Que donne Future Nostalgia de Dua Lipa

Incroyable star dans le monde et pourtant… J’étais totalement passé à côté de Dua Lipa et de son premier album éponyme en 2017.

Est alors arrivé le single « Physical » et en voyant Aubin (membre du site) littéralement en faire les éloges sur Twitter, Facebook, dans la rue… Partout où il pouvait le faire donc, j’ai tendu l’oreille et force de constater qu’effectivement ce single était une petite bombe.

Me voilà donc à écouter en boucle et à attendre de voir ce qu’allait proposer Dua Lipa avec son album « Future Nostalgia« , aujourd’hui chose faite.

Première constatation, on a ici un album très dansant, très disco et comprenant de très très bons morceaux à l’image de « Love again« , mon plus gros coup de coeur de cet opus.

Reposant sur un sample du culte « Your woman » de WhiteTown sorti en 97, on a ici le titre qui résume le mieux l’album : De la Disco Pop qui donne le sourire et une folle envie de se remuer. Définitivement le coup de coeur de l’album.

L’opus s’ouvre sur la piste titre « Future Nostalgia » et résume bien l’album avec lequel on va danser sur des morceaux modernes (Future) non sans revisiter le passé et le disco (Nostalgia). Une belle entrée en la matière.

La piste suivante « Don’t start now » confirmers impressions obtenues via la piste d’ouverture. la nostalgie disco est bien là et ce pour notre plus grand plaisir. On a ici un morceau qui aurait très bien pu se retrouver sur un album de Justin Timberlake, c’est dire la qualité de ce morceau. Un excellent morceau.

Le tempo ralenti un peu avec « Cool« , titre pouvant rappeler les ballades Semi-Uptempo de Katy Perry ou encore Taylor Swift. On a quelque chose de plus traditionnel ici, mais quelque chose de qualité.

Je ne vais pas revenir sur « Physical » qui comme vous l’avez compris est une petite bombe…

Qui donne suite à l’excellent « Levitating« , qui se rapproche un peu de « Don’t start me now« , à savoir un morceau pop tinté de disco. Ce qu’il gagne en plus est un refrain et un gimmick incroyablement efficace. Une seule envie ici, chanter, taper des mains et se croire dans les 90’s !

« Pretty please » est plus funky que Disco et nous offre un morceau mà aussi à la fois moderne et emprunt de nostalgie. Sommes nous de retour dans les 90’s, les 80’s ou sommes nous toujours en 2020… Qu’importe, le morceau est excellent et a sa place dans toutes ces décennies…

La pause Funck est passée et Dua Lipa retourne dans la pop disco sur l’incroyable « Hallucinate« . Une excellente piste super dansante.

« Break your heart » est à nouveau une belle piste dansante aussi moderne que rétro avec ses sonorités « Disco ».

« Good in bed » est sans doute le morceau le moins réussi de l’album. Bien qu’agréable, il semble perdu au milieu des autres pistes et fort heureusement se trouve à la fin de l’album puisque il casse un peu la bonne dynamique. Sympa, mais totalement dispensable.

Il en est de même de la dernière piste de l’album « Boys will be boys » exactement pour les mêmes raisons que « Good in bed« , ce titre n’est pas cohérent avec le reste de l’album et semble avoir été ajouté ainsi… Un bon bonus track et rien de plus.

S’il fallait comparer cet album avec un autre bien connu des fans de Danse, on pourrait dire que Dua Lipa a fait ici son Confessions on a dance floor à la Madonna.

A la fois dansant, pop, frais, moderne, rétro, ce « Future nostalgia » est parfait jusqu’au deux dernières pistes qui semblent en décalage…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :