The boat : Y-a-t-il une explication ?

The boat de Winston Azzopardi est de ces films étranges qui laissent de nombreuses questions en fin de pédicule…

Est-ce que le héros est seul sur le bateau, est-ce que le bateau est hanté, possédé…

Pour comprendre ce que peut représenter le film, en fait il faut remonter et visionner entre autre deux classiques du cinéma.

En effet The boat se rapproche un peu de ces deux films et les voir permettent de mieux appréhender ce dernier.

En effet, dans Duel, on assiste à un camion fou qui chasse un homme avec comme intention de le tuer. Si dans ce film il est expliqué qu’il y a bien un conducteur au volant, il ne sera jamais montré dans The boat. C’est alors que l’on se dirige vers Christine où ici la voiture est vivante, capable de se reconstruire toute seule et voue un amour à son nouveau propriétaire.

Et The boat alors ?

Et bien, selon moi The boat est un peu un mélange des deux puisque si dans un premier temps il est clair que quelque chose essaye de piéger et tuer le héros du film qui a commis l’erreur de grimper dessus, « The boat » (le bateau) finit par le tester au point d’apprécier que ce héros soit courageux et essaye au maximum de s’en sortir. On peut supposer que la bateau va alors commencer à « aimer » ou du moins apprécier le héros pour enfin le ramener à bon port et non le tuer. Si on le compare à Christine, on peut dans « The boat » voir que malgré la porte détruite des toilettes, un moment elle est de nouveau fixée proprement. Est-ce que « The boat » l’a rétablie par lui-même ?

Concernant l’amour du bateau pour l’homme, en effet à la fin de « The boat« , on voit que notre héros a été ramené sain et sauf sur terre, là même d’où il était parti (on peut le déduire avec la présence de son petit bateau accosté sur la plage).

L’un des derniers plans montre que « The boat » reste non loin à surveille notre héros. Est-ce une manière de rappeler qu’il est là, qu’il est prêt à revenir le chasser ou justement que comme par amour, par admiration, il va continuer de le regarder évoluer, l’apprécier…

Une des autres explications peut aussi être que notre héros soit bloqué dans une boucle temporelle.

Ainsi lorsqu’il est bloqué dans les toilettes il découvre qu’il y a du sang… Et si c’était déjà le sien ? Et si les pas qu’il entend étaient les siens dans une autre temporalité, coincé également sur le bateau et essayant de s’enfuir… les deux entités ayant peur à tour de rôle l’un de l’autre sans même se voir essayeraient de s’enfermer et de pourchasser cet inconnu qui est monté sur le bateau…

Ceci est aussi une des versions que l’on peut imaginer si on préfère se dire qu’il y avait bien quelqu’un d’autres sur le bateau.

L’histoire va alors rependre encore et encore…

Et vous qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager vos idées avec nous.

5 commentaires sur The boat : Y-a-t-il une explication ?

  1. Bonjour,
    Ce film me fait plutôt penser à triangle. C’est une boucle car le rêveur est mort, toutefois, on constate à la fin des gens contrairement au début.
    Cdt

  2. C’est moi ou le bateau a le mm nom que le paquebot du film triangle ? Ce qui confirmerais la boucle temporelle, Eole etant le dieu qui controle les vents et empechait Ulysse de rentrer chez lui.

Répondre à Lina Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :