Pershanoush en interview

Voilà déjà un moment que l’on suit l’actualité de Pershanoush et ce grâce à ses excellents EP « Pershanoush » et « #2« .

Evidemment quand l’occasion nous a été offerte de faire une petite interview, et bien on a saisi cette chance.

La voici.

1 Peux tu nous en dire plus sur ton nom de scène, ce qu’il représente pour toi et ce qui t’as attiré dans celui-ci ?

Oh c’est simple, j’ai beaucoup aimé la consonance. Quand je l’ai lu la première fois je me suis immédiatement arrêtée pour le prononcer à voix haute plusieurs fois. Et ça a été une sorte de révélation, je ne cherchais pas particulièrement de nom de scène à ce moment là, c’était avant que je compose mes premières chansons, mais je me suis dite que je voudrais m’appeler comme ça en tant que musicienne. Je trouvais ce nom mystérieux, il évoque l’orient, est un peu étrange, il sonne comme une incantation pour moi… J’aime toujours le prononcer.

2 Si tu devais mettre tes deux Ep côte à côte, dirais tu de #2 qu’il est une suite logique du premier, une évolution ou un changement vis-à-vis de ce dernier ?

Je pense plus à une évolution. Entre le premier et le deuxième EP, j’ai appris beaucoup de choses techniquement, j’ai repensé aussi pas mal à comment je voulais que sonne ma musique et ce qu’elle devait représenter pour l’auditeur. Le premier EP réunit mes toutes premières chansons jamais composées sur ordinateur, j’ai passé beaucoup de temps sur chacune d’elles du coup, et il est passé entre différentes mains pour exister. Ce deuxième EP, je l’ai vraiment produit toute seule, mes idées étaient plus claires, j’ai aussi pris confance en mon « son » !

2 Ton second EP se nomme #2. Est-ce un nom choisi rapidement ou en fais tu n’avais pas d’idée de nom une fois ce dernier terminé ?

C’est un nom choisi après mure réfexion au contraire. J’aime ce nom, c’est simple, percutant.

3 Penses tu important de temps à autre de « lâcher la pression » et quand cela te prend l’envie, comment gères tu cela ?

Bah c’est carrément une nécessité pour nous tous non ? Après chacun fait comme il veut, un peu comme dans le clip 😉 En ce qui me concerne, danser sera toujours mon éternelle soupape !

4 Comment est venu l’idée de reprendre « Stupid girl » ?

Je suis une fan de Garbage. Ca faisait sens pour moi de reprendre une de leur chanson, tout comme j’ai envie de reprendre des titres d’autres groupes que j’adore, et je le ferai certainement, mais voilà, je ne pouvais pas me lancer dans des reprises sans commencer par Garbage. Et puis Stupid girl parce que culte, parce que la compo, les paroles, le clip sont dingues, que c’est l’essence même de l’esprit qui a marqué mon adolescence, et ça me tenait à cœur de leur rendre hommage. J’ai eu la chance de les rencontrer il y a 4 ans et ce sont des gens absolument charmants. Je suis d’ailleurs restée en contact avec Butch Vig qui a écouté et aimé ma reprise, j’étais très touchée.

5 Y-a-til une chanson de Garbage que tu apprécies particulièrement et aurait envie de reprendre ?

Y a plein d’autres chansons de Garbage que j’adore, mais Stupid girl m’a plus facilement inspirée une reprise.

6 Visuellement parlant ton premier Ep était déjà très stylisé, mais avec celui-ci il y a ce sentiment que cette recherche va encore plus loin… Est-ce une illusion ou au contraire, cherches-tu à ce que le visuel et le son ne forment plus qu’un ?

Il me tient à cœur en effet que l’image et le son soient intimement liés, cohérents, réféchis. J’ai la chance de travailler avec Régis Raffn sur toute la partie visuelle du projet qu’il connait maintenant très bien, et on est ensemble arrivés à pousser plus loin la direction artistique de Pershanoush en osant un visuel fort et des couleurs quelques peu inhabituelles sur cette cover de #2. On en est très fiers !

7 On and On est une chanson très sexy. On s’imagine aisément dansant et transpirant en boite de nuit alors que les lumières se posent sur nous. Il y a également un côté Kylie Minogue très agréable aussi. peux tu nous parler de tes infuences sur ce titre, mais aussi sur l’Ep en général ?

On m’a plutôt dit qu’Animal ou Release the pressure étaient des chansons sexy ! On and on est pour moi un titre fort émotionnellement, qui prône le courage d’aller vers l’avant malgré les diffcultés de la vie, la poursuite des rêves… Comme quoi !

En ce qui concerne les infuences qui me sont venues en travaillant sur cette chanson je me suis en effet dite que les synthés du refrain me faisaient penser à certains titres de Kylie Minogue, et j’ai décidé de pousser en ce sens parce que j’assume avec plaisir ce petit côté Kylie ! Après pour ce qui est du reste de l’EP, j’avais envie de faire danser les gens, sans perdre de cette intensité émotionnelle qui m’est chère. Avec Artifcial high et Stupid girl, je contrebalance un peu l’EP en revenant sur des titres plus instrumentaux, plus « indé ».

8 Bientôt sur scène, a quoi faut-il s’attendre de PERSHANOUSH en live ?

A danser !

9 Chanteuse, mais aussi réalisatrice, quels sont les réalisateurs qui te font rêver ?

Pour n’en citer que quelques uns : Dany Boyle, Denis Villeneuve, Naomi Kawase, David Fincher, Xavier Dolan, Steven Spielberg bien sûr… J’en oublie tant.

10 As tu des recommendations musicales et cinématographiques pour tes fans ?

Si l’on cherche a comprendre mes infuences je conseillerais d’écouter Goldfrapp, Garbage, Tori Amos ou encore Queen. Sinon en ce moment j’écoute pas mal Mark Ronson, Sofi Tukker, Billie Eilish, Agnès Obel…
Question flms y’en a tellement c’est diffcile. Mais je sais qu’il y a des flms que je peux voir encore et encore sans jamais me lasser comme The Social network, Sicario, la trilogie Retour vers le futur… Sinon je suis très séries : Mindhunter, Sex enducation, l’affaire O.J. Simpson, Little big lies etc.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. PERSHANOUSH confirme avec son second EP – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :