Superbe révérence des Cranberries : In the end

On peut le dire haut et fort, les fans du groupe The cranberries ne sont toujours pas remis de la tragique disparition l’an passé de Dolores O’Riordan et de fait le monde de la musique ne sera plus jamais pareil.

C’est que chaque sortie d’album du groupe était synonyme de qualité et que évidement, se dire que la sortie de In the end marque la fi d’une époque, d’un style est difficile. L’émotion est ainsi très grande à l’écoute de cet opus et à l’écriture de cet article.

L’opus ouvre sur du Classique Cranberries et le titre All over now est de fait un superbe hommage aux chansons passées du groupe à l’image de ce que l’on pouvait trouver sur To the faithful departed en 1996. Proche de titres tels que Free to decide, reprenant même deux lignes du superbe Will you remmener, pas de de doute cet album est là pour nous rappeler combien les Cranberries étaient et sont bons.

La seconde piste, Lost est aussi du grand Cranberries. magnifique balade émouvante avec un superbe texte, on retrouve surtout toute la puissance émotionnelle de Dolores qui crie sa confusion et sa peine.

Wake me when it’s over est un des meilleurs titres issus du grand catalogue des Cranberries de par sa simplicité à chanter en compagnie de Dolores. En effet l’écriture est simple à comprendre, à chanter et le tout est porté par une musique parfaite. Ce titre a tout pour devenir un classique et aurait été un des grands moments sur les prochaines tournées.

A place I know est plus anecdotique et bien que ce titre nous replonge au début du groupe dans sa musicalité, il est plus un titre de complément qu’un titre qui marquera la discographie du groupe.

Catch me if you can est une belle surprise sur cet opus puisque quelque chose que l’on a pas vraiment entendu jusqu’ici par le groupe. Entre les choeurs, l’orchestration et la voix de Dolores, ce morceau est un petit miracle. Moderne pour le groupe et efficace.

Got it est énergique et agréable comme morceau, mais à l’image de A place I know se veut être un bon titre d’album plus qu’un titre qui marquera la carrière du groupe.

Illusion débute doucement et est clairement le titre qui sonne le plus « démo » du lot. C’est joli à écouter sans pour autant être un des titres les plus marquants de l’album.

On lui préfère Crazy Heart et son son plus « Cranberries » et ce même si on le placera du côté des titres de remplissages tout comme Summer Song malgré son approche plus moderne bien que gardant l’essence même des Cranberries.

The pressure est bien plus réussi et agréable que les trois pistes précédentes et l’une de celles que l’on réécoutera plus aisément.

Enfin l’opus se clôture par la jolie balade In the end

En conclusion, In the end ne sera pas le meilleur opus des Cranberries, mais contient suffisamment de bons titres que pour figurer dans le haut du panier et ce d’autant plus quand on sait que l’album a été terminé sans Dolores et donc sur base de démos ou de titres partiellement finalisé.

Evidemment certaines pistes sont plus là pour remplir l’opus, mais même celles-ci restent agréables.

In the end marque la fin d’un groupe, la fin d’une ère pour les ados des 90’s et clôture joliment la carrière des Cranberries.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :