On a vu Origines de la troupe Alexis Gruss

Directeur de cirque depuis qu’il a 27 ans (bien que dedans depuis tout petit), Alexis Gruss continue depuis d’émerveiller enfants et parents.

Homme de multiples talents puisqu’il est aussi bien Clown que musicien, Alxis Gruss s’est depuis entouré des membres de sa famille pour créer de magnifiques spectacles mélangeants acrobaties, musique et numéros équestres.

Cette année, pour leurs 44ème création originale, la troupe Alexis Gruss tenait à nous proposer un mélange d’histoires et de modernités via un show nommé « Origines« .

Proposée en deux parties assez distinctes, Origines met la part belle au passé et aux numéros équestres dans sa première moitié, là où la seconde plus moderne est axée essentiellement sur les humains et leurs acrobaties.

on-a-vu-origines-de-la-troupe-alexis-gruss-07
on-a-vu-origines-de-la-troupe-alexis-gruss-08

Sauts à cheval, reconstitutions, danse, musique, acrobaties, il y en a pour tous les goûts et pas une minute le spectateur ne s’ennuie. D’une durée de 2H46 (avec une petite entracte) on peut également prolonger la magie de Noël en dégustant du vin chaud, en mangeant une barbe à papa ou d’autres plaisirs dispersés dans le hall d’accueil sous forme d’un mini village de Noël.

on-a-vu-origines-de-la-troupe-alexis-gruss-02
on-a-vu-origines-de-la-troupe-alexis-gruss-04

Mais ce qui rend sans doute ce spectacle unique est l’aspect familial de ce spectacle et ses petites choses que l’on ne remarque pas spécialement et qui sont parvenues à me captiver. Ainsi voir les deux plus jeunes frères se donner de petits signes de la têtes pour se positionner, un clin d’oeil pour dire que tout s’est bien passé ou même se taquiner le temps d’une ou deux secondes permet de donner au show une belle humanité. Puis il y a aussi ces petits ratés non désirés et qui contribuent justement à faire de chaque représentation, une représentation unique. Ainsi quand un cheval a un besoin pressant de câlin, il ne se soucie pas de savoir si son maître joue de la guitare pour le public et va venir le réclamer. Voir ainsi Alexandre Gruss répéter à son cheval « pas maintenant », « Va te positionner » et voir que le cheval n’en a que faire et n’envisage pas de le laisser tranquille tant qu’il n’a pas eu sa bise et sa caresse est un de ces moments magiques et impromptus du spectacle que nous avons eu hier soir.

Concernant les numéros, le spectacle alterne entre moments calmes et posés avec ce notamment des chansons grâce à la chanteuse présente (qui nous offre même une belle reprise de The greatest showman) ainsi que d’autres numéros impressionnants où sont parfois même présents ni plus ni moins que 16 chevaux sur scène !

A Paris jusque au 3 mars prochain, avant une tournée des zénith, on ne peut que vous encourager à venir applaudir cette belle famille d’artistes qui offre, cette année encore, un spectacle incroyable.

  • Photos perso et issues du site officiel

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire