seconde critique de Star Trek sans limites

Star Trek Beyond

7.6

Scénario

7.0/10

Acteurs

8.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

7.0/10

Effets spéciaux

8.0/10

Les pour

  • Une très bonne suite
  • Scénario classique mais efficace
  • Des effets spéciaux sublimes
  • Jaylah

Les contre

  • Idris Elba trop effacé derrière son maquillage
  • Mise en scène qui manque de personnalitée

#Twitter : #StarTrekSansLimite @ParamountFr

Réalisateur : Justin Lin

Acteurs : Chris Pine, Zachary Quinto, Anton Yelchin, Idris Elba, Simon Pegg, Karl Urban, Zoe Saldana, Sofia Boutella, John Cho, Shohreh Aghdashloo

Date de sortie : 17 août 2016

Durée: 2h02

CRITIQUE :

3 ans après l’excellent « Star Trek Into Darkness », l’équipage de l’USS Enterprise est de retour pour de nouvelles aventures dans l’inconnu de l’espace. Cette fois ce n’est plus J.J. Abrams aux commandes, le monsieur ayant été occupé par le tournage d’un certain Star Wars VII… C’est donc à Justin Lin (Fast & Furious 5 et 6) de reprendre le flambeau, J.J. Abrams est toujours bien évidemment présent en tant que producteur et surprise, Simon Pegg est également co-scénariste. Qu’en est-il de ce troisième opus ?

Left to right: Anton Yelchin plays Chekov and Chris Pine plays Kirk in Star Trek Beyond from Paramount Pictures, Skydance, Bad Robot, Sneaky Shark and Perfect Storm Entertainment

En ravitaillement sur la station spatiale Yorktown, le Capitaine Kirk et son équipage sont chargés de secourir un vaisseau à la dérive dans une nébuleuse inexplorée. A l’approche d’une ceinture d’astéroïdes, l’USS Enterprise est attaqué par un gigantesque essaim formé de vaisseaux spatiaux. Cet essaim transperce le vaisseau de part en part, le laissant à la dérive. Le chef des assaillants, un extraterrestre dénommé Krall, aborde le vaisseau dans le but de dérober un artefact en possession du Capitaine Kirk

Star Trek Beyond from Paramount Pictures, Skydance, Bad Robot, Sneaky Shark and Perfect Storm Entertainment

Effectivement c’est une histoire tout ce qu’il y a de plus classique, mais l’important est que cela fonctionne. L’ensemble du film est efficace, rythmé, toujours pleins de rebondissements et avec beaucoup d’humour.

Niveau casting, c’est une fois de plus excellent ! Le noyau dur de l’USS Enterprise reste inchangé avec toujours une alchimie absolue entre chaque acteur. Bien que certains membres de l’équipage soient légèrement effacés… La surprise viendra essentiellement de la française Sofia Boutella (vue entre autres dans Kingsman) dans le rôle de Jaylah, une extraterrestre tout ce qu’il y a de plus stylisée, sexy et bad ass. Son personnage, en plus d’être plus attachante que les héros, apporte une véritable fraîcheur et un côté guerrier qui colle parfaitement au long-métrage. La jeune comédienne étant à la base danseuse, apporte également un véritable plus, de part ses talents de cascadeuse et danseuse. J’ajouterai juste un bémol pour le personnage de Krall (Idris Elba), qui n’est pas suffisamment développé pour représenter une réelle menace aux yeux du spectateur…

Star Trek Beyond photo 39

Les effets spéciaux sont sublimes, à chaque instant. Couplé avec des scènes d’actions hyper efficaces et impressionnantes, mais toujours sobre, l’ensemble en devient carrément époustouflant à chaque instant. Au niveau des décors c’est également sublime, à l’image de la station spatiale Yorktown qui émerveillera plus d’un œil et qui est véritablement à couper le souffle. Ou encore cette magnifique planète abandonnée et inhospitalière qui sera le cadre de plusieurs séquences sauvages et spectaculaires.

Certes, la mise en scène de Justin Lin est relativement effacée contrairement à J.J. Abrams qui parvenait à imposer son style visuel aux deux précédents volets. Mais ce Star Trek Beyond n’en demeure pas moins efficace et toujours aussi divertissant. Tout en sachant aborder les sujets tenants cœurs à la saga et parvenant à emmener le spectateur dans une nouvelle aventure passionnante. Sans oublier l’hommage vibrant rendu à la disparition de Leonard Nimoy et au casting des débuts de la saga, ainsi qu’à Anton Yelchin hélas parti bien trop tôt….

Left to right: Anton Yelchin plays Chekov and Chris Pine plays Kirk in Star Trek Beyond from Paramount Pictures, Skydance, Bad Robot, Sneaky Shark and Perfect Storm Entertainment

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :