Seconde critique du Le Roi Arthur

Le roi Arthur

6.5

Scénario

6.0/10

Réalisation

7.0/10

Acteurs

6.0/10

Musique

7.0/10

Les pour

  • Mise en scène nerveuse et soignée

Les contre

  • Un irrespect total du l'oeuvre originale
  • Une relecture grandiloquente, brouillonne et blasphématoire du mythe Arthurien.
  • Une véritable insulte cinématographique.

Twitter : #LeRoiArthur @warnerbrosfr

Titre VO : King Arthur

Réalisateur : Guy Ritchie

Acteurs : Charlie Hunnam, Astrid Bergès-Frisbey, Jude Law, Djimon Hounsou, Eric Bana, Aidan Gillen.

Durée : 2h07

Date de sortie : 17 mai 2017

Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur est une véritable déception !

Il faut dire que depuis tout petit, je suis bercé par Excalibur de John Boorman et c’était donc tout naturellement et avec beaucoup d’impatience que je me réjouissais de voir le dépoussiérage complet du mythe du Roi Arthur, revu et corrigé par Guy Ritchie.

Attention, j’aime beaucoup le style très nerveux et la réalisation toujours très soignée de Guy Ritchie, mais c‘est malheureusement au niveau du scénario et du manque de respect vis-à-vis de la légende du Roi Arthur que le long-métrage m’a fortement déçu. Le problème ne vient pas du style, mais du choix scénaristique et du traitement de l’histoire en elle-même. Pour le spectateur qui connaît un tant soit peu le symbole du mythe Arthurien et sa densité thématique, cette version du Roi Arthur donne l’impression de se moquer éperdument du récit légendaire. Il envoie valser par la fenêtre tous les éléments et personnages d’une importance capitale à la construction mythologique de l’histoire si bien que ce qui peut être vu comme une prise de risque est aussi énervant.

Quelque part, cette relecture post-moderne du mythe aurait pu être vraiment intéressante si Guy Ritchie avait quelque chose de plus à proposer en contre partie. Malheureusement, Arthur est ici un gérant de bordel et accessoirement « Roi » de la magouille en tout genre. Un des exemples les plus perturbants étant de voir Guenièvre remplacer Morgane en magicienne sans substance. Merlin semble quant à lui avoir totalement déserté le Royaume de Camelot.
La mise en scène frénétique est quant à elle plutôt réussie (bien que quelques fautes de goût persiste-ci et là), mais ce n’est malheureusement pas cette dernière qui sauvera le film de son manque flagrant de substance et d’intérêt. Les scènes d’action quant à elles ressemblent à un gros gloubiboulga incompréhensible et nerveux. Ne parlons pas des acteurs qui semblent tous en total roue libre n’étant vraisemblablement pas dirigés comme il se doit.

En bref ! Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur est magnifique visuellement et la mise en scène nerveuse de Guy Ritchie est plutôt appréciable, mais le long-métrage n’a rien d’autre à proposer qu’une relecture grandiloquente, brouillonne et blasphématoire du mythe Arthurien.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :