Seconde critique de Tulip Fever

Tulip Fever

8.6

Scénario

8.0/10

Réalisation

8.0/10

Casting

10.0/10

Musique

8.5/10

Les pour

  • Casting parfait
  • Belle musique
  • Bonne retranscription de l'époque

#Twitter : #TulipFever

Réalisateur : Justin Chadwick

Acteurs : Alicia Vikander, Dane DeHaan, Christoph Waltz, Jack O’Connell, Holliday Grainger.

Date de sortie : E-cinéma 12 juillet.

Durée : 1h47

Après Mandela : Un long chemin vers la liberté sorti en 2013, Justin Chadwick revient en 2018 pour nous en France avec Tulip Fever, un film au casting 5 étoiles. Il nous emporte dans les années 1630, à Amsterdam, en plein essor de la tulipe. Nous suivons l’histoire de Sophia, racontée par le biais de Maria, sa servante.

Sophia – interprété par Alicia Vikander – qui a grandi dans un orphelinat, se retrouve forcée de se marier avec Cornelis, joué par Christoph Waltz. Lorsque celui-ci engage un peintre pour y faire leurs portraits, une passion fulgurante et cachée se passe alors entre Sophia et ce peintre, Jan Van Loos, interprété par Dane DeHaan. Dans ces années-là, la tulipe est en pleine essor et tout le monde parie et investis dessus afin de se faire de l’argent.

D’un autre côté Maria – jouée par Holliday Grainger – vis une histoire d’amour cachée avec le vendeur de poisson William, interprété par John O’Connell. L’histoire n’est donc pas centrée seulement sur l’histoire d’amour dévorante et passionnante de Sophia et de Jan mais le film se partage entre cela, les ventes de tulipes et la romance entre Maria et William. Le film devient alors plus rythmé et chaque histoire prend bien le temps d’être expliquée, ce qui est très plaisant. Nous avons un bon déroulement de l’histoire, ce qui fait qu’on se projette et se met à 100% dedans.

La retranscription de l’époque à travers les costumes, les décors et les coutumes sont très convaincantes. La musique signée Danny Elfman est très belle sans pour autant être inoubliable.

Le gros point fort du film est sans aucun doute le casting. Alicia Vikander porte le film de manière incroyable et le duo Alicia Vikander/Dane DeHaan est très crédible. De plus, Dane offre comme toujours une performance remarquable, tout comme Christoph Waltz, pour qui on arrive à avoir de l’empathie à certains moments du film. Le plus surprenant et plaisant est bien évidemment le fait que les personnages joués par Jack O’Connell et Holliday Grainger ont des rôles plus importants que des sois-disant « petits rôles ». Cela donne un tout autre tournant au film.  Gros point positif pour la toute dernière partie du film qui parvient à nous mettre complètement dans l’histoire et à éprouver peur et angoisse.

Une belle surprise, pour un film qui aura eu du mal à avoir de la visité en France, après une sortie européenne plutôt vaste et ayant eu le droit à seulement quelques séances à Paris, le film sera disponible seulement en e-cinéma et cela dès le 12 juillet !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :