ? Rester ou partir ?

 

  • Camino A La Paz (VisioSfeir ~6 copies) Premier long du réalisateur argentin Francisco Varone.

À Buenos Aires, Sebastian, 35 ans, vit une existence ennuyeuse aux cotés de sa femme. Son seul objet de valeur est la vieille Peugeot de son père, qu’il protège fièrement. Pour sortir de son chômage, il décide de devenir chauffeur. C’est alors que Jalil, un vieil homme, lui demande de le conduire à La Paz, en Bolivie, point de départ d’un pèlerinage en direction de La Mecque. Malgré la distance spirituelle et la mauvaise entente qui règnent entre les deux personnages, Sebastian et Jalil n’en finiront pas d’en apprendre l’un de l’autre au détour des merveilleux paysages sud-américains. Un long périple de 2 500km fait de rencontres, de rebondissements, de coups de gueule autour d’une amitié inter-générationnelle grandissante.

 

  • La Fontaine Fait Son Cinéma (Cinéma Public Films) Programme 6 de courts métrages d’animation : Le Corbeau Et Le Renard de Pascal Adant (6’14), Rumeurs de Fritz Standaert (7’30), La Loi Du Plus Fort de Pascale Hecquet (6’06), La Grenouille Qui Veut Se Faire Aussi Grosse Que Le Bœuf de Pascal Adant (6’) ,La Poule L’Eléphant Et Le Serpent de Fabrice Luang Vija (4’41), Le Pingouin de Pascale Hecquet (5’).

La Fontaine fait son cinéma est un nouveau programme de La Chouette du cinéma. Cette fois, La Chouette du cinéma est partie récolter six courts métrages en forme de fables, de petites histoires, avec des animaux, qui contiennent une leçon de vie.

 

  • Le Grand Miracle (Saje Distribution ~9 copies) Film d’animation mexicain de Bruce Morrisson.

Trois personnes se retrouvent mystérieusement conduites par leur ange gardien pour assister à une cérémonie dans une grande église. Pour la première fois, il leur est donné de voir ce qui d’ordinaire se cache derrière les apparences d’une liturgie qui leur est pourtant familière… Un dessin-animé initiatique à destination des familles chrétiennes.

 

  • 1336 Jours Des Hauts Débats Mais Debout (Les Films Des Deux Rives ~10 copies) Film documentaire de Claude Hirsch.

L’aventure a duré 1336 jours ! 1336 jours pendant lesquels un noyau d’irréductibles se sont battus sans relâche contre Unilever. La grosse multinationale avait en effet décidé en 2010 de fermer son usine de conditionnement de thé et infusion à côté d’Aubagne, estimant qu’elle n’était pas rentable. Mais voilà ! Ces 82 personnes vont non seulement se battre pour que le rideau de fer ne s’abaisse pas définitivement sur les portes de l’usine mais cette bande d’entêtés va utiliser toutes les voies possibles et imaginables pour maintenir leur activité, leur emploi et prouver à ce trust international que l’entreprise reste viable !

 

  • N’Importe Qui (Atmosphères Production)

Un film documentaire de François Bégaudeau qui va à la rencontre des mayennais et leur pose d’abord une question : « Vous sentez-vous représenté ? »

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :